Vous connaissez déjà l'histoire de la phrase prononcée par Grégoire de Fournas, cette réplique « à relents racistes », un qui « n'a pas sa place dans notre démocratie » (Élisabeth Borne). On ne va pas revenir là-dessus tant que l'Assemblée nationale, avec l'impartialité qu'on reconnaît à Renaissance, n'aura pas tiré au clair l'affaire Fournas, possible nouvelle affaire Callas. Je profite de cette occurrence pour vous suggérer de lire La Tache, de Philip Roth. Dans ce livre, qui a déjà vingt ans, Coleman Silk, professeur d'université, constate que deux étudiants, qu'il n'a jamais vus, sont toujours absents à ses cours quand il fait l'appel. Un jour, il dit à leur sujet, en amphi : « Do they really exist or are they spooks? » Le terme spooks veut à peu près dire « fantômes », mais est aussi une insulte raciste. Or, ces deux étudiants sont afro-américains, ce qu'ignorait le professeur. C'est le début de l'hallali. On n'en dira pas plus pour ne pas gâcher le suspense, mais les grands écrivains (je ne parle pas d'Annie Ernaux) ont décidément toujours un temps d'avance.

Évidemment, tout le monde attendait ça avec impatience. Le groupe RN, cravaté, bien élevé, travailleur, était insaisissable. Avec une hargne trop longtemps contenue, l'ensemble de l'arc républicain - qui n'a qu'une seule corde, celle de la lutte « contre la haine » (c'est-à-dire de la haine contre ceux qui luttent) - décoche ses flèches trop connues sur un Rassemblement national dont on espère qu'il tiendra la marée. On a vu les tricoteuses de la NUPES, rappelant les heures les plus sombres de notre Histoire (celles de 1793), hurler face caméra. On a vu les robots macronistes « en responsabilité » réciter leur leçon, à l'exception de la présidente, victime d'un malencontreux bug face à la violence de la salle, comme une CPE de collège sensible qui aurait raté un épisode de L'Instit. Voici que les Républicains, jamais en retard d'une soumission, viennent de rejoindre la cohorte. On sait que ceux qui hurlent avec les loups ne sont, par définition, pas des loups. On savait également que était un parti de bourgeois. On sait désormais que ces bourgeois sont ceux de Calais.

Le plus lamentable de tous est probablement Éric Ciotti, coincé dans un « en même temps » qui serait inconfortable pour tout homme de principes. Heureusement, ce n'est pas ça qui le retient. Il a donc condamné, « avec la plus grande fermeté », évidemment, les propos du député Fournas. Fort à propos, un twittos lui rappelle que, le 23 novembre 2020, s'exprimant sur les assassinats commis par un migrant en situation irrégulière dans la basilique de Nice, le même Éric Ciotti demandait pourtant pourquoi le bateau le transportant n'était pas plutôt « retourné en Tunisie ». Mais bon, c'était pas pareil.


Cette phrase malheureuse, et certainement pas raciste, n'est certes pas à mettre au crédit du RN. Les explications formulées par le député envers son collègue pourraient, si tout le monde est raisonnable, régler rapidement le problème. "Lorsque j'ai déclaré 'qu'ils retournent en Afrique', j'ai évidemment fait référence au bateau et aux que vous évoquiez", s'est justifié le député de la Gironde. "Je n'aurais jamais prononcé ni toléré une quelconque déclaration raciste ou insulte à votre égard." Formuler ses regrets pour une phrase mal comprise est une manière de dire "« circulez, y a rien à voir ». En tous les cas, ce moment bêtement monté en épingle par un camp du bien aux abois sera l'épreuve de vérité pour le RN : soit il retourne dans son rôle historique d'opposant vociférant, exclu par la caste politique qui détruit le pays, soit il ressort indestructible de ce risible bras-de-fer avec les indignés professionnels

12664 vues

4 novembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

74 commentaires

  1. Eric Ciotti ne tardera pas à payer cher et au comptant son « girouettisme » politique, et ça ne sera pas plus mal ainsi.

  2. Franchement, qui peut croire que Ciotti est de droite?
    C’est le larbin qui tente de renaître de ses cendres , ou plutôt qui fait tout pour remplir sa gamelle.
    C’et avec des personnes comme cela que LR s’est discrédité à jamais pour moi.

