Fabius et sa course aux honneurs sans fin : et maintenant l’Académie française ?

fabius2

Laurent Fabius à l'Académie française ? Le non-scoop par excellence. Pas de quoi en faire une lettre à la Sévigné : Monsieur... Monsieur, Monsieur le Président, plus jeune Premier ministre, épousera, le mois prochain, quai Conti, Madame, Oui, vous y êtes ! La Vieille Dame ! L'Académie devrait donc accueillir en son sein l'ex-plus jeune Premier ministre, si l'on en croit Le Figaro, détrôné depuis par Gabriel Attal qui fête, ce 16 mars, ses 35 ans. Ultra-prévisible, donc, pour ce fort en thème, normalien, énarque, hiérarque socialiste, éléphant en quête de cimetière. L'Académie, on y meurt. Aucune surprise, tellement cela semble déjà écrit, déjà lu, comme dans cette nécrologie que RFI avait publiée par erreur il y a quatre ans. Toujours selon Le Figaro, Laurent Fabius « n’avait pu s’empêcher de la parcourir [...] il avait été tenté de retourner le texte amendé de ses remarques ».

Donc toute la Macronie, le mandat de Laurent Fabius au Conseil constitutionnel s'achevant en 2025, doit bruisser des noms de ses potentiels successeurs. Là non plus, aucune surprise : Édouard Philippe (tiens, on le croyait pourtant déjà à l'Élysée !), Élisabeth Borne, Richard Ferrand, François Bayrou ? Ce jeu de chaises musicales, chez ces cumulards (de la nomination) défenseurs du stupide non-cumul des mandats pour les élus locaux, jette à nouveau une lumière impitoyable sur l'emprise socialiste sur l'appareil d'État en France, puisque la Macronie, jusqu'à son ultime avatar Attal, est issue du PS. Pensons à l'indéboulonnable Jack Lang, à Pierre Moscovici, à la Cour des comptes. Éric Zemmour n'avait pas tort de dénoncer cette mainmise : « Aujourd'hui, l'État de droit, c'est l'État socialiste. » Et l'épisode de la censure de la loi Immigration a confirmé le positionnement politique de l'institution que préside Fabius. Et ce gouvernement des juges est revendiqué sans honte par la Macronie : « Dans l'hypothèse où la victoire du RN en 2027 est envisagée, le futur président du Conseil constitutionnel sera plus important que le futur chef de l'opposition », confie un conseiller de l'exécutif au Figaro. Fabius est bien le parfait représentant de l'entrisme socialiste dans toutes les institutions de la République - et même de la monarchie.

Si Fabius devait rejoindre le Quai Conti, au siège de Giscard évidemment, en quittant le Palais royal, ce serait l'un des signes que la page ouverte en 1981 est en train de se tourner. Est-ce, d'ailleurs, un hasard si la nouvelle est tombée le jour de la divulgation de ce sondage qui donne une possible majorité absolue au RN en cas de législatives anticipées ? L'Académie a souvent été le cimetière des gloires passées, elle deviendrait, avec l'arrivée de Laurent Fabius en grand équipage, après celle de MMe Agacinski, épouse de Lionel Jospin, l'ultime témoignage vieillissant du socialisme mitterrandien.

Frédéric Sirgant
Frédéric Sirgant
Chroniqueur à BV, professeur d'Histoire

Vos commentaires

40 commentaires

  1. La boucle va se fermer… Valéry Giscard d’Estaing appelle à voter NON au Général de Gaulle. Fabius « jeune Giscardien », avant d’enter au parti socialiste « de Mitterrand », va entrer à l’Académie Française (le fauteuil de Giscard, évidemment) pour être honoré du travail de sape effectué à l’encontre de la France. Louis XIV et Richelieu doivent se retourner dans leur tombe, et nous il ne nous reste plus qu’à pleurer.

  2. Quel honneur mérite Fabius ? Après l’affaire du sang contaminé, c’est plutôt le déshonneur qui le poursuit…. Où et quand a t’il brillé ? Est-il un homme de lettres pour entrer à l’Académie Française ? Ce type de personne n’est jamais rassasié des ors de la République et de ses privilèges.

  3. Voilà maintenant plus de quarante années que les coquins ont pris le pouvoir. Même s’ils se sont inventés un nouveau chef, il faut être aveugle pour ne pas voir que la Macronie n’est que l’avatar du PS. Les loups ne se mangent pas entre eux, mais chaque prédateur est celui d’un autre. Souhaitons, que celui qui saura éradiquer cette bande de profiteurs arrive très bientôt pour que la France puisse enfin renaître.

  4. Je l’ai connu en 70 environ, au Concours Hippique de Béthune où il s’est permis d’insulter le Jury…! C’est un mal élevé et piètre cavalier, contrairement à son frère François, bien élevé et bon cavalier. Il aurait mieux fait de s’occuper des affaires d’antiquailles de sa famille…! C’est un homme foncièrement mauvais et voulant écraser les autres… qu’il aille au diable vauvert , ce sera mieux que l’Accademie Française…

  5. Condoléances à l’Académie Française une institution respectable à l’origine mais qui a été pervertie par la course à l’argent, au pouvoir, aux honneurs.

  6. Après le Panthéon, et nombre d’institutions françaises, les tenants du wokisme français s’en prennent à l’Académie française.
    Rien ne les arrête.
    Fabius Académicien serait un énième coup de poignard du mitterrandisme sur la France.

  7. C’est qui cet homme, le plus jeune premier ministre que Mitterand se targuait d’ « avoir donné à la France », tout en se foutant de la tête des Français. Ce n’est rien, si ce n’est un profiteur, un conspirateur, un menteur, un fourbe et, car il faut bien terminer, un corrompus même qui empoisonne la vie de la France et des Français depuis plus de quarante. Exactement le type d’homme politique véreux sans foi ni loi à faire passer en Haute Cour.

  8. On comprend ici que la baisse de niveau ne concerne pas seulement le pouvoir politique et l’éducation nationale.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois