Les migrants rejetés du pourraient donc arriver... en France. Près de vingt ans après la signature des accords du Touquet, la France continue de se faire avoir. Ce 16 novembre, Robert Jenrick, ministre de l’Immigration outre-Manche, réaffirme le souhait du de signer « un accord de retour [des migrants] avec la France ». Alors que la Grande-Bretagne serre la vis, la France cède une nouvelle fois.

La France, « bras policier » de la politique migratoire britannique

Au moment où le peine à exécuter sa politique de renvoi des demandeurs d’asile vers le Rwanda, le gouvernement conservateur vient de trouver une autre solution : renvoyer les migrants en France. Devant la Chambre des communes, ce 16 novembre, Robert Jenrick rappelle le souhait de l’exécutif britannique « d’obtenir un accord de retour avec la France ». À l’instar de ce que la Grande-Bretagne réalise déjà avec l’Albanie, les conservateurs aimeraient que la France garde sur son sol les migrants candidats à l’immigration britannique afin d’y étudier leur dossier. Aux parlementaires, le ministre de l’Immigration britannique, qui se montre confiant sur la réalisation d’un tel projet, explique : « Nous voulons créer un système de dissuasion afin que les gens ne fassent pas la traversée en premier lieu, et que s'ils veulent demander l'asile, ils le fassent dans le premier pays sûr où ils entrent. » Et de préciser : « La France est, bien sûr, un choix parfait. »

Ces propos font écho à l’accord bilatéral signé le 14 novembre dernier entre Gérald Darmanin et son homologue britannique, Suella Braverman, afin d’endiguer l’immigration clandestine dans la Manche. Outre l’augmentation des moyens – hausse de 40 % des effectifs de police, développement d’un arsenal de surveillance, coopération rapprochée entre les deux pays – et un versement britannique de 72,2 millions d’euros, cet accord prévoit la création de « centres d’accueil dans le sud [de la France, NDLR] pour dissuader les migrants de se rendre sur le littoral de la Manche ». Autrement dit, la France, en plus de contrôler la frontière britannique à Calais, accepterait de retenir les migrants sur son sol.


L’absence de volonté politique française

Ce n’est pas la première fois que la France cède face au sur la question migratoire. Depuis 2003 et la signature des accords du Touquet, l’Hexagone se charge du contrôle des flux migratoires en échange de quelques compensations financières, qui parfois semblent insuffisantes. Si cet accord pouvait paraître paritaire au début des années 2000, la crise de 2015 suivie d’incessantes vagues migratoires l’ont rendu totalement asymétrique. Comme le résume Bernard Cazeneuve dans un entretien à La Croix : « [Les accords du Touquet] mettent beaucoup sur les épaules de la France et peu sur celles des Britanniques. » En 2015, la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNDCH) abonde dans le même sens et écrit que « ces accords ont conduit à faire de la France le bras policier de la politique migratoire britannique ». En effet, depuis près de vingt ans, la France, pourtant bien occupée par la gestion de ses propres frontières, doit en plus gérer une partie de la politique migratoire du Royaume-Uni.

À cela s’ajoute un dramatique paradoxe. D’un côté du territoire, sur les côtes méditerranéennes, la France ouvre ses ports aux bateaux de migrants. De l’autre, sur le littoral de la Manche, l’Hexagone se retrouverait contraint d’empêcher les migrants de quitter le sol français, si un tel « accord de retour » venait à voir le jour.

Plutôt que de céder au Royaume-Uni, la France devrait, à l’instar de la politique britannique, exiger des pays d’Afrique du Nord qu’ils retiennent eux aussi les migrants. Mais pour cela, il faut une volonté politique. Et une réelle indépendance vis-à-vis de la politique immigrationniste de la Commission européenne. On en est loin.

7181 vues

18 novembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

38 commentaires

  1. Si j’étais anglais, je ne ferais pas autrement. Ces migrants clandestins viennent de France, malgré nos avertissements, je les y renvoie. C’est logique.

