IVG dans la Constitution : l’inutile victoire de Panot et Macron

Salle_du_Congrès_du_château_de_Versailles,_tribunes_du_public_01

À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Les parlementaires qui chaviraient de bonheur, lundi soir, sous les ors du Congrès de Versailles devraient se répéter cette vieille maxime. Mathilde Panot, Yaël Braun-Pivet, Sandrine Rousseau, entre autres, ont lancé sous les ors du Congrès ces phrases soufflées dont les Français aiment s’enivrer.

On a abusé des adjectifs « historique », « première fois dans le monde » et autres ères nouvelles et lendemains qui chantent. Comme si l'univers avait les yeux tournés vers la France. La classe politique tout entière, ou presque, s’est offert sans retenue le pincement des grands jours - Macron en tête. Dans un message sur X, le Président jubile : « Fierté française, message universel. Célébrons ensemble l’entrée d’une nouvelle liberté garantie dans la Constitution par la première cérémonie de scellement de notre histoire ouverte au public. » L'ivresse des mots accompagne la grande récup'.

Mathilde Panot triomphe lourdement

À peine le changement de notre Constitution adoptée, LFI publiait sur X une image de Mathilde Panot posant face à Simone Veil, avec ces mots : « On l’a fait. » Il fallait bien rappeler que la quasi-totalité de la classe politique française (780 voix au Congrès), à 72 courageuses exceptions près (et 50 abstentions), a emboîté le pas de la patronne du groupe mélenchoniste à l’Assemblée nationale, macronistes en tête. À l’origine du projet, Mathilde Panot triomphe donc lourdement ; elle aurait tort de se priver. Le Congrès aura offert à la chef de file de la NUPES à l’Assemblée ce spectacle rare durant son mandat : une quasi-unanimité des partis et des Français sur sa proposition. Mais il faut se méfier de ceux qui hurlent très fort à la victoire, à la manière de Monsieur Perrichon : « Je vous ai sauvé la vie, je ne l'oublierai jamais ! »

En l’occurrence, la vérité oblige à dire que les armées auréolées de cette grande victoire n’ont… pas rencontré d’ennemis. En 1974, la bataille de l'avortement avait été âpre. Les soldats de l’IVG constitutionnalisée version 2024 n’ont pas combattu, ils ont paisiblement défilé dans la plaine, sous les applaudissements. La gloire du vainqueur, sans effort et sans risque. On compte sur les doigts d’une main les parlementaires qui se sont portés à hauteur de civilisation avec un courage qui mérite le respect, comme le sénateur Reconquête Stéphane Ravier, couvert de huées lors de son intervention au Sénat. Au RN comme à LR, il y a eu des défections individuelles, mais les deux partis n’ont pas manifesté d’opposition franche. Porté par l’opinion avant les européennes, le RN n’aura évidemment pas voulu risquer sa précieuse dynamique sur un terrain où il avait électoralement plus à perdre qu’à gagner. Le soi-disant catholique François Bayrou a, lui aussi, voté la constitutionnalisation de l’IVG sans barguiner, suivi de l’ensemble de son groupe le MoDem, soi-disant héritier de la démocratie chrétienne.

Une victoire contre personne

Les causes perdues ont leurs héros. Les causes gagnées d’avance ont leurs rentiers. Sur le papier, l’opération est une bonne affaire pour LFI. Mais l’image du parti est si abîmée auprès d’une grande partie de la population qu’il peinera à en profiter. PS et Verts sont bien trop groupusculaires pour ratisser les bénéfices de l'opération. C’est, évidemment, un bon coup pour la Macronie, qui aura tout fait pour se parer des oripeaux du combat de l'IVG mené voilà cinquante ans. Toujours stratège, plus malin que Mathilde Panot, le Président attendra quelques jours pour tirer lui-même la couverture. « Rendez-vous ce 8 mars, Journée internationale des droits des femmes », annonce-t-il sur X.

Pour lui, cette victoire contre personne tombe évidemment très bien, après le désastre de la séquence agriculture, au moment où les chiffres du déficit, du commerce extérieur et de la dette ont de quoi effarer les électeurs, quand survient une première vague d’économies et que la campagne de Renaissance pour les européennes donne des signes d'inquiétude. Une goutte d'eau dans la fournaise. Mais la transformation de l’épisode versaillais en atout électoral sera compliqué. À Paris et ailleurs, les écrans installés pour permettre aux habitants de participer à ce moment historique n’ont attiré que bien peu de monde. Le lien avec Macron est trop lointain, la ficelle trop grosse. L’ambition trop soudaine et trop calculée. Qui saura gré à Panot, à Macron, à Bayrou de cette initiative qui ne change rien à rien ? Cela suffira-t-il à enrayer la chute de popularité du pouvoir, la poussée du RN, le drame des agriculteurs et le désastre de la France ruinée par l’Europe ? Poser ces questions, c’est y répondre… Les prochains sondages diront l'inutilité de cette initiative, même pour Macron qui compte bien tirer son épingle du jeu.

Marc Baudriller
Marc Baudriller
Directeur adjoint de la rédaction de BV, éditorialiste

Vos commentaires

49 commentaires

  1. Merci de ces commentaires en un certain sens réconfortants. Devant la lâcheté et l’absence de conviction des représentants de ceux qui les ont élus, à RN comme à LR, et qui ont rejoint LFI de peur de paraître ringards et de risquer de passer pour représenter « l’extrême droite », il est à espérer qu’un certain nombre d’électeurs s’en souviendront pour les prochaines élections. Mais hélas, le mal est fait, et il est en effet probable comme souligné par un des commentateurs que la clause de conscience des personnels médicaux sera remise en cause. Un grand progrès vers le totalitarisme dénoncé notamment par M. Bock Cotté, qui a hélas beaucoup d’autres champs de développement en perspective, via l’écologie punitive notamment.

  2. Dire que Madame Simone Veil a fait voté cette lois pour mettre fin a la clandestinité et que maintenant certaines femmes dévoient cette lois en la faisant mettre dans cette constitution devenue fourre tout , las elles veulent maintenant faire disparaitre le droit aux médecins de refuser de pratiqué l’avortement et de ce faite les contraindre a faire ce geste malgré eux sous peine de passer en justice.
    On vois la ,la fourberie de ces féministe misandre qui par l’intimidation veulent prendre le pouvoir absolue en France.

  3. L’art d’enfoncer les portes ouvertes ! Qui , quel parti menaçait l’IVG ? Personne ! « A vaincre sans péril , on triomphe sans gloire … » Cette citation du Cid correspond tout à fait à cette situation … Au fait que pensez-vous de cette affiche de LFI , présentant face à face Simonne VEIL et la députée PANOT ! Une insulte , grotesque . La grenouille qui se veut aussi grande l’admirable S. Veil … qui n’aurait pas hésité à traiter le Hamas de terroriste ;..

  4. Dans votre conclusion, monsieur Baudriller vous dites: « Les prochains sondages diront l’inutilité de cette initiative ». Cette initiative, n’aura certes servi à rien pour le pouvoir en place et c’est tant mieux, mais aura placé le droit de tuer dans notre Constitution. Certains se disent fiers, pour ma part, j’éprouve un grande honte d’être citoyen d’une nation qui inscrit la mort dans ses valeurs. L’Histoire jugera et nous devrons répondre de cette ignominie alors que nous n’avons pas été consulté sur un sujet aussi grave.

  5. A quelques exceptions, des courageux qui devront porter leur croix, ces représentants du peuple sont les serfs de Macron. Je pèse mes mots. Des petits roquets aux bras mous. Le reflet d’une société en dégénérescence. Et ils en sont satisfaits ! Ah tiens …. Ils ont réussi à réunir le Congrès mais ils ne réussissent pas à le réunir pour redonner à l’Etat le pouvoir confisqué par les juges. Autrement dit « du pipeau » leurs larmoiements « le Conseil d’Etat ceci… » « Le Conseil Constitutionnel celà… » Crédibles ces jérémiades ? Sur Cnews, question posée par Christine à propos de cette image où Veil et Panot se font face  » Qu’est-ce qui choque dans cette image » . Nous n’avons pas eu la réponse .Mais elle se conçoit si nous avons l’esprit dans l’air du temps. Veil , la culture, face à Panot, la populiste….Tout est dit. Alors qu’il faut se situer au niveau de Panot, Veil qui a légalisé l’IVG, Panot qui l’a inscrite dans le marbre. Avec LFI , il ne faut pas aller chercher midi à quatorze heures. Pour en revenir à nos tristes représentants, des délégués certainement inaptes à redresser la FRANCE, plus enclins au paraître qu’à la réflexion productive. La soupe est bonne ? L’essentiel de leur préoccupation.

  6. A quelques exceptions, des courageux qui devront porter leur croix, ces représentants du peuple sont les serfs de Macron. Je pèse mes mots. Des petits roquets aux bras mous. Le reflet d’une société en dégénérescence. Et ils en sont satisfaits ! Ah tiens …. Ils ont réussi à réunir le Congrès mais ils ne réussissent pas à le réunir pour redonner à l’Eta le pouvoir confisqué par les juges. Autrement dit « du pipot » leurs larmoiements

  7. moi j’ai bien aimé le panneau de cnews, L’avortement premiere cause de mortalité dans le monde!!!
    Surtout quand cette vérité a ébloui tous les politiques qui se sont voilés la face en hurlant au scandale.
    La vérité ne les rend pas libres!!!
    Ce qui est le plus gênant pour nos jeunes c’est qu’ils vont devoir apprendre l’arabe…

  8. Le plus grand problème de la France c’est Macron , toute la France le sait , le monde entier le sait et surtout ceux qui lui parlent encore et ils ne sont plus nombreux !
    Diane Tell chantait  » Si j’étais un homme  » il démissionnerait pour la France .

  9. Peuvent-ils tester l’éfficacité de leur article dans la constitution. L’une, on ne sait pas si elle a des gosses (il ne vaut mieux pas …) quant à l’autre, peut-il en avoir, et avec qui ?

  10. Une victoire ??? Depuis quand l’avortement en est-il une ? Il faut être un homme bien peu informé, une femme n’y ayant jamais eu recours, pour tenir de pareils propos. Macron a encore perdu une occasion de se taire, une occasion de convoquer le parlement pour rien du tout : à ce que je sache, la loi sur la liberté d’avorter existe toujours. Elle est plus que suffisante.

  11. Etrange , on est informé des opposants à l’IVG dans la constitution , dans les partis politiques et dans la communauté des chrétiens , mais rien sur les musulmans , pas d’opposition chez eux , la charia l’autorise ?

  12. Evolution sociétale post-covid-post-mai68: on ne veut pas de grossesse, on brise l’oeuvre de vie qu’est l’embryon; à quelles fins? Déjà les pubs TV nous montrent souvent des femmes blanches avec leurs problèmes menstruels et beaucoup de préservatifs et en même temps de nombreux africains pour tout et n’importe quoi. Est-ce pour représenter le devenir des habitants de la France ? Et on parle très souvent d’euthanasie en y associant des images de blancs (est-ce intentionnel?).

  13. La macronie autorise donc le meurtre. On avait déjà compris que, pour ces gens-là, les victimes des coups de couteaux ne sont pas ceux qui les subissent, mais ceux qui les donnent. Tant que les prétendus catholiques acceptent d’être dirigés par un antipape, rien ne pourra s’améliorer. Stéphane Ravier hué: cela prouve qu’il a dû dire quelque chose de vrai.

  14. Qui peut se permettre de prétendre que cela est une victoire pour la femme?
    Qu’en est-il de l’humanité alors?
    Donc.Qui peut oser affirmer avoir assez de sagesse ,de philosophie,de pouvoir prééminent,susceptible d’imposer une loi mettant fin à la vie d’un être humain au nom d’une autorité qu’il s’arroge?!
    Tout en rappelant,à toutes fins utiles,que ces même personnes sont vent debout contre la peine de morts appliquée à l’encontre d’assassins sans foi ni loi!

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois