“Hashim Thaçi est considéré comme un criminel de guerre !”

Le président du Kosovo Hashim Thaçi a rendu, ce 14 mars, une visite diplomatique à Emmanuel Macron. Une visite en catimini – dans le silence des médias et de la classe politique – qui serait passée inaperçue si Hashim Thaçi ne s’en était pas vanté par un tweet. Pour le colonel Hogard, Emmanuel Macron a dû être très mal renseigné par ses conseillers, qui doivent ignorer l’histoire du Kosovo de ces trente dernières années et la biographie sanglante de Hashim Thaçi…

Le président du Kosovo a rendu une visite diplomatique à Emmanuel Macron ce 14 mars. Que signifiait cette visite ?

Personne n’a parlé de cette visite, ni l’Élysée, ni le gouvernement, ni la presse française. Cette visite en catimini a en fait été découverte par un tweet de Hashim Thaçi, président autoproclamé de la soi-disant République du Kosovo.
Le 14 mars, il a été reçu pour un déjeuner avec Emmanuel Macron à l’Élysée. On voit un certain nombre de photos de chaleureuses embrassades entre le président Macron et Hashim Thaçi.
Je pense que le président Macron a dû être très mal renseigné par ses conseillers. Ils ne doivent connaître ni l’histoire en général, ni l’histoire particulière du Kosovo de ces 30 dernières années, ni d’ailleurs la biographie sanglante de Hashim Thaçi.

Pourquoi Hashim Thaçi a-t-il également rendu visite à l’ancien ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, et à l’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy?

Pas plus qu’Emmanuel Macron, ni Nicolas Sarkozy, ni Alain Juppé ne s’en sont vantés. C’est encore une fois Hashim Thaçi qui a twitté, avec photos à l’appui, sur ses rencontres. On le voit leur remettre des décorations créées par son gouvernement fantoche pour les remercier.
Cette province serbe avait déclaré unilatéralement son indépendance sur la base du remplacement de sa population. Le poids démographique de la population albanaise est maintenant énorme par rapport à la population serbe d’origine.
Nicolas Sarkozy s’était empressé il y a 10 ans de reconnaître ce pseudo-État des Balkans, grand comme deux départements français. Il l’avait fait sans attendre et sans prendre en compte un certain nombre d’avis et de conseils. Il bafouait ainsi le droit international, l’ONU et la Résolution 1244 de juin 99 qui rappellait que le Kosovo était une province serbe et qu’il n’avait pas vocation à être autre chose.

Quelle explication peut-on donner à ce silence des médias et de la classe politique française concernant cette visite ?

Je pense qu’il y a beaucoup de gêne. Monsieur Macron aurait aimé que cela se fasse en catimini. C’est mal connaître Thaçi qui utilise le tweet comme moyen de communication privilégié.
Il semble un peu gêné, tout simplement parce qu’Hashim Thaçi, comme chef mafieux et chef terroriste, est considéré comme un criminel de guerre. Il fait l’objet d’une instruction menée par l’Union européenne, ce qui ne manque pas de sel.
Selon les informations que j’ai pu recueillir, le procureur français détaché auprès de l’Union européenne a tous les éléments pour l’inculper. Il est donc désormais uniquement protégé par son pseudo-statut présidentiel, qui n’est cependant pas reconnu par l’ONU. L’ONU n’a pas reconnu cet État, alors que la France, pour notre plus grande honte, l’a reconnu.

À lire aussi

Colonel Jacques Hogard : « Il y a une instrumentalisation du génocide rwandais »

La France n'est absolument pas concernée par ce génocide rwandais. …