« On le sait tous, notoire », comme dirait Darmanin, notre Président est atteint du mal de l’indécision. Le « enmêmetempstisme » fait qu’éternellement, il se tortille pour pondre des discours verbeux au lieu des actes forts que la nation attend. Et tandis qu’il se flatte de ses atermoiements, dans une nouvelle version du « c’est pas moi, c’est lui », il envoie ses ministres au charbon. Ainsi Mme Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, investie à ce poste comme mère Fouettarde de l’écologie. C’est donc à ce titre qu’elle vient de nous annoncer une mesure de la première importance pour redresser l’économie française : c’est l’obligation, pour les vitrines et bureaux, de n'allumer lumières et enseignes qu'une heure avant l’ouverture et de les éteindre au plus tard une heure après leur fermeture. 1.500 euros d’amende à la clef !

Une réglementation déjà stricte

Il nous semblait que la chose, pourtant, était déjà bien encadrée. En effet, le texte régissant « l’éclairage nocturne des publicités, enseignes et bâtiments professionnels » oblige déjà à éteindre dans les locaux professionnels « une heure après la fin de leur occupation ». Le site du ministère est précis : « L'éclairage peut être rallumé à partir de 7 h du matin ou 1 heure avant le début de l'activité (si celle-ci commence plus tôt). » Horaires adaptables par le préfet pour « protéger la faune et la flore sensibles à cette lumière ». Dans le cas où « l'entreprise maintient son éclairage nocturne au-delà de ce délai, elle doit alors payer une astreinte de 200 € par jour et par dispositif (publicité, enseigne, vitrine, etc.) ». Le stade suivant, c’est le pénal, où « l'entreprise encourt également une amende de 1.500 € ».

Et voilà la nouveauté, comme l’a annoncé Mme Pannier-Runacher au micro de Jean-Jacques Bourdin, sur Sud Radio : avec l’horaire plus restrictif, « nous modifions aussi le système d’amende pour que les maires puissent prononcer très facilement des sanctions administratives. Un peu comme un PV lorsque vous êtes mal garé alors qu’avant, il fallait passer devant le juge. » Le montant de l’amende reste donc inchangé, mais désormais, elle tombera directement.

Il paraît que tout cela va nous permettre de réaliser de substantielles économies d’énergie. La mère Fouettarde sera vigilante, comme elle le fut l’hiver dernier en nous menaçant de 150 € d’amende si, d’aventure, il faisait plus de 19° à la maison. Mme Pannier-Runacher ne nous demande pas (encore) de baisser le thermostat, mais elle enjoint les communes à réduire « de 30 à 50 % l’intensité lumineuse des éclairages publics ».

La notion de « sobriété subie »

Les commerçants vont mal. Les gens n’achètent plus, ne sortent plus, et s’il leur faut maintenant raser les murs, le soir venu, et s’éclairer les pieds à la lampe frontale, ils sortiront encore moins. À l’époque où elle était secrétaire d'État auprès de Bruno Le Maire, Agnès Pannier-Runacher avait préfacé un ouvrage d’anticipation : Vers la renaissance industrielle. Bilan : 287 exemplaires écoulés… À la hauteur du bilan.

Ayant changé de casquette pour s’occuper de la Transition écologique, elle s’inquiétait, voilà un an tout juste, du sort de ces Français « en état de sobriété subie ». À qui songeait-elle ? Aux commerçants déjà, aux boulangers peut-être ? On en doute. Car les économies, qu’elles soient d’énergie ou financières, c’est toujours pour le citoyen de base. Le Français qui se lève tôt, celui qui paie ses impôts et ses factures, se prend des PV parce qu’il faut rouler à 70 à l’heure sur une route déserte ou éteindre sa vitrine au coup de sifflet. Pas pour l’État obèse et pas pour le Président qui, se prenant pour le phare du monde, fait le tour de la planète trois fois par an.

7554 vues

22 octobre 2023 à 11:30

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

35 commentaires

  1. Que je suis content d’avoir quitté le tiers monde et d’être dans un pays qui en sort mais il est vrai qu’il n’y a pas de bobos gauchos et d’ énarques les 2 mamelles des occidentaux pour revenir à l’âge de pierre

  2. Ce n’est pas avec des décisions aussi stupide que cela que la France fera des économie ou agira sur notre consommation électrique. Pour bien faire il faut envoyer promener l’UE et retrouvé notre indépendance énergétique comme au par avant, mais faut-il en avoir encore le courage, ceci est une autre question.

  3. Ces mesures totalement risibles sont liées à l’incompétence de nos gouvernants qui nous ont mis dans la panade en tuant le nucléaire français et en signant des accords iniques débiles et plus encore au niveau européen. Quand on est dirigés par des nuls que voulez vous on éteint la lumière pour moins voir leur corruption leur niveau de réflexion.

  4. Après l’ausweiss macrono-covidien, pourquoi ne pas réinstaurer la « défense passive » qui existait la nuit sous l’occupation? Nos anciens s’en souviennet sûrement avec émotion ! Les bottes des patrouilles seraient simplement remplacées par des baskets histoire de mieux surprendre les mauvais citoyens dédaigant le prix du kwh …

  5. Je ne sais pas s’il faut éteindre les lumières, mais une chose est sûre, c’est qu’en haut, dans nos élites, ce n’est plus le siècle des lumières.

  6. Agnès Pannier Runacher veut que les commerçants éteignent la lumière une heure après la fermeture ! Décidemment , Agnès n’est pas une Lumière…je me pose la question suivante : vous avez tous vu la Pub , qui dit « c’est pas Versailles ici  » voulant ainsi inciter les français à éteindre la lumière dans les pièces où ils ne sont plus . mais alors à Versailles pour la réception du roi Charles , , c’était Diner aux chandelles ???

  7. Ce qui est indiscutable, c’est que pour certains la dites « lumière » ne s’est jamais allumée.

  8. Ce régime nous étouffe tous les jours un peu plus , à chaque fois pour » la bonne cause  » , on verbalise à tour de bras , la liberté d’expression n’est autorisée que pour certains , ils osent encore appeler la France une démocratie …

  9. Supprimez les voitures électriques qu’il faut recharger si souvent, qui de plus raclent beaucoup plus l’asfalte que les voitures thermiques car elles sont beaucoup plus lourdes et polluent donc davantage et dont la fabrication implique l’exploitation des métaux rares par des enfants qui se ruinent la santé pour le plaisir des politiciens et fabricants. Laissez l’électricité au personnel de l’Elysée et des ministères, mais coupez-la aux décideurs qui font le malheur des pauvres gens afin qu’ils comprennent par expérience ce qu’ils font subir aux autres.

    1. Pour les voitures électriques, vous avez oublié le prix plus important, et qui ne profite qu’à la Chine, les incendies lors des recharges ou des accidents même légers, les bornes de recharge qui tombent en panne et que personne ne sait réparer, l’autonomie qui baisse dramatiquement avec l’age des batteries, j’ai du encore oublier 2 ou 3 choses, et même des choses qui ne se sont pas encore révélées, mais le seront à l’usage…

  10. Une fois de plus nous avons à faire à une illuminée , voire idéologue , comme le sont nombre de nos gouvernants , toujours à sortir des inepties qui si on en faisait des noeuds coulants seraient pendus haut et court depuis fort longtemps. Des économies chez les professionnels , mais les particuliers n’ont pas attendu les délires de cette pauvre dame pour en faire , de plus comble de l’absurdité on demande aux utilisateurs d’énergie électrique de respecter stricto sensu les créneaux d’éclairage, mais d’un autre côté on incite les gens à se rabattre sur des véhicules électriques , alors quand chaque conducteur aura penché sur un modèle électrique , peut-être faudra t-il prévoir des aménagements horaires pour se connecter à une borne , insensé , totalement absurde , l’idiotie dans sa plus simple expression ; et de rajouter que dans ma petite bourgade un seul point de recharge pour ce type de véhicule , alors faisons la queue et ne soyez pas pressés !!!

  11. pour résumer on va acheter du charbon à l’Allemagne pour que nos centrales réouvertes fonctionnent, on aura del’électricité, si le vent le veut avec des éoliennes on aura du vent mais si pas de vent on accélèrera les centrales à charbon pour que nois voitures électriques fonctionnent mais si je suis en panne on viendra recharger mon véhicule avec un groupe électrogène qui fonctionne au gas oil. Pendant ce temps on vit sous les sanctions dues à la guerre en Ukraine avec l’hypocrisie du gaz acheté par l’Azerbaïdjan aux russes et revendu aux européens d’ou le tarif unique sur l’énergie, quand au pétrole c’est pareil mais là on passe par l’Inde qui nous revend le pétrole russe, pas étonnant que mettre à lat l’économie russe (comme le disait notre ministre de l’économie Le Maire) ce n’est pas pour demain. Et des champions à 98% des énarques on en a dans tous les ministères.

  12. Faire des économies d’énergie la France d’en bas sait le faire depuis de nombreuses années particulièrement pour les retraités. Faire des économies sur l’énergie, c’est bien mais trop c’est tuer l’économie du pays.

Les commentaires sont fermés.