Le duel Darmanin-Dupond-Moretti n’aura pas lieu. Après l’accrochage verbal entre les deux hommes à l’entrée du Conseil des ministres, une réconciliation se profile. Un déjeuner est prévu dans le courant de la semaine.

Initialement envisagée dans une cour de récréation, il a finalement été décidé que la rencontre se tiendrait dans un estaminet éloigné de toute agitation politique. Alors que propose l’ambiance cordiale de l’établissement « Chez Gégène », l’ex-avocat reste un farouche partisan d’une causerie devant une baraque à frites. Ce nouveau point de divergence fera l’objet d’un examen lors du prochain conseil des ministres.

Pour les besoins de l’opération, a d’ores et déjà commandé un trio de violons tziganes qui veillera à intervenir au moment fort de la déclaration d’amitié à la vie à la mort. Tout semble mis en place pour une belle unité entre les deux tourtereaux.

La crainte qu’ils soient inséparables à compter de ce déjeuner est néanmoins présente dans l’esprit d’Emmanuel Macron. converti par Darmanin à la magnificence de Xavier Bertrand et les voilà soutenant la candidature de ce dernier en 2022. De rabibochage à comité de soutien, il n’y a qu’un pas. Un premier repas à deux, puis à trois, quatre, cinq, etc., et c’est l’ensemble des ministres qui tournerait le dos à la Macronie sous couvert de soi-disant séances d’apaisement.

Pour cette raison, le Président a vivement conseillé au personnel chargé de la réservation de cibler un déjeuner plutôt qu’un dîner. Dans la douceur d’une soirée d’été, la bière aidant, les esprits chavirent, des complicités se nouent et le tout se termine chez Xavier Bertrand. Partant de là : complot, manigances, putsch électoral, renversement des alliances…

Tétanisé par ce scénario, la sueur au front, Emmanuel s’est emparé de son portable : « Allô Éric ! Dis-moi… Je viens d’avoir Darmanin au téléphone, il me dit que c’est pas demain la veille que tu gagneras une élection. Il est vraiment odieux, non ? »

28 juin 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

4.7 7 votes
Votre avis ?
26 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires