[Humeur] Foulard, hijab, abaya, barbe à papa… Basta ! Pap ne s’en sort pas

abaya

Pauvre Pap, complètement perdu au milieu de l’océan des fins de mondes, sur le vaisseau fantôme d’une Éducation nationale à la dérive ! Et qu’est-il allé faire dans cette galère qui n’en finit pas de tanguer sous ses voiles déchirés et ses mâts décharnés !

Il est arrivée à bord, l’on manquait de profs, mais en quatre jours, il en a fabriqué des milliers, avec des bouts de ficelle, il a bouché des trous dans la coque.

Mais, maintenant, ce sont les tenues vestimentaires des élèves qui viennent lui pourrir sa vie de ministre, qu’il voyait comme une papauté tranquille, depuis son idéal new-woke-yorkais.

Foulard, hijab, et le dernière en date, qui s’appelle l’abaya. L’abaya, c’est une sorte de barbe à papa, mais ça ne se mange pas, ce n’est pas sucré ou de toutes les couleurs, non, c’est une sorte de flan aux œufs mais qui descend jusqu’aux pieds et qui est censé remplacer sans le dire le hijab ou la burqa et prouver qu’on est une admiratrice d’Allah quand on va à l’école, une tenue réservée aux femmes, car les garçons, eux, ont la barbe qui arrive et ça suffit. Prouver aussi que si on est une femme, on n’est pas une tentatrice des hommes et une excitatrice de leur concupiscence effrénée qui, si elle n’est pas justement réfréné, peut faire des ravages dans tout le corps.

Donc, Pap n’est pas content. On lui demande de l’interdire, mais pour cela, il doit définir ce qu’est une abaya, et il ne sait pas, il ne sait rien. Surtout, il ne connaît rien aux vêtements féminins, puisqu’il est un homme. Il sait ce qui est blanc ou noir, ce qui est rond ou carré, mais il ne sait pas ce qui est stupide ou complètement idiot, il sait qu'il y a du racisme en France, mais il ne sait pas ce qu’est une abaya, Et même en twistant le yaya, comme Richard Antony, un grand chanteur des années 60, il ne trouve pas.

Pap n’en peut plus, il est au bord du burn out. Il tonne, il s’insurge. « Je ne vais quand même pas regarder des photographies pour mesurer la taille d’une robe ou la forme d’un col », a déclaré le ministre à BFM TV. Que diable, il est ministre, pas couturier pour dames !

Oui, pauvre Pap, depuis qu’il est à l’Éducation nationale, il en voit de toutes les couleurs de barbes à papa. Si ça continue, il n’arrivera même plus à gérer ses innovations pédagogiques de pré-rentrée et son heure soutien aux élèves en difficulté. Ah, que n’inventerait-on pas pour justifier une lâcheté ou faire passer une hypocrisie, disent ses détracteurs. Mais non ! Pauvre Pap, vous voyez bien qu’il il ne peut rien faire. Que, déjà, il est au bout du rouleau ! Il ne faut pas lui demander l’impossible, auquel nul n’est tenu… Mais pourquoi a-t-il accepté un tel poste ?

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 09/01/2023 à 22:11.
Jean-Pierre Pélaez
Jean-Pierre Pélaez
Auteur dramatique

Vos commentaires

25 commentaires

  1. ah la mauvais foi de ce ministre !!! Evidemment non il ne va pas mesurer la longueur de quoique ce soit, en revanche il ferait bien de mesurer la vitesse de la dégringolade du  » savoir » même de base et y remédier fissa !!!
    Quand aux tenus, en France tu t’habilles à l’Occidentale, c’est à dire tenue correcte pour les filles comme pour les garçons, t’évites les fantaisies outrancières qu’elles soient soit disant d’origine ethnique, religieuse ou autres – Carnaval chez nous c’est 1 x l’an et basta !
    La chemise de nuit et les babouches se gardent pour l’intimité –

  2. Merci Jean-Pierre Pélaez , Pap devrait démissionner et retourner aux USA là où est sa place , la bas tout est mieux les enfants peuvent changer de « sexe » ( sauf les siens , bien entendu ils sont enfermés dans une écoles hautement sécurisée et surveiller dans leur intégrité physique et morale pour une pension qu’ aucun de nous ne pourrait financer avec notre salaire )
    Ce sur diplômé est incapable d’être ministre de l’éducation , il ne sait même pas en quoi consiste sa fonction de ministre , et encore moins la profession de professeur ( qu’il méprise en en formant en 3 mois ) !!!

  3. Merci Jean-Pierre Pélaez. Je répondrais simplement qu’il s’en fout complètement de cette « inéducation nationale », l’argent et la propagande islamique seuls importent. J’espère avoir bien répondu. Merci encore.

  4. Comme une mouche prise dans la toile, notre pittoresque ministre de l’Educ Nat’ aura beau essayer de s’en sortir, plus il voudra traiter le sujet, plus il s’embourbera… Et personne ne ferait mieux que lui dans cette situation, et dans l’état où sont les choses. Il faut prendre du recul, au lieu de rêver encore d’une légifération inepte pondue dans l’urgence, et inapplicable, donc inappliquée!
    Par son côté innocent bien qu’intentionnel, le vêtement prend l’allure d’une provocation dès lors qu’on sait qu’une réaction va s’en suivre. L’auteur de ces lignes, dont j’apprécie les œuvres, est bien placé pour savoir que les costumes et les décors ne servent qu’à promouvoir le jeu des acteurs, et l’intention de l’auteur.

  5. Le côté Ponce Pilate du ministre est pitoyable , il suffisait pourtant d’une déclaration qui aurait remis les choses en place , mais le fait de se détourner de ce qui le dérange ne fait qu’aggraver l’opinion défavorable qu’il engendre depuis son arrivée. En fait ce ministre reporte son expérience américaine sur les Français qu’il accuse à tort de racisme et droit dans ses bottes il ne veut pas voir officiellement la poussée islamiste dans les écoles de la république où il prend bien soin cependant de ne pas scolariser ses enfants.

  6. C’est pourtant simple puisque toute tenue affichant ostensiblement un choix ou un état religieux est interdit , puisque l’on a bien su empêcher une commentatrice de TV de porter un bijou en forme de Croix . L’idée de l’uniforme revient . Les discriminations ne sont pas simples lorsque l’on qualifie le Noir d’un Homme de Couleur alors que le blanc est l’assemblage de toutes les couleurs et le noir sa négation , comme le rappelle l’Optique .

    • expliquez-moi comment vous définissez un « affichage religieux ostensible »… C’est très insidieux (sans jeu de mots!), le signe religieux, comme la longueur de la barbe, ou la manière de porter un vêtement, comme tout ce qui est, ou devient, codé. Vous portez un bijou vaguement en forme de croix, et soutenez que ce n’est pas une croix, alors on tolère, mais vous savez que vous portez une croix, et votre entourage aussi, mais ne peut plus rien y faire!

  7. On avait presque pitié de lui tellement « il patinait dans la choucroute « …Voilà quelqu’un qui n’est vraiment pas à s place !!

    • Vous en connaissez beaucoup dans ce gouvernement qui sont bien à leur place et efficaces ?? Nous avons le trio des bi nationaux , intérieur, éducation , culture, hors aucun bi national ne devrait avoir un poste en politique vu qu’il y a conflit d’intérêt, ce sont des demi décisions dans tous les domaines et après nous avons nos deux super gauchistes , Mme Born’ et le super DM mis en examen !!! Sans compter l’armée de jeunots et de minottes qui adorent parader à la télé mais sans aucune expérience !! Et puis au dessus le summum élu grâce à LFI hyper intelligent et encore meilleur comédien que Zelenski, qui saute d’un pied sur l’autre !! Après le beau Bruno peut être le seul valable et d’expérience mais qui pioche dans la caisse à grand renfort de chèques sans aucun ciblage pertinent !! J’oubliais ce gentil Lecornu qui vient pour la première fois d’avoir l’autorisation d’aller en Ukraine. Je pensais qu’en tant que Ministre des armées il était en train de jouer aux soldats de plomb, il est vrai que notre PST sortait souvent avec Mme Parly pour plaire aux féministes !! Les temps changent et notre PST s’adapte sans se mouiller§§ Imaginez le montant de la dette en 2027 ???

  8. Pourquoi a-t-il accepté un tel poste? Pour la lumière, l’exposition à la lumière mon bon monsieur !
    Tout comme son maître qui l’a nommé à ce poste…
    Pauvre France…

  9. Port de l’uniforme pour tous les élèves ! Après tout, ils le sont déjà presque tous avec leurs jeans troués !

  10. Qu’il commence donc par envoyer sa démission on ne lui en voudra pas bien au contraire .Ensuite je l’invites à retourner aux états unis et surtout à renoncer à des indemnités prélevées sur l’impôt du contribuable . Il n’a rien fait pour mériter son salaire alors le reste………..

  11. Les pêcheurs ont bien un pied à coulisse pour vérifier la taille minimum de leurs prises; le budget de l’Education Nationale devrait être suffisant pour fournir à chaque enseignant un mètre de tailleur pour mesurer si la longueur des abayas est admissible.

    • Le sujet n’est pas là; les enseignants ont autre choses à foutre que d’inspecter les codes vestimentaires des élèves. Ils ont déjà assez de mal avec les accoutrements provocateurs, les casquettes et burnous non enlevés en classe, les smartphones et autres objets perturbant les cours. Les yakafokon font peut-être le buzz, mais n’apportent rien, sinon un peu plus de trouble.

  12. Pap se rend compte qu’il est plus facile de jouer les intellectuels wokistes aux USA à déverser sa rancoeur sur la France que de se confronter au réel. Que le ministre retourne vite dans son milieu virtuel et dans l’entre soi des wokes d’où il vient et où on aurait dû le laisser

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois