Le Conseil d’État a validé la décision de l’arrêt des traitements de Vincent Lambert, qui est en état pauci-relationnel depuis 2008.

Au micro de Boulevard Voltaire, l’avocat de la famille, Maître Jérôme Triomphe, explique que Vincent Lambert n’est « branché à aucune machine, il a juste besoin qu’on lui donne à manger et à boire, le soin primaire dû à tout être humain ».

À lire aussi

Maître Jérôme Triomphe : « Le gouvernement recommande aux Français de s’hydrater mais veut déshydrater Vincent Lambert ! »

La Cour de cassation a décidé que le juge judiciaire ordonnant la suspension de l’eu…