École : ce qui nous menace, ce n’est pas l’islamisme, c’est l’extrême droite !

extrême droite

Le jeudi 12 octobre, La Voix du Nord publie un article, sous le titre « Pour les profs, un manuel "d'autodéfense intellectuelle" contre l'extrême droite ». Le vendredi 13 octobre, un professeur d'Arras est sauvagement assassiné par un jeune Tchétchène fiché S pour islamisme radical. De quel côté vient le danger ? La réponse devrait être évidente pour tous. Ce n'est apparemment pas le cas.

Le collectif CAALAP (Coordination antifasciste pour l'affirmation des libertés académiques et pédagogiques), emmené notamment par Sophie Djigo, engagée dans le soutien aux migrants à Calais, s'inquiète de voir l'extrême droite « en train d'infiltrer les établissements scolaires via les élections [de parents d'élèves] organisées ces 13 et 14 octobre ». L'appel de ce collectif, qu'on peut lire sur Internet, est éloquent : « Dans un contexte général de montée en puissance de l’extrême droite en France, une offensive fasciste frappe actuellement violemment l’enseignement […]. Il nous semble crucial de faire front ensemble, à tous les niveaux de l’enseignement et de la recherche, tou.te.s visé.e.s de manière violente par le négationnisme d’extrême droite. »

La FSU-SNUipp, syndicat majoritaire dans les écoles primaires, a, de son côté, dans un communiqué publié le 6 octobre, dénoncé l'« offensive de l’extrême droite sur l’école », visant notamment le réseau national des Parents vigilants, créé à l'initiative d'Éric Zemmour, accusé de « surveiller au plus près les projets pédagogiques ainsi que la mise en place des programmes d’éducation à la vie affective et sexuelle ». Cette offensive serait « à corréler directement à sa haine des luttes pour l’égalité des sexes ou contre les discriminations et toutes les formes de racisme ». Vous l'aurez compris, la menace pour nos écoles et pour la France, ce n'est pas l'islamisme, c'est, comme le dit Mathieu Bock-Côté sur CNews, « l'extrême drouate » !

On trouve des journaux comme Libération pour abonder dans ce sens. Le 10 octobre, sous le titre « Les profs face à l’entrisme de l’extrême droite à l’école : il ne faut absolument pas céder », il dénonce « une pression couplée à une désinformation massive que les syndicats observent avec inquiétude ». Son analyse est la même que celle du collectif CAALAP, dont il fait la promotion, la même que celle de la FSU-SNUipp, qui veut faire croire aux professeurs des écoles et à l'opinion publique que l'extrême droite s'infiltre insidieusement dans les établissements scolaires.

Une même idéologie les anime, qu'on l'appelle « l'idéologie woke » ou « l'islamo-gauchisme ». Des militants aguerris, qui se font passer pour des lanceurs d'alerte, cherchent, en dignes héritiers de Big Brother, à subvertir les capacités de discernement et à imposer leurs normes. C'est ainsi qu'on peut lire, dans la profession de foi du CAALAP, qu'« enseigner la réalité des faits sur l’histoire coloniale, sur la Shoah, les questions migratoires ou encore la théorie du genre devient une prise de risques, et l’enseignement, un métier dangereux ». On croit rêver : ce n'est pas l'islamisme qui conteste ces enseignements, c'est l'extrême droite !

Force est de constater que ces militants déploient toute la panoplie des minorités révolutionnaires qui veulent imposer leur idéologie à la majorité et attribuent à leurs adversaires les méthodes totalitaires qu'ils emploient eux-mêmes. Ils prétendent « expliquer la différence entre savoirs et opinions » mais confondent leurs propres opinions avec la vérité. Ils dénoncent le réveil de « l'hydre fasciste » alors qu'ils sont eux-mêmes des collaborateurs objectifs de l'islamisme, qui est le fascisme d'aujourd'hui.

Philippe Kerlouan
Philippe Kerlouan
Chroniqueur à BV, écrivain, professeur en retraite

Vos commentaires

93 commentaires

  1. L’ école ne doit pas être un lieu où l’ on parle de politique ou de religion!
    L’ école est un lieu où le maître apprend à l’ élève à savoir lire ,écrire et penser correctement!
    Du moins c’ était les buts de l’ école au siècle dernier!
    C’ est pourquoi nos anciens savent parler et écrire correctement!

  2. Les islamo-gauchistes de la FEN ~FSU sont toujours chez eux dans les écoles , collèges et lycées . Si le RN y progresse , c’est en silence … Et la droite est loin d’y faire la majorité … Le gauchisme , c’est dans leur ADN . Je les connais : 40 ans de service ! Pas de promotion au choix ou demi-choix si tu n’es pas à la FEN … Ni de promo en classe exceptionnelle ou hors classe . L’administration laisse la gauche gérer le personnel …

  3. ben voyons!! Mais quand, depuis des décennies c est l’extrême gauche qui est au commande , alors pas de problème !!
    Votre petite musique ne prend plus !!

  4. Les Islamo Gauchistes de l’Education nationale ne luttent contre l’islamisme avec la mort de Dominique Bernard à Arras mais la prétendue Extrême Droite qui n’existe pas en réalité . Sophie Djigo et son gang d’immigrationnistes soumis à l’Oumma sont rester dans leur délire Gauchiste qui les entrainent dans un monde parallèle avec la Voix du Nord un média de Gauche qui est obsédé par le fantasme de l’extrême droite mais ils cautionnent la folie Islamique mais ces mêmes Wokistes subiront le revers de la médaille dans cette histoire !

  5. Oui il y a des parents qui suivent l’éducation de leurs enfants et qui n’ont pas envie que leurs rejetons assistent à une lecture avec des Dragqueens ou la visite d’une association pro-migrants. est-ce d’extrême droite ? J’en doute !!

    Beaucoup de profs avouent se censurer et ne pas aborder certains chapitres, notamment en histoire et biologie. Ca c’est grave, surtout dans un établissement public ou sous contrat.
    Beaucoup de profs sont recrutés faute de candidats et leur niveau n’a plus rien à voir avec celui d’il y a 20-30 ans. Ca aussi c’est très grave.
    Si ces profs veulent être soutenus par les parents qu’ils fassent bien leur travail.

  6. Quelle mauvaise foi cette dame Sophie Djido de cette association CAALP qui parle de fasciste dont elle ne connais sa définition où elle n’a jamais vue de vrai fasciste. Si elle en avait vue une seule fois dans sa vie elle ne dirait pas ces âneries, tout comme ce syndicat de débiles qui est le FSU-SNUipp gangrénés par cette idéologie imbécile qui est le Woke. Là Monsieur Darmanien si il était courageux devrait dissoudre l’association CAALP qui fait beaucoup de mal en colportant des inepties dangereuse.

  7. Avec un tel Chef d’Etat, nous sommes gravement à la merci de l’ISLAMISME, la preuve est quotidienne et nous n’en sortirons jamais tant il est pétrit d’incompétence, d’impuissance et d’ignorance. Et pendant que les barbares sèment la terreur dans notre pays de toutes les façons, Jupiter le gazeux fait des discours insipides pour nous donner l’illusion qu’il maîtrise le fléau alors qu’il devrait déjà être entré en action pour expulser tous les assassins en prison et en liberté qu’il entretient sans compter avec l’argent du peuple rappelons-le et avoir fermé en même temps nos frontières à toutes ces migrations d’Afrique qui sont de nouveaux chevaux de Troie. Espérons qu’ISRAËL réussisse à éradiquer définitivement le Hamas sinon, on peut craindre de vivre de très sombres périodes à notre tour en France.

    • « tant il est pétrit d’incompétence, d’impuissance et d’ignorance. » Ni incompétence, ni impuissance, ni ignorance, mais simple complicité, dans le cadre de son programme fixé par ceux qui l’ont hissé à sa place.

      • Vous avez parfaitement raison, c’est pourquoi il joue les ingénus pour paraître incompétent, impuissant ou ignorant, et c’est réussi ! Mais à ce jeu là, il mène la France à sa perte, lui avec !

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois