Moraline : Marcus Thuram et Mbappé donnent des consignes de vote anti-RN

Capture d'écran France 2
Capture d'écran France 2

Marcus Thuram est un footballeur professionnel qui joue en équipe de France. C’est le fils de Lilian Thuram, également ancien footballeur de très haut niveau (champion du monde en 1998), qui a des idées assez arrêtées sur les descendants d’Africains et les relations qu’ils doivent entretenir avec les Blancs. On vous laissera découvrir la pensée complexe du père, mais sachez seulement que le prénom du fils est dû au leader américain panafricaniste Marcus Garvey, partisan d’un « nationalisme noir » et d’une lecture racialiste des rapports sociaux. Avec une ascendance aussi engagée, il était presque inévitable que le fils se « mobilise » à son tour un de ces jours - mais là où le père attendit la retraite, le fils semble décider de cumuler son activisme politique avec son engagement en sélection nationale.

En conférence de presse, ce samedi 15 juin, Marcus Thuram s’est prononcé sur les élections législatives : « En tant que citoyen, il faut se battre pour que le RN ne passe pas », et d’ajouter : « La situation est très grave. Il faut dire à tout le monde d’aller voter, se battre au quotidien pour que le RN ne passe pas. » Curieuse intervention, au milieu d’un point-presse consacré au sport. En ce genre de circonstances, les joueurs de balle au pied prononcent plutôt de profondes sentences du genre « on a manqué de réalisme offensif », « on va se créer de belles occasions en première période »... vous voyez le style. Marcus Thuram, lui, saisit une occasion qui lui est donnée de s’exprimer en tant que sportif pour en faire une tribune dans laquelle il parle en tant que citoyen.

Évidemment, la classe politique a réagi. Le macroniste Clément Beaune a salué un geste « courageux et nécessaire », des adjectifs généralement réservés aux films d’auteur dans les pages cinéma de Télérama. Yannick Jadot donne un coup de chapeau à un « jeune homme formidable ». Bref, la gauche adore : pensez donc, un footballeur « racisé » qui donne des leçons de morale bébêtes devant la télé, on se croirait en plein premier mandat de Mitterrand, Marche des Beurs, Touche pas à mon pote et tutti quanti. À droite, et singulièrement au RN, on trouve ça moins chouette… Julien Odoul, parmi d’autres, a dit l’essentiel : « Le citoyen Marcus Thuram n'a jamais dit un mot pour exprimer sa tristesse quand Thomas, Lola et toutes les autres jeunes victimes ont été massacrés par la racaille. Ras-le-bol de ces donneurs de leçons privilégiés qui prennent les Français pour des imbéciles ! »

Et voilà que ce dimanche soir, c'est Kylian Mbappé lui-même qui est venu reprendre sa place de leader et d'arbitre des votes autorisés : « Je partage les mêmes valeurs que Marcus. Tolérance, mixité et respect, je suis avec lui. Il n'est pas allé trop loin. [...] Il a donné son avis et je me range avec lui. » Encore plus grandiloquent que son coéquipier, il a même ajouté : « J'ai envie de m'adresser au peuple français, à la jeune génération. [...] J'appelle tous les jeunes à aller voter. [...] Chaque voix compte, ce n'est pas à négliger. J'espère qu'on fera le bon choix et qu'on sera encore fier de porter ce maillot le 7. » Une nuance, cependant : Mbappé cible les extrêmes, et pas seulement le RN. Balle au centre et Macron est content de son joueur préféré. Mais Robert Ménard s'est fait l'écho de la France d'en bas qui ne supporte plus ces milliardaires donneurs de leçons : « De la bouffonnerie ».

Au-delà du fond, il y a surtout un problème de neutralité, que rappelle la Fédération française de football dans un communiqué très clair. Marcus Thuram pense bien ce qu’il veut et peut s’exprimer en tant que citoyen…mais quand il porte le maillot d’un pays dont près de 40 % des votants sont classés à l’extrême droite par les médias, on attendrait de lui quelque chose comme un devoir de réserve. C’est le cas de tous ceux qui représentent leur pays au-delà des options électorales du moment : les préfets ou les militaires, par exemple. On ne voit pas pourquoi cela ne s’appliquerait pas aux joueurs des équipes nationales. Ce que l’on attend d’un sportif, c’est qu’il fasse du sport. Ça ne semble pas démesuré, en termes d’exigence.

Imaginons, un instant, qu’un joueur de l’équipe de France prenne publiquement position en faveur d’un barrage contre le Nouveau Front populaire. Que n’entendrait-on ? Décidément, la dédiabolisation est un combat sans cesse recommencé…

Arnaud Florac
Arnaud Florac
Chroniqueur à BV

Vos commentaires

121 commentaires

  1. Les footeux qui vivent dans l opulence sont complètement déconnectés de la réalité et ce qu ils pense je m en fiche
    On va voter RN ne leur en déplaise

  2. Diviser leurs salaires par 3 et baisser le prix d’entrée des stades !! Seule constatation ils sont pro immigratoires, et s’ils investissaient en Afrique pour aider leurs congénères , vu leurs salaires serait une bonne action non ? Le petit M’Bappé quitte la France et l’autre est déjà ailleurs !! alors leurs propos !! bon vous voyez on s’en tape !!

  3. Les  »extrêmes (( ? 75 % des Français ! Les footeux jouent avec leurs pieds pas avec leurs têtes ! ça se saurait. Vive le 15 !

  4. Que ces donneurs de leçon jouent à l’étranger et qu’ils y restent ! Ce sont des contre productifs ! La poussée est à gauche avec le front populaire et qui veulent la destruction d’Israël. Tous ces bobos de gauche qui gagnent des millions en critiquant la droite, devraient demander à l’entrée des stades, des théâtres, des cinémas et qui ne paient pas leurs impôts en France…la menace vient de la gauche….ceux qui sont riches !

  5. Quand va-t-on cesser de prendre en considération au même titre que les professionnels de la politique ou personnes habilitées,des sportifs incultes,des personnes de la variété la plus vulgaire,et tout autre sorte d’individus qui ne prononcent que des billevesées dont on a que faire , si c’est cela la démocratie ,alors il faut repenser sa définition et ses modalités de fonctionnement .

  6. Comment ces petits merdeux qui ont certes du talent footballistique, comment se permettent-ils de donner des directives politiques ?…
    Ils oublient trop facilement que le millions d’€ qu’ils engrangent sont là grâce a ce pays qui leur a permit de sortir de leur trou. Mais leur rôle ne doit-il pas s’arrêter à taper dans le ballon ? et laisser les politiques faire leur boulot ?…
    En outre, est-ce que leur fédération (FFF) n’a pas demandé de la modération ?… Quelle autorité !…

  7. Finalement, Mbappé demande de voter blanc ou LR. On a en compétition l’extrême gauche avec LFI, l’extrême droite avec le RN et l’extrême centre avec Renaissance.

  8. J’espère de tout cœur que Ribéry va également y aller de sa complainte anti lepen…je suis prêt, confortablement installé dans mon fauteuil et yeux grands ouverts ….sinon je me contenterais des états d’âme de Cantonna

  9. Craint-il de perdre sa poule aux oeufs d’or ? ….cela dit, pour qui se prend-t-il pour donner des consignes de vote au gaulois ? Ils n’ont pas que les chevilles qui enflent mais la tête aussi ! qu’ils s’occupent donc de leur ballon et de leur compte en banque…. « à chacun son métier et les vaches seront bien gardées » ! Nous, on ne se permet pas de vous donner des consignes pour shooter dans un ballon ?

  10. Qu’ils soient sportifs, artistes ou autres….qu’ils soient blancs, noirs ou jaunes….la voix de ces VIP friqués n’en vaut jamais qu’une seule. User d’une notoriété qui ne doit rigoureusement rien à l’humanisme pour se permettre de donner des « conseils » de vote c’est tout simplement un abus, un détournement, une tentative de rapt de l’opinion d’autrui….que les intéressés se prétendent de gauche ou de droite d’ailleurs.

  11. Le programme de la Nupes 2 prévoit une taxation de l’ordre de 90% des revenus supérieur à 400 000 €. Vous êtes vraiment trop bon Mrs MBappe et Thuram. En plus, Mbappe parle de lui à la 3ème personne. Quelle modestie. Si eux font de la moraline en vers le français lamba, alors ce dernier peut bien le siffler sur le terrain.

  12. Des millionaires qui font mumuse avec une baballe et qui donnent des consignes de vote. Et puis quoi encore ? Qu’ils se contentent de compter leurs gros sous ou de pleurnicher sur les « anges partis trop tôt ». On se contrefout de vos conseils, messieurs!

  13. J’entendais ce matin dans l’émission de Pascal Praud, une large page consacrée aux propos de Mbappé , et M. Praud avançait que l’équipe de France était en majorité représentée par des joueurs de couleur , et ne s’en offusquait pas !!! désolé mais moi OUI !!! il fût une époque où l’équipe de France avait en en son sein des joueurs blancs , et n’était pas plus ou moins mauvaise . D’où cette juste observation c’est que l’on a favorisé depuis des années le sport (foot en règle générale mais d’autres sports) aux communautés des banlieues avec les infrastructures à la clef , de la gratuité en vois tu en voilà , etc… Et pour tout remerciement voilà le résultat , quand on ne crache pas par terre lors de l’hymne national (ce qui s’est vu).

  14. Marcus Thuram ,ce gentil garçon qui crache à la figure de ses adversaires blancs, » imaginez un footballeur blanc crachant sur un adversaire issu de la diversité », et, ce modèle de tolérance nous explique pour qui ne pas voter pour sauver la démocratie, on croit rêver !!!

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois