Cliquer sur le lien pour voir le dessin en clair.

9196 vues

30 septembre 2023 à 10:45

Partager

Pas encore abonné à La Quotidienne de BV ?

Abonnez-vous en quelques secondes ! Vous recevrez chaque matin par email les articles d'actualité de Boulevard Voltaire.

Vous pourrez vous désabonner à tout moment. C'est parti !

Je m'inscris gratuitement

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

40 commentaires

  1. L’arme absolue contre ces redoutables arthropodes est le DDT, décrété dangereux et en conséquence exclu de la panoplie des moyens de lutte contre les insectes les plus agressifs (punaises et moustiques). Il existe en effet une dangerosité hépatique en cas d’exposition massive et prolongée, ce qui ne devrait donc pas en interdire l’usage circonstancié

  2. Mais enfin? Vous n’ y pensez pas….Comme pour les surmulots….Il faut apprendre avec ses pauvres bêtes et accepter que npus soyons leur garde manger !!!

  3. Soyez rassuré, tous les migrant arrivant sur les côtes européennes ont pris une douche juste avant de partir. Ils se sont changés. Ils arrivent avec leur carnet de santé à la main. Ils ont sûrement aussi leur pass-sanitaire à jour avec au moins 3 injections anti-COVID. Vous pourrez aussi remarquer qu’ils voyagent « léger ». Pas de valise pouvant contenir des passagers clandestins. Les « punaises de lits », les « fourmis de feu », elles, voyagent en classe luxe, dans les bagages des touristes qui viennent des pays de ces futurs « chances pour la France ». C’est sûrement pareil pour la recrudescence des maladies qui avaient disparu d’Europe. C’est la faute des touristes, de préférence blancs de plus de 50 ans.

  4. Une des sept plaies d’Egypte, après l’élection de Macron, le covid, les migrants, le réchauffement climatique, l’islamisme, et les discours du pape !!!!

  5. avec un nettoyeur à vapeur ( 160° en jet continue) je doute que les bestioles invoquées résistent !
    Inutile de polluer d’avantage avec de la chimie toxique !

  6. Et si ces bestioles constituaient un signe venu d’en Haut, car en tant qu’insectes, elles sont sûrement comestibles et pourraient s’ajouter au menu des bobos frustrés de produits naturels! Leur apparition n’est pas anodine, pour sûr!

  7. Monsanto, Bayer, Pfizer ou d’autres gros labos n’ont-ils pas d’insecticides efficaces?…

    1. Il y en a un qui est très efficace, rémanent, bon marché, non toxique, toutes qualités qui ont entraîné son interdiction en 1973 : le DDT. Réhabilitons-le, et toutes les pathologies à la mode (punaises de lit, moustique-tigre, chikungunya, fièvre du Nil, paludisme, fièvre jaune, et j’en passe) disparaîtront définitivement. Mais Bayer perdra des sous!

  8. Il y a bien une solution, vacciner toutes les punaises. En plus ça écoulerait les stocks.

    1. Le conseil municipal de Paris va sûrement se réunir et dégager un confortable budget pour sauvegarder ces bestioles.

  9. Est plus dangereuse la classe politique qui nous « gouverne » que les punaises de lit, si quelqu’un pouvait trouver un virus spécifique contre ces ces malfrats, comme la myxomatose pour les lapins, ce serait une bonne chose pour la France.

    1. Il y a un truc qui s’appelle « l’assemblée nationale », mais il n’ont pas de courage.

Les commentaires sont fermés.