Le gouvernement italien, dans la foulée de son refus d’accueillir l’Ocean Viking et à la suite des remontrances que lui a adressées la France, planche sur un plan de lutte contre l’immigration illégale qui redouble depuis la fin de la crise du Covid. En effet, selon Frontex, il y a eu 275.000 entrées illégales en Europe pour la période de janvier à octobre 2022, soit une hausse de 73 % par rapport à la même période en 2021. L’augmentation est de 59 % en un an sur la route de l’Italie centrale, qui concerne au premier chef l’Italie ; elle est de 168 % sur la route occidentale des Balkans et de 122 % sur la route de la Méditerranée orientale.

Giorgia Meloni, depuis son élection et même pendant sa campagne, ne cesse de réclamer une solution européenne pour la nouvelle crise migratoire qui vient. Comme nous l’écrivions dans ces colonnes, l’Union Européenne agit sur ce sujet avec une excessive lenteur. Antonio Tajani, ministre des Affaires étrangères, est en déplacement ces jours-ci à Bruxelles pour tenter de rompre cet immobilisme, il a même pour cela reçu une forme de soutien de Max Weber, président du PPE – dont le parti d’Antonio Tajani, Forza Italia, fait partie : « L’Italie a été laissée seule », vient-il de déclarer.

En attendant, le ministre de l’Intérieur italien Matteo Piantedosi veut mettre en place et surtout renforcer les accords bilatéraux avec les pays d’origine et de transit sur le continent africain pour gérer les flux migratoires, notamment avec la Tunisie, le Maroc, le Niger et le Nigeria, rapporte le Corriere della Sera. Accords bilatéraux qui comporteraient également un volet financier pour lequel l’Italie demande une collaboration européenne.

Il entend également s’armer juridiquement contre les navires privés des ONG qui violent régulièrement les eaux territoriales italiennes et qui maintiennent une forme de chantage humanitaire.

L’idée est que les ONG qui demandent d’accoster en Italie doivent fournir la preuve qu’ils ont réellement secouru des naufragés : effectivement, aucun pays ne remet en cause le principe du sauvetage de naufragés. Les ONG devraient souscrire à un code de conduite établi en ce sens par le gouvernement italien, qui prévoit que les bateaux effectuant une opération de sauvetage devront avertir les autorités portuaires les plus proches. Les ONG qui ne respecteraient pas ce code auquel ils auraient obligatoirement souscrit se verraient refuser l’entrée dans les eaux territoriales italiennes.

C’est, en effet, bien différent de se poster au large des côtes libyennes, après un appel des passeurs et autres trafiquants, pour récupérer les migrants et les amener au port sûr non pas le plus proche – ce serait Tunis, ou Malte – mais en Italie. Rappelons, d’ailleurs, qu’au port de Sfax- en Tunisie - se trouvent des bureaux du HCR habilités à recevoir les demandes d’asile.

Les bateaux et, donc, les ONG qui braveraient cette règle et l’interdiction des autorités italiennes d’accoster subiraient des sanctions administratives (amendes) pouvant aller jusqu’à la séquestration du bâtiment.

Lors de la réunion des ministres de l’Intérieur de l’Union européenne qui se tiendra fin novembre ou début décembre, Matteo Piantedosi, ancien chef de cabinet de Matteo Salvini, compte bien mettre l’UE face à ses responsabilités ou, en tout cas, remettre le dossier migratoire sur la table des urgences à traiter, malgré les réelles réticences des pays membres. Qui a, en effet, envie de voir resurgir, de façon ouverte et tonitruante, la question migratoire dans le débat interne à chaque pays ? En France, le référendum sur l’immigration n’a jamais eu lieu…

La crise migratoire qui se profile, couplée à la crise économique et sociale, et avec le précédent de la crise de 2015, sera-t-elle le signe annonciateur ou même le déclencheur de la fin de l’Union européenne ?

 

4642 vues

15 novembre 2022

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

22 commentaires

  1. une seule solution, interdiction de ces organismes a la c.. et surtout destruction des navires « negriers ». mais pour cela il faut des responsables, ce qui fait cruellement défaut chez nous. en tout cas bravo à l’Italie

  2. « Personne ne remet en cause le principe du sauvetage de naufragés ». Certes. Mais il ne s’agit pas de naufragés, comme l’attestent les déclarations et la volonté de migrer des pseudo naufragés. Il s’agit de départs volontaires d’un point donné vers un point fixé, l’Europe. Le bâtiment transporteur n’est pas en perdition, l’équipage et le commandant sont compétents, tout au plus le bateau peut-il manquer de carburant (au passage, du fioul lourd extrêmement polluant, émetteurs de carbone noir, d’oxyde de soufre et de particules fines, outre le CO2). On peut donc remplir ses cuves et le renvoyer là où les lois de la mer lui imposaient d’aller: Tunis. Tous ces débats creux ne visent qu’à entretenir une impuissance voulue par l’UE, qui au bout du compte est le seul véritable problème à la maitrise de l’immigration clandestine.

  3. J’espère que Mme Méloni ne va pas capituler devant la führer en jupe qui décide sans légitimité aucune , non élue , elle est nommée .

  4. Merci Georgia, j’espère que ton courage ira au bout contre la commission européenne et tout ce ramassis de gauchistes.

  5. Il faut bloquer tous les dépars de ces migrants sur les cotes Africaine en les refoulant immédiatement sur les cotes Africaine .
    Ceux qui veulent immigrer qu’ils aillent en faire la demande aux ambassades de France et des autres pays .
    C’est la seul solution qui évitera des morts en mer et qui protègera nos pays de l’invasion .
    Seulement nous avons des dirigeants qui veulent la mort de l’Europe .

  6. Si on veut régler le problème,, il faut que les mâles blancs reprennent le pouvoir et re-colonisent l’Afrique (même si c’est très politiquement incorrect de le dire). En effet, il n’y avait pas autant d’immigration lorsque les pays africains étaient colonies. Les colons avaient développé des richesses qui permettaient aux habitants de vivre sur place. J’y étais il y a 50ans et ai constaté la lente dégradation des richesses sitôt que le pouvoir était transmis aux autochtones. De plus, les oppositions tribales ont recommencé et chacun préfère détruire ce que le voisin a construit plutôt que de construire soi-même. Maintenant, les pays que l’on disait « en voie de développement » sont redevenus « sous-développés » et les habitants veulent fuir leur pauvreté. Mais à qui la faute ?

  7. Bravo à l’Italie.
    Car, entre la traite d’hommes, payant pour devenir assistés, mais aussi esclaves et le secours à des personnes naufragées, il y a une forte marge.
    Hélas, je crains fortement que, dès la venue des vérificateurs, ou grâce à des vidéos, on montrera des barques éventrées prouvant le besoin de sauvetage….
    Les pervers qui font payer des humains pour les faire passer dans un autre pays, non adapté à leurs coutumes, croyances, modes de vie, en leur faisant miroiter le retour sur investissement, ont beaucoup de cordes à leur arc, afin de ne pas perdre ces profits juteux.

  8. Bravo à l’Italie et oui la fin de cette Europe qui nous ruine et détruit nos civilisations .

  9. Forza Italia !!
    J’ose espérer que les peuples vont se réveiller avant leur submersion totale !! Mais avec les intello bobo gaucho qui nous gouvernent, le peuple n’a pas voix au chapitre. Mais où est passée la démocratie ?

  10. Les italiens ont mille fois raison. Charité bien ordonnée commence par soit même. Si tu te fais piller tes ressources, tu n’as plus rien à offrir, que la misère et la désolation. Il faut recoloniser l’Afrique. Les africains ne sont pas capables de s’en occuper.

  11. l’Italie a parfaitement raison, mais l’Europe va freiner par tous les moyens , l’Europe est depuis son origine pour la migration de masse en provenance du continent africain et du Moyen Orient. Voir le plan KALERGI , voir le prix KALERGI attribué discrètement aux politiciens européens méritants.
    L’Europe superstructure étatique ou la démocratie est diluée au maximum , veut éliminer les peuples et les nations qui la composent.

  12. L’humanisme le plus crédible est celui qui maintient les populations sur leur territoire, dans leur environnement familier. Une politique adaptée s’impose. Soutenir ces populations dans leurs activités par une coopération digne de ce nom. Une coopération qui dispose d’un budget non pas géré par les états mais en mains des coopérants. Développer l’instruction, la formation aux techniques de l’agriculture, de l’artisanat. Et surtout aménager les flux indispensables, l’eau, l’électricité. Cette coopération existait dans le passé. Une gouvernance intelligente a certaine jugé qu’il fallait la supprimer. Au lieu de se préoccuper de la formation sexuelle de nos jeunes enfants, la commission européenne serait mieux inspirée de mettre en œuvre une telle coopération, bien plus prioritaire.

  13. Bravo madame le premier ministre .je vous souhaite la réussite des projets que vous envisagez .c,est une sage et nécessaire décision .pour lItalie .d,autres devraient vous suivre .

  14. F E L I C I T A T I O N S S S S S
    Pourquoi devrait-on prendre en charge les apatrides. Si ça continue comme ça c’est nous qui allons devoir nous expatrier sur leurs anciens territoires ! tout reconstruire et resubir une migration.
    Voilà une bonne décision de madame le premier ministre italien.

  15. Il suffit de se balader à Vintimille, où on trouve même de la viande de chien sur le grand marché du front de mer, à quelques minutes de la France, pour comprendre qu’il faut VRAIMENT faire quelque chose. C’est complètement fou. On se croirait en Afrique. La submersion est là, avec son cortège de moeurs malsaines, de régression culturelle et sociale, de vols et de crimes, et surtout ce climat anti blanc qui s’installe. Que l’on soit de gauche ou de droite, simplement souverainiste, que l’on soit de Paris ou du Midi, Mille bravo à Geogia Méloni.

  16. La sequestration du bâtiment est une mesure efficace ; celle appliquée au Rainbow Warrior aussi .

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter