Le duel à distance entre Éric Zemmour et la caste bien-pensante devient de plus en plus passionnant.

Ces derniers guettent, ils attendent la plus petite occasion pour chouiner, un petit mot mal dit, une phrase mal expliquée, un avis clivant mais assumé et c’est parti, la machine se met en marche, il faut broyer l’intellectuel conservateur, il faut le punir pour avoir osé dire ce que, finalement, pensent beaucoup de Français.

Entretenir ce sentiment que la France est raciste et islamophobe, n’est-ce pas le gage de nourrir l’ensauvagement ?

Ce qui est sidérant, c’est que lorsqu’on entend geindre les experts en victimisation, on peut penser que très régulièrement, en France, des Noirs ou des personnes d’origine maghrébine sont tuées sur la base du critère discriminatoire, que des musulmans sont exécutés par haine de l’islam.

Quand on écoute les uns et les autres, quand on consulte les médias, quand on entend certains intellectuels et politiciens, on se dit que la situation des Noirs en France est du même niveau ou pire que celle des Afro-Américains aux États-Unis, on se dit que la condition des musulmans en France est équivalente à celle de leurs coreligionnaires rohingyas ou ouïghours, on se dit que la France ne vaut pas mieux que certaines dictatures…

Et pourtant, la réalité est tout autre !

La vérité, c’est qu’en France, il est très rare de voir un acte criminel raciste, il est très rare de voir des musulmans victimes d’actes criminels. La vérité, c’est qu’en France, les Blancs sont souvent victimes d’actes criminels de la part de personnes issues de minorités. Il suffit de prendre le cas des auteurs des événements depuis quelques mois.

La vérité, c’est qu’en France, chrétiens et juifs sont régulièrement victimes d’actes criminels, il suffit de consulter les statistiques compilant les actes antireligieux du ministère de l’Intérieur.

Mais alors, pourquoi entretenir le sentiment que la France est raciste et que les Français sont islamophobes ?

Pourquoi accuser les uns pour ce que sont les autres ?

Ces vérités qu’ose dire Éric Zemmour ne sont pas faciles à entendre mais elles ont le mérite de provoquer le débat sur des sujets que, depuis quarante ans, il est de bon aloi de ne point évoquer.

Si les cabinets d’opinions avaient le courage de consulter les Français sur tous les sujets mis sur la table par Zemmour, ils verraient que, dans le fond, beaucoup pensent comme lui, mais ça, il ne faut pas le dire, au nom du vivre ensemble…

À lire aussi

Au lieu d’accuser les Blancs de racisme, Thuram devrait s’attarder sur la crise identitaire que connaissent les Noirs

Le cas Lilian Thuram devient inquiétant : sa dérive racialiste ne trouve plus de limite. …