La coalition de la gauche radicale qui gère Barcelone, et la voulait une ville ouverte et tolérante, avait refusé d'installer des plots pour assurer la sécurité des Ramblas.

Après l'attentat qui vient de la frapper, quelques signes semblent cependant témoigner d'une prise de conscience de la menace que constituent l'islam et la présence islamique sur le territoire espagnol.

Pour José María Ballester, il faut, par-delà la lutte politique, militaire et policière, contrer les musulmans sur le terrain des valeurs en mettant un terme à la libéralisation excessive des mœurs.

82 vues

18 août 2017

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.