Le candidat Reconquête Damien Rieu emprunte le « chemin des migrants »… sans le moindre contrôle !

douane frontière

Dans la nuit du 7 au 8 juin, Damien Rieu, candidat Reconquête pour la 4e circonscription des Alpes-Maritimes, frontalière avec l’Italie, s’est livré à une expérience instructive : partir d’Italie pour suivre, de nuit, « le chemin des migrants », celui qui mène en France par la montagne les clandestins venus d’Italie.

Damien Rieu, dont la maîtrise des réseaux sociaux et de la communication numérique n’est plus à prouver, a filmé sa randonnée. Parvenu sans encombres et surtout sans avoir rencontré âme qui vive à la frontière, il montre derrière lui, en contrebas, la ville de Menton et commente : « Nous n’avons eu droit à aucun contrôle. » Pas question d'accuser les douaniers, ce n'est pas le propos. « Évidemment, ce n’est pas la faute des gardes-frontières, car ils font ce qu’ils peuvent. Aujourd’hui, nous avons besoin d’une volonté politique qui offre plus d’effectifs, plus de matériels pour contrôler et sécuriser ces frontières. » Rappelant que le terroriste Brahim Aouissaoui avait emprunté ce chemin, il appelle dans la foulée à voter pour lui, un « député garde-frontières ».

Cet ancien de Génération identitaire avait participé à l’opération du col de l’Échelle visant à montrer la porosité des frontières françaises alpines. Comme à l’époque, son action fait aujourd’hui le tour des réseaux : sa vidéo comptabilise près de 900.000 vues - et provoque de nombreuses réactions, souvent méprisantes, sur les réseaux sociaux. « Damien Rieu, en 2022, découvre l’espace Schengen » (Action antifasciste Paris-Banlieue) ou encore « Notre Damien Rieu découvre l’espace Schengen, que cet espace permet la libre circulation des personnes et que la France a signé et est membre de cet espace. Une chose que l’on apprend au collège. Comme quoi, être raciste, ça rend con » (Daniel).

On vous épargne évidemment d’autres réactions de caniveau, incompréhensibles ou haineuses, qui sont visiblement l’apanage d’une certaine gauche. Sauf que tous ces beaux esprits, dont certains ont sûrement une vocation de fact-checkers, ne semblent pas savoir que la France, depuis 2015 et les attentats du Bataclan, a promulgué le rétablissement des contrôles aux frontières intérieures « de façon ininterrompue depuis plus de six ans. Elle a notifié à quinze reprises à la Commission européenne le renouvellement de cette dérogation temporaire au Code frontières Schengen » (Le Monde, 10 mai 2022).

Le 10 mai dernier, quatre associations ont saisi le Conseil d'État afin d'obtenir la suspension en référé de la dernière prolongation des « contrôles » aux frontières internes de l’espace Schengen, du 1er mai au 31 octobre 2022, notifiée par Paris.

Qui le sait ? Pas grand monde, visiblement.

Sur Twitter, même le parti Renaissance-UE (LREM au Parlement européen) y va de sa petite blagounette à propos de l’expédition de Damien Rieu : « C’est fou, ça, un espace unique de libre circulation entre pays qui l’ont décidé… On pourrait même l’appeler l’espace Schengen. »

« Même eux ne sont pas au courant que les contrôles aux frontières sont rétablis depuis 2015, c’est quand même terrifiant ! », répond Damien Rieu, contacté par nos soins. « Hallucinant que la majorité ignore que les contrôles aux frontières sont censés être rétablis… Et vous, Gérald Darmanin, êtes-vous au moins au courant ? », renchérit Éric Zemmour.

Confirmant que, grâce à cette action, Schengen est le sujet le plus commenté sur Twitter, Rieu nous explique avoir publié, en réponse à ceux qui l’accusent, la copie de la fameuse notification de la France de réintroduction temporaire des contrôles à l’intérieur de l’espace Schengen.

Contrôles « autorisés », donc, mais très théoriques ou très aléatoires, comme il vient de le démontrer, alors que l’actualité de ces derniers jours regorge tristement de « faits divers », crimes en tout genre commis par des migrants illégaux parvenus clandestinement sur notre sol.

Marie d'Armagnac
Marie d'Armagnac
Journaliste à BV, spécialiste de l'international, écrivain

Vos commentaires

43 commentaires

  1. Qui sont les responsables de cette déliquescence depuis 40 ans ? Ces politiques de caniveaux ne protègent plus la population qui les a élu, il faut donc changer ces politiques !

  2. Démonstration magistrale que les partisans de Macron, comme lui, parlent de tout pour dire n’importe quoi.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois