La , ses quartiers HLM, sa basilique, mais aussi ses nombreuses grandes entreprises. Le PIB de ce département est le deuxième plus élevé en France.

2,5 % du PIB national provient du

Quand on pense à la Seine-Saint-Denis, on imagine le marché aux puces, les usines désaffectées, les cités de Clichy-sous-Bois. Mais ce département est plus contrasté qu’il n’y paraît et bénéficie d’une attractivité économique riche.
Au point qu’un rapport du Sénat pour un nouveau pacte de solidarité pour les quartiers souligne que le PIB du département atteint près de 2,5 % du PIB national et atteint le deuxième rang des départements les plus riches de France.

Un taux de chômage supérieur à la moyenne nationale

De bons résultats qui s’appuient sur la présence de nombreuses grandes entreprises : PSA Peugeot-Citroën à Aulnay-sous-Bois, l’aéroport de à Roissy, Alstom, L’Oréal ou encore Kodak. Emblématique de cette richesse, la Plaine Saint-Denis, qui héberge des entreprises industrielles et tertiaires en lien avec le secteur de la recherche et de l’innovation. Un pôle de compétitivité d’envergure internationale.

Malgré tout, le département affiche un taux de chômage de 13,3 %, bien supérieur à la moyenne nationale (9,2 %), note le rapport. Pour combler la précarité qui concerne plus de 250.000 habitants, 25 communes, sur les 40 que comptent le département, bénéficient de la politique de la ville et de ses crédits.

À lire aussi

Une pluie d’hommages et une marche blanche pour Victorine

Le rapport d'autopsie conclut qu'il s'agit d'une mort par noyade due à l'intervention d'un…