Le maire PCF de la ville de Villejuif (Val-de-Marne) Pierre Garzon a décidé de déployer différemment les agents de sa en mettant fin à plusieurs dispositifs mis en place, comme le relate Le Parisien. Alors qu’elle avait été lancée en novembre 2018, la brigade canine va être supprimée. Le maire PCF de Pierre Garzon décide de désarmer sa et leur retire les LBD, les Taser et la brigade canine.

Sylvie Mantion (PS), adjointe chargée de la tranquillité et la prévention à Villejuif, explique : « Cette mission doit revenir à la nationale. La municipale s’inscrit en complémentarité de celle-ci. »

Par ailleurs, une autre mesure est à noter : les policiers municipaux ne seront plus équipés de lanceur de balles de défense (LBD) ni de Taser. Selon le maire, ces armes « coûtent très cher sans, pour autant, participer au sentiment de sécurité » . Il ajoute même : « Au contraire, elles génèrent même un sentiment d’insécurité, de crainte. Mais les agents garderont leur arme à feu dans le cadre de leur et du plan Vigipirate. »

Son prédécesseur à la municipalité, Franck Le Bohellec (DVD), se dit « très inquiet pour [sa] ville ». « Vous n’allez pas envoyer les agents dans une situation complexe la nuit avec une matraque et leur guide de médiation. La brigade canine avait tout son sens pour les équipes de nuit et aussi pour la détection de produits illicites », ajoute-t-il.

17 mai 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.