[Humeur] Foulard, hijab, abaya, barbe à papa… Basta ! Pap ne s’en sort pas

abaya

Pauvre Pap, complètement perdu au milieu de l’océan des fins de mondes, sur le vaisseau fantôme d’une Éducation nationale à la dérive ! Et qu’est-il allé faire dans cette galère qui n’en finit pas de tanguer sous ses voiles déchirés et ses mâts décharnés !

Il est arrivée à bord, l’on manquait de profs, mais en quatre jours, il en a fabriqué des milliers, avec des bouts de ficelle, il a bouché des trous dans la coque.

Mais, maintenant, ce sont les tenues vestimentaires des élèves qui viennent lui pourrir sa vie de ministre, qu’il voyait comme une papauté tranquille, depuis son idéal new-woke-yorkais.

Foulard, hijab, et le dernière en date, qui s’appelle l’abaya. L’abaya, c’est une sorte de barbe à papa, mais ça ne se mange pas, ce n’est pas sucré ou de toutes les couleurs, non, c’est une sorte de flan aux œufs mais qui descend jusqu’aux pieds et qui est censé remplacer sans le dire le hijab ou la burqa et prouver qu’on est une admiratrice d’Allah quand on va à l’école, une tenue réservée aux femmes, car les garçons, eux, ont la barbe qui arrive et ça suffit. Prouver aussi que si on est une femme, on n’est pas une tentatrice des hommes et une excitatrice de leur concupiscence effrénée qui, si elle n’est pas justement réfréné, peut faire des ravages dans tout le corps.

Donc, Pap n’est pas content. On lui demande de l’interdire, mais pour cela, il doit définir ce qu’est une abaya, et il ne sait pas, il ne sait rien. Surtout, il ne connaît rien aux vêtements féminins, puisqu’il est un homme. Il sait ce qui est blanc ou noir, ce qui est rond ou carré, mais il ne sait pas ce qui est stupide ou complètement idiot, il sait qu'il y a du racisme en France, mais il ne sait pas ce qu’est une abaya, Et même en twistant le yaya, comme Richard Antony, un grand chanteur des années 60, il ne trouve pas.

Pap n’en peut plus, il est au bord du burn out. Il tonne, il s’insurge. « Je ne vais quand même pas regarder des photographies pour mesurer la taille d’une robe ou la forme d’un col », a déclaré le ministre à BFM TV. Que diable, il est ministre, pas couturier pour dames !

Oui, pauvre Pap, depuis qu’il est à l’Éducation nationale, il en voit de toutes les couleurs de barbes à papa. Si ça continue, il n’arrivera même plus à gérer ses innovations pédagogiques de pré-rentrée et son heure soutien aux élèves en difficulté. Ah, que n’inventerait-on pas pour justifier une lâcheté ou faire passer une hypocrisie, disent ses détracteurs. Mais non ! Pauvre Pap, vous voyez bien qu’il il ne peut rien faire. Que, déjà, il est au bout du rouleau ! Il ne faut pas lui demander l’impossible, auquel nul n’est tenu… Mais pourquoi a-t-il accepté un tel poste ?

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 09/01/2023 à 22:11.
Jean-Pierre Pélaez
Jean-Pierre Pélaez
Auteur dramatique

Vos commentaires

25 commentaires

  1. Ce ministre est non seulement incompétent mais en plus il est de mauvaise foi. Ne pas savoir reconnaître un vêtement musulman d’un autre est vraiment risible s’il n’était pas dramatique.

  2. En IRAN les femmes se battent et se font tuer pour ne PLUS porter ce foulard islamique et avoir un PEU de liberté , les hommes sont tués et assassinés parce qu’ils soutiennent les femmes . Et en FRANCE les musulmanes provoquent avec leurs foulards !Et l’état laisse faire ! Allez comprendre .!

  3. J’ai entendu un jeune qui voulait revêtir pour aller en classe la tenue ancienne des Templiers….c’est vrai que c’est un vêtement comme un autre

  4. Comme déjà dit, si ce Ministre ne peut prendre de décision quant à ce problème vestimentaire en milieu scolaire, c’est qu’il n’a pas la compétence lui non plus. Ces peuplades sont dans la provocation depuis fort longtemps et elles iront jusqu’à ce qu’enfin nous ayons enfin un CHEF d’ETAT qui agisse avec AUTORITE pour que cela cesse définitivement sinon, les élèves Français vont à leur tour se déguiser comme pour le CARNAVAL juste pour voir comment réagiront leurs responsables. Comme quoi, l’UNIFORME serait le bienvenu pour régler définitivement le problème. De plus, récemment, ces mêmes gens en rajoutent une couche en portant ostensiblement des maillots au nom de l’assassin Merah…… et demain, ça sera au nom de tous les autres terroristes…. De toute évidence, ils ne savent pas quoi inventer pour atteindre l’affrontement. Que notre Gouvernement comprenne enfin qu’il faut les EXPULSER sans délais et sans procès avant que la France devienne un champ de bataille sanglant.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois