« Créer et promouvoir des innovations “made in France” en faveur d’un patriotisme économique. » Telle est la vocation de ce nouveau fondé par quatre étudiants afin de « répondre au défi économique majeur que traverse la France », explique Pierre-Louis Delauney, président de la toute jeune association fondée en mars. Ceux-ci ont à cœur de réfléchir et proposer des mesures concrètes pour relancer l’économie et revenir à l’essentiel. En outre, il s’agit de « contrer la pensée mondialiste », ajoute Pierre-Louis, également chef scout, militant chez les Jeunes Républicains et dans le mouvement Servir de François-Xavier Bellamy. Un profil qui en dit long sur son sens de l’engagement et son souci du bien commun.

S’ils ne sont pas experts en économie, ils affirment que cela n’empêche pas d’avoir des idées et de prendre part au débat. Parmi elles, le retour à une consommation locale imposée par le confinement, en valorisant toutes les initiatives de proximité, mais aussi une relance par l’investissement. Ainsi, ils proposent ce contrat patriote : investir dans les entreprises françaises moyennant une déduction fiscale à la hauteur du montant investi. Le think tank milite également pour une réduction des dépenses de l’État et des collectivités locales (par la suppression des 35 heures et la baisse du nombre de fonctionnaires, entre autres) afin d’augmenter le budget alloué à la Santé et aux hôpitaux publics.

Présent sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook et Instagram), et déjà en relation avec différents élus des Républicains, de Debout la France et du Rassemblement national, Pierre-Louis Delauney se réjouit de ce lancement prometteur : « Cela montre qu’il y a des idées sur lesquelles la droite est capable de se mettre d’accord. Il y aura certes des divergences, mais in fine, des convergences, il y en a pas mal. ».

À lire aussi

Tous au château de La Ferté-Saint-Aubin !

Si cette charmante propriété, située à 20 mn d'Orléans, accueille aujourd’hui 45.000 visit…