16 mai 2022. Il y aura dorénavant un avant et un après ce jour où le maire de Grenoble fit voter au conseil municipal la modification du règlement intérieur des piscines. « C’est un jour qui scelle une terrible régression pour les femmes françaises » commente Zineb El Rhazoui (Le Figaro, 18 mai) ; « Éric Piolle est un crétin », cingle Laurence Rossignol, la vice-présidente socialiste du Sénat sur le plateau des « Quatre vérités » (2, 18 mai). Pourquoi faudrait-il davantage s’inquiéter de l’autorisation du port du burkini à Grenoble alors que Rennes l’autorise depuis juin 2018 ?

Primo, parce que l’on voit bien que ce combat communautariste est en train de passer du droit à la différence (horaires de piscine réservés aux femmes, menu sans porc…) au droit à l’indifférence (je me baigne comme et quand je l’entends). La prochaine étape pourrait être celle selon laquelle les baigneuses se sentiront si différentes sous la pression des regards qu’elles n’oseront ou ne pourront plus s’exposer en bikini au milieu des corps voilés. Zineb El Rhazoui rappelle que « là où l’islamisme avance, les droits des femmes régressent inexorablement ». Les Femen si habituées à manifester dépoitraillées ont-elles prévu un happening pour défendre la cause féminine et dénoncer cette nouvelle injonction à se voiler ?

Secundo, parce que le combat mené par Éric Piolle, ce 16 mai, est hautement symbolique. L’édile invoque le droit à l’égalité des femmes de « se baigner seins nus comme les hommes » ou celui de pouvoir « exprimer à la piscine comme dans la rue ses convictions politico-religieuses » (franceinfo, 16 mai). Ainsi, la burqa - qu’elle soit de bain ou pas - que l’on dénonce en Afghanistan comme symbole d’asservissement est accueillie en par les écologistes comme signe de individuelle ou « progrès social ».

Enfin, parce que la droite est incapable de s’unir pour les élections à venir, elle risque de laisser une chance aux candidats NUPES de porter les voix communautaristes par clientélisme électoral. Faut-il rappeler que 69 % des musulmans ont voté pour Jean-Luc Mélenchon (sondage IFOP), le candidat soutenu par la famille Ramadan et les imams proches des Frères musulmans ? Zineb El Rhazoui met en garde contre « le raisonnement des islamo-collabos ».

Jusque-là terre d’assimilation, la s’engouffre dans les pas des États anglo-saxons pour verser dans le multiculturalisme. Selon Marion Maréchal, « nous assistons à une nouvelle manifestation du délitement de notre matrice culturelle commune, condition essentielle de l’unité d’un peuple ». Car la victoire du burkini remportée à Grenoble ouvre la boîte de Pandore et il est à craindre que ce combat ne s’arrête pas aux abords des piscines. La vice-présidente de Reconquête prévient : « Il n’y a rien de fantasmagorique à ce qu’il puisse s’appliquer demain à d’autres infrastructures sportives, à l’hôpital public voire, à terme, aux services publics en général. » Auparavant, il convenait d’intégrer les personnes immigrées à notre culture française, désormais, c’est « une France à guichet où chacun peut faire valoir ses mœurs au détriment de l’unité nationale ».

Marion Maréchal évoque un « défi de civilisation » ; Zineb El Rhazoui dénonce une « avancée majeure de l’idéologie islamiste ». Un entrisme qui passe d’autant plus facilement que, comme le souligne justement l’essayiste Fatiha Agag-Boudjahlat, « au lieu d’envoyer des barbus en qamis bien moches pour réclamer qu’on tolère leur degré de pratique religieuse, ils ont envoyé des femmes, parce qu’avec l’époque #MeToo, les femmes, c’est plus mignon »

3958 vues

19 mai 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

33 commentaires

  1. Réclamons des avancées aussi. Qu’ils maîtrisent et s’expriment en langue française. Droit des femmes? Alors pourquoi des horaires réservés? Illogique. Alliance citoyenne réclame les mêmes conditions d’ accès en Corse? Puis-je entrer sans me déchausser dans une Mosquée? Possible dans l’ Eglise. Fonction publique: tout musulman bénéficie de majoration salariale pour travail de dimanche et jours fériés cathos ( hôpital) Les Asiatiques ne demandent pas aux cantines, baguettes et bol de riz. STOP

  2. Etape 1 : burkini autorisé, étape 2 : burkini obligatoire pour toutes, étape 3 : piscines interdites aux femmes.

  3. Sujet sans fin, rabâché sur leurs… Bâches…
    Décisions préalables à une Soumission totale !

  4. Le burkini est interdit dans les pays du Maghreb notamment au centre aquatique de Marrakech !!!

  5. Ces femmes musulmanes de plus en plus voilées, que l’on regarde parfois avec mépris car on les croient consentantes sont en fait les premières victimes de la politique de ceux qui croient leur donner des droits.
    Elles ne font d’exécuter les principes de décence formulés par leur communauté pour se mettre à l’abri de mâles, à qui on n’a pas appris à respecter les femmes, même quand elles laissent leurs cheveux au vent !…

  6. Il ne faut surtout pas oublier que dans des Terres d’Islam au cours des siècles, seule cette Religion était autorisée, et assouplissement avait été trouvé pour celles et ceux qui n’avaient pas embrassés l’Islam, c’était de payer Plus d’impôts, bien plus pour pouvoir pratiquer leur Religion. Si ça arrive en France je préviens Macron je serai obligé de me convertir….Pragmatique devant l’Imposture, l’incompétence Républicaine Laïque et d’Hygiène…

  7. Notre FRANCE retourne à l’âge de pierre avec un médiocre Chef d’Etat qui ne sait pas GOUVERNER ni se faire craindre. Nous redevenons un peuple sans règles, sans foi ni loi à cause de cette invasion primitive qui nous impose sa religion, sa culture et ses moeurs. A. LAURENT a 100 % raison, nous devons cesser de leur faire des concessions. Si vous donnez la main à ces peuplades, ils vous prennent le reste. Dans leur pays, le burkini n’est pas obligatoire alors pourquoi le serait-il chez nous ???

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter