Ils ne s’arrêtent donc jamais ! C’est ça, leur force, au fond. Jusqu’à présent, elle avait plutôt fait un sans-faute, enfilant correctement les lieux communs sur les plateaux télé comme d’autres des perles d’élevage. Elle ? Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances depuis bientôt un an et demi. De la Macronie à l’état pur. HEC, , inspectrice des finances, petit pantouflage dans le privé comme il se doit selon le cursus honorum bien établi. Et, en 2017, c’est la bascule dans le grand bain : référente ! pour le XVIe arrondissement de . On a connu des déniaisages en politique plus rugueux. Étrangement, sans expérience politique, elle se retrouve membre de la commission d’investiture des candidats En Marche ! aux législatives de 2017. Finalement, quoi de mieux que de désigner quelqu’un qui n’y connaît rien pour participer à la désignation de personnes qui y connaissent encore moins !

Et ce mardi matin, de passage sur le plateau de , Agnès Pannier-Runacher réagissait à la chute des cours des Bourses, lundi, après ceux du pétrole et dans un contexte de ralentissement économique lié à l’épidémie du coronavirus. D’abord, rassurer : « Nous avons aujourd’hui un système financier qui est beaucoup plus solide que pendant la de 2008. » On ne demande qu’à la croire. De toute façon, on n’a pas le choix. Mais rassurer, ça ne suffit pas. Faut être pro-actif, positif quand on est de notre temps : alors, elle y va aussi de son petit conseil. « C’est plutôt le moment de faire des bonnes affaires en Bourse aujourd’hui. » Le petit plus offert par la maison . Le télé-achat de Bellemare relooké façon « nouveau monde ».

Là, le gars qui boit son café sur le coin du zinc ordonne à la serveuse de pousser le son de l’écran plat trônant au fond du bistrot, entre la plante verte et la tête de sanglier. Puis il appelle sa femme. On est le combien, déjà, aujourd’hui ? Le 10. Combien y reste, sur le compte, pour terminer le mois ? 200 euros, à peine. Tant que ça ? Dis donc, y a pas un peu de fioul à faire rentrer ? Si. Donc, c’est plus 200 mais moins 500, qui restent. Dommage. Y a une blonde de la bande à Macron qui vient de dire à la télé qu’il y a de bonnes affaires à faire, aujourd’hui. Ah bon ? Au discount du coin, cette semaine, il y a des promos sur les steaks hachés. On va plutôt aller voir là. Vas-y et prends-en un plein panier.

10 mars 2020

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

Les commentaires Facebook intégrés aux articles sont désormais inactifs, nous vous invitons désormais à commenter via le module ci-dessus.

À lire aussi

La reine Élisabeth a 95 ans : petite réflexion sur un destin d’exception

On ne dira donc jamais assez les bienfaits des progrès de la médecine avec, notamment, l'i…