  3. La droite juste et forte des gaullistes est aujourd’hui celle de Reconquête de DLF et du RN. Le sarkozysme européiste, mondialiste, clientélisme de bas de gamme et surtout pleutre a trahi ces valeurs et engendré le macroniste dont les LR n’ont ni l’intelligence ni le courage de s’extirper. Ciotti en tête! Lui qui fait semblant de rivaliser avec le macroniste Estrosi à Nice en est l’exemple le plus détestable.

  4. Toute cette agitation surjouée n’a qu’un but, faire passer la gauche pour plus importante qu’elle n’est car c’est l’opposition agréé, protégée, gavée [par nos impôts], intouchable….par le pouvoir de l’argent. LR parti initialement de droite est là cible du pouvoir de l’argent depuis 2012….et ses élus sont complices

  5. Encore 1 qui choisit le camp des traitres
    Reste Bruno Retailleau qui tient droit dans ses bottes ..mais pour combien de temps encore ?
    Tout cela va conduire encore a la montée du RN car les Français en ont ras le bol d etre trahi tous les jours donc merci a eux (les traitres)

  6. Ce qui est dit n’est qu’un prétexte ! Le vrai problème est qu’il a remis en cause la mission auto-assignée par Soros du navire de l’Open Society Foundation, à savoir favoriser, via la mafia des passeurs, l’invasion de l’Europe par les africains. Il est donc, pour ceux-ci, hors de question de laisser à penser que ce navire peut ramener les « naufragés » dans un port africain. Il doit obligatoirement l’amener en Europe. Le soi-disant racisme n’a rien à voir là-dedans.

  7. Ciotti est un illusionniste, un funambule, un prestidigitateur car, finalement, un adepte du « en même temps » de son quasi-patron, vers qui il fera sans doute prochainement son coming-out. Aujourd’hui, ce qui brille le plus chez lui, c’est son crâne, hélas pour ceux qui y croyaient un peu.

  8. Comment faire confiance à des députés qu’on ne peutr joindre ni par mail, ni par téléphone. Il faut que cela change si nous voulons coninuer à vivre en démocratie : gouvernement du peuple par le peple !

  9. Les députés RN se tiennent bien à l’assemblée depuis leurs débuts, quasi un sans-faute : propres sur eux, polis, disciplinés, non dissidents, sans aspérités, votant comme un seul homme au point qu’ils pourraient être qualifiés de députés godillots.
    MLP a juste oublié de leur dire que leurs godillots devaient être non seulement propres, mais aussi anti-dérapants, puisque toute glissade volontaire ou par inadvertance serait immédiatement exploitée par la meute des verts de rouge et de leurs comparses de centre-mou qui hantent les bancs de l’AN.
    Dommage que ces quelques mots pourtant frappés du coin du bon sens, qui auraient dû en rester au stade du « y penser toujours, n’en parler jamais », aient pu permettre à cette ultra-gauche de sortir de leur trou d’air et aux macronnistes de se raccrocher à une branche pourrie en guise de virginité.

  10. En tout cas, les LR ont une fois de plus raté l’occasion de rassembler autour d’eux celles-zé-ceux qui ont bien compris la sordide provocation – une de plus – destinée à faire monter la mayonnaise sur une phrase volontairement mal interprétée. Le contexte ne laissait pourtant aucune ambiguïté et le député noir l’avais bien compris, mais les idiots utiles à la Gauche ont vite compris qu’il fallait exploiter cette possible mauvaise interprétation et l’ont ainsi monté en épingle jusqu’à jeter le trouble chez les LR qui ont cru bon leur emboîter le pas… C’est déplorable !

  11. Tout cela est très inquiétant pour nos libertés qui rétrécissent à toute vitesse dont la liberté d’expression, qui elle, s’évapore à grande vitesse.
    Si LR s’y met en plus… mais on a compris depuis longtemps qu’ils tiennent à leur mandat plus qu’à tout autre chose, sinon ils se seraient lancé dans l’aventure Zemmour à fond.
    Toute la mandature va consister en des attaques incessantes de la NUPES contre le RN. Autant dire qu’il ne va rien en sortir de bon. La NUPES est plus intéressée par l’élaboration de coups bas et de la pose de peaux de bananes que par le bien-être de la population.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter