Trois Algériens et un Syrien ont été délogés, pour la troisième fois depuis le début de l’année, d’une maison qu’ils squattaient à Évreux, relate Normandie.

 

Deux mineurs et deux majeurs clandestins faisant l’objet d’une obligation de quitter le territoire français

Les policiers ont été appelés, le vendredi 4 juin 2021, pour une violation de domicile, à Évreux. Une maison, dont la propriétaire est hospitalisée, était squattée par quatre individus. Sur place, les forces de l’ordre ont trouvé quatre hommes : deux mineurs âgés de 16 ans, de nationalité algérienne, et deux majeurs âgés de 25 ans. Les deux hommes – un Algérien et un Syrien en situation irrégulière – faisaient déjà l’objet d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF) sous trente jours délivrée le 20 janvier 2021.

C’est la troisième fois que les policiers d’Évreux délogent les . Les enfants de la propriétaire ont déjà appelé la le 30 mai et le 2 juin 2021, soit trois fois en une semaine. La première fois, les clandestins avaient fracturé la porte d’entrée et remplacé la serrure.

 

Remise en et rappel à la loi

« Ils ont tout retourné à l’intérieur, décrit une source policière. Le devis pour les dégradations commises sur la porte s’élève à 275 €. » L’un des squatteurs aurait, par ailleurs, tenté de voler une montre.

À l’issue de leur garde à vue, les deux majeurs ont été remis en liberté avec convocation devant le tribunal judiciaire d’Évreux pour janvier . Les deux mineurs ont, eux, reçu un rappel à la loi et seront pris en charge par l’aide sociale à l’enfance pour un placement.

6 juin 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

À lire aussi

18 tombes saccagées et des croix de fonte volées dans le cimetière de Genêts (Manche)

Un pillage qui pourrait être motivé par la récupération de la fonte pour la revendre comme…