  2. Les Britanniques sont loin d’être imbécile et il est facile de voir que nos gouvernants (Darmanin en tête) sont des guignols à qui on peut faire avaler toute les couleuvres. L’ère Macron sera celle de la perte de crédibilité de la France.

  3. Depuis quand pourrions nous nous fier aux Anglo Saxons?
    Les anglais ont brûlée J D’Arc, certes avec l’aide de collabos (comme toujours)
    Les anglo saxons ont démoli nombre de villes françaises lors de la dernière guerre, quasi uniquement des civils, en rasant un grand nombre d’habitations (citons Orléans, Saintes, La Rochelle, loin de l’Allemagne, à rajouter au un nombre important de villes du Nord de la France.

    Et maintenant, non seulement ils nous engagent dans un guerre inadmissible avec la Russie (bon, c’est vrai, ce sont la France et l’Allemagne qui avaient signé l’engagement de le faire respecter) tout cela pour le plaisir de l’oncle Joe!)

    Et là, ils augmentent notre colonisation et l’envahissement de notre pays avec des personnes d’une culture tellement loin de la nôtre!

    Et il faudrait leur faire confiance?

  4. Depuis le temps que ce gouvernement et les autres avant celui-là font semblant de lutter, on ne peut que constater que nous sommes de plus en plus envahis! Chaque nouvelle mesure permet encore plus de sans papier de venir sur notre territoire, aux frais des honnis d’autochtones que nous sommes. Sans compter ceux placés en douce dans nos campagnes.

  5. La France notre France existe encore ?pas dans notre ville …lamentable et effrayant de voir et de subir .

  6. Quelle que soit la situation, le naturel veut , mais ce n’est pas souhaitable, veut que ce soit toujours le maillon le plus faible qui soit exploité. Ça commence à l’école avec « la tête de turc » . Le Royaume Uni estime être en position de force, il exerce cette force. Le bon sens voudrait que la France commence par surveiller ses propres frontières ce qui éviterait à ces migrants de se regrouper face à l’Angleterre. Le maillon faible est donc la France. A elle de gérer cette faiblesse.

  7. Ce n’est pas nouveau, depuis Sarkosy ils nous paient pour les garder en ayant installé leur frontière à Calais, tout comme l’Europe paie la Turquie pour garder les migrants. Il faut se rendre compte que la France est le maillon faible de l’Europe !

  8. Il faut bien comprendre que nos dirigeants ont tout organisé en amont pour le Grand remplacement . C’est leur souhait .

  9. «  le grand remplacement «  Apparemment ce n’est absolument pas le cas en France , comme d’ailleurs l’insécurité n’est qu’un sentiment partagé par l’extrême droite . Bref ce serait quoi d’autre alors si ce n’est un grand remplacement ? A moins que ces individus LRM n’aient une autre définition d’un grand remplacement….chances pour la France ? Ca ne fait plus recette et l’actualité pourtant aux ordres montre chaque jour qu’il s’agit plutôt de malchance ..démographie française en berne ? Mais l’IVG est la seule industrie dans ce pays qui embauche …il est plus probable que ces populations soient l’objet de stratégies beaucoup plus funestes et mortifères pour la France
    «  on vous accepte mais renvoyez l’ascenseur lorsqu’il faudra appliquer ce que vos imams prêchent dans vos mosquées …en remerciement à ceux qui vous logent , nourrissent , soignent gratuitement « 

  10. C’est simple , en France tous les migrants entrent et ne sortent Jamais, voilà le constat. Une solution déjà serait de réinstaurer la loi supprimée avec Hollande , qui faisait que d’entrer ou d’être sur notre sol était un délit ! Mais il faut du courage et aller à la confrontation avec la CEDH , et ça c’est pas avec un gouvernement de bisounours que ça risque d’arriver .Pour ce qui est des migrants souhaitant aller en G.B, il est très difficile de surveiller l jour et nuit l’intégralité de la cote. L’Angleterre doit aussi changer sa politique , les migrants savent bien qu’ils y trouveront un job, ce qui créé un appel d’air.

  11.  » La France devrait exiger des pays d’Afrique du Nord qu’ils retiennent eux aussi les migrants. »
    Certes ! et par la même occasion, exiger des bateaux qui récupèrent ces « naufragés » qu’il les débarquent dans le « port sûr » le plus proche. Or, s’il est assez évident qu’on ne peut décemment pas les renvoyer en Libye, comment pourrait-on prétendre que les ports de Tunisie, d’Algérie ou du Maroc ne sont pas sûrs, alors que des milliers de gens, natifs allant faire un tour au pays ou vacanciers en croisière, y débarquent sans problème ???

  12. Votre article décrit clairement la situation intenable de la France et de son gouvernement d’incapables.
    L’urgence absolue, si on veut comme vous dites retrouver une volonté politique, est de faire tomber ce gouvernement au plus vite.
    La seule manière est de harceler nos élus, les oppositions pour les forcer à unir leurs voix .
    Et ne pas hésiter à dénoncer leurs compromissions, lâchetés, et autres petits calculs politiciens , à tous ceux tous bords confondus ( mais en particulier LR…) qui sont prêts à manger dans la main de Macron pour garder leurs petits avantages…

    1. « L’urgence absolue, si on veut comme vous dites retrouver une volonté politique, est de faire tomber ce gouvernement au plus vite. »
      Entièrement de votre avis

      Maintenant, lorsque macron aura décidé de sortir les véhicules ‘légers » militaires pour réprimer toute contestation, on fera quoi, puisqu’il veut récupérer toutes nos armes?
      (enfin, moi, il me reste mon rouleau à tapisserie, mon tisonnier et quelques outils de jardin efficaces pour les repousser)

  13. Les nouveaux moyens mis en place par la Gouvernement de Sa Majesté Charles III dépassent les tous derniers accords signés par Darmanin !
    Ou alors Darmanin et ses sbires du gouvernement ne savent pas lire l’anglais…
    Ce qui ne saurait me suspendre vu le niveau de connaissances de l’anglais en France.
    Même celui de l’Élysée laisse à désirer.

  14. Les Anglais ont déjà un premier ministre et le maire de Londres issue de la communauté Indienne, l’Angleterre sera la première victime du grand remplacement, juste devant la France qui la suit de très près. Ils pourront toujours partir en Australie rejoindre les leurs qui l’occupent depuis plus de deux siècles.

    1. Constat qu’il faut dépasser aujourd’hui. Ça se terminera très mal pour nous tous donc autant être lucide et accepter la réalité , il reste 3 solutions : le départ , la soumission ou la résistance, sorti de là je n’en vois pas d’autre . Ceux qui ont la chance de pouvoir s’exiler y pensent déjà , ceux qui ont la volonté de résister s’organisent déjà , ceux qui se soumettront sont déjà organisés , à commencer par nos «  dirigeants « 

  15. Qui pourra expliquer à nos amis Anglais qu’étant incapable de contrôler ses frontières, la France ne pourra pas garder sur son sol les migrants qu’ils rejettent sauf à leur accorder tout ce qu’ils rêvent d’obtenir au Royaume-Uni. Chers amis compatriotes, afin que notre gouvernement puisse honorer ses promesses, vous êtes priés de vous serrer encore plus la ceinture. Dans la situation qui vient les bretelles sont même conseillées.

  16. Parions encore une fois qu’il n’y aura que la France qui les acceptera . Nous savons tous maintenant comment fonctionne ce gouvernement de lâches . Et Darmanin qui affirme qu’il va leur mener la vie dure , il est bien le seul à y croire et en attendant c’est pour le citoyen français que la vie est dure par leur faute .

  17. La France paraît être un bon choix aux Briranniques , pour garder les migrants chez elle ?! Bien sûr, ben voyons !
    Donc, pour résumer , la France est envahie par le Sud et empêchée d’expulser le trop plein de migrants par le Nord .. La pauvre France va exploser à ce rythme là. A moins que les Français n’explosent avant devant tant de mépris . Mépris des Britanniques certes , et mépris de nos gouvernants aussi .

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter