Mardi matin, était très occupée dans la cour de Matignon : elle fêtait le quatrième anniversaire de son plan vélo (2018-2025). À l’origine doté de 350 millions, ce plan a reçu une rallonge de 150 millions d’euros extraits du Plan de relance Covid : on imagine combien de pistes cyclables « provisoires » organisées à la hâte pendant le confinement sont, comme par enchantement, devenues pérennes. On imagine aussi comment ces 150 millions supplémentaires auraient pu être autrement employées. Il s’agit tout de même d’argent public, c’est-à-dire des impôts des Français.

En quatre ans, 14.000 km de pistes cyclables ont été réalisés, 160.000 enfants ont reçu une formation pour apprendre à faire du vélo ; ce qu’autrefois faisaient les parents avec leurs enfants.

Mais voilà, les 500 millions ont déjà tous été dépensés et vient d’annoncer 250 millions supplémentaires pour 2023. Les caisses sont pleines, profitons-en. 200 millions vont être utilisés pour créer des infrastructures cyclables, 50 millions pour le stationnement de ce roi de la « mobilité douce », transformée en « mobilité active », ça fait plus « winner », « sportif », écolo et donc… vertueux. L’objectif est aussi de « former » 800.000 enfants à la pratique du vélo – entre un cours de grammaire et un autre de géométrie ?

Les enfants, d’ailleurs, avaient été invités par Élisabeth Borne pour la fête d’anniversaire du plan vélo : dans la cour d’honneur de Matignon, il y avait des cyclistes, des enfants et des ateliers vélo. C’est mignon, ça marque le coup car c’est important, le plan vélo.

Tellement important qu’un « comité interministériel du vélo » est créé : il se réunira tous les six mois pour « faire le point sur les avancées et les blocages le cas échéant à lever pour développer cette nation du vélo que nous souhaitons faire de la France », rapporte Ouest-France. Peut-être que, parmi ces blocages, sera abordée la question des quelque 327.000 vélos volés pour la seule année 2021 ?

D’ailleurs, cette - pas si - soudaine importance du vélo étonne jusqu’à Olivier Schneider, président de la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB), cité par le Parisien : « L’État n’aura jamais mis autant d’argent sur une seule année pour aider au développement du vélo. C’est une bonne nouvelle car cela permettra à des villes périurbaines et rurales de pouvoir enfin s’y mettre. » Mais oui, les gueux, les périphériques, faites donc vos courses à vélo. Ce sera un peu difficile pour les packs de lait, mais comme ça, vous ferez un peu de sport ! Une fois la fameuse marque blanche peinte sur le bas-côté, censée délimiter la frontière entre les cyclistes et les automobilistes, vous n’aurez plus aucune excuse. Les « ruraux » n’attendaient sans doute que cela pour parcourir leurs 50 km quotidiens à cheval sur la petite reine… Après avoir été forcés de rester chez eux pendant le confinement, et aujourd’hui par le télétravail, les Français sont maintenant sommés de se bouger !

Cette forte incitation, pourtant parée de toutes les vertus écolos - l’hygiène tenant désormais lieu de morale -, n’a pas pour but réel d’améliorer votre santé. C’est Clément Beaune, qui a remplacé Élisabeth Borne au ministère des Transports, qui vend ingénument la mèche : « On veut faire du vélo un vrai moyen de transport et pas juste un instrument de loisir. »

Tiens donc ! Cela aurait-il quelque chose à voir avec la crise énergétique et le prix des carburants ? Quand la crise, la vraie, la dure, sévira au cœur de l’hiver, ceux qui ne vivent pas dans des métropoles seront-ils fortement incités, voire obligés, de se déplacer à vélo sous prétexte qu’ils auront des pistes cyclables et que l’État, c’est-à-dire nos impôts, aura financé de quelques euros l’achat d’un cycle ?

Comme dirait l’autre, il y a cinquante ans, on avait le Concorde, maintenant on a le vélo. Quelle ambition !

6108 vues

20 septembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

44 commentaires

  1. Il y a déjà des « petits vélos » dans beaucoup de têtes, pourquoi ne pas en mettre beaucoup de « grands » dans les rues ? En même temps…

  2. Stop. Il faut arrêter ce gouvernement qui dépense l’argent des français n’importe comment, c’est Une honte.

  3. Oui, comme vous le dites : Il y a 50 ans, nous avions le Concorde, le parc nucléaire, les SNLE… Aujourd’hui, les capacités des X sont tombées bien bas s’ils n’ont plus que la relance de la fabrication de bicyclettes à nous proposer…

  4. Ben voyons ! Retour à la fin du 19ième siècle, où la  » petite reine » s’est avérée plus rapide que les sabots pour parcourir les 10 km pour aller à la gare ou chez le notaire du bourg ; mais moins pratique et fonctionnel que la charrette à cheval ou mulet pour aller le samedi au marché de ce même bourg , vendre les oeufs frais et les kilos de patates. .Pauvre banane ( NB: vous connaissez l’histoire du polytechnicien et les patates, en vacances à la campagne ?), Tu nous prends pour des Hollandais du plat pays ?

  5. Nous avions eu  » les fous du roi » avec des idées stupides ! Mais avec cette Première ministre nous avons une « folle du Président qui bat tous les records de l’idiotie !

  6. Encore une mesure qui arrangera le déficit de la balance commerciale, !

    Avez-vous remarqué que par petite touche ce gouvernement s’immiscie dans notre vie privée et nous dicte ce que nous devons faire ! Un système totalitaire pire que celui de l’URSS ou du systeme chinois se met en place jour après jour.

    Français réveillez-vous !

    1. Par temps de grande froidure ou de neige on va bien rigoler……les chutes n’en seront que plus drôles !

  7. Le Français n’est pas un Hollandais. Je les regarde ces néo-cyclistes, ils pédalent avec des tongs aux pieds, le milieu de la plante du pied sur la pédale quand ce n’est pas le talon, la selle réglée au plus bas, parfois en robe longue avec le risque de la prendre dans les rayons, un bébé devant un bébé derrière, et j’en passe. Et bien entendu la plupart d’entre eux empruntent les trottoirs au mépris des piétons, ou bien la chaussée en sens interdit, sans respecter les feux rouges.
    Y’a du boulot Madame Borne ! Heureusement, avec les premiers froids ils vont remiser les vélos et reprendre, qui le métro, qui la voiture, qui la trottinette électrique pour les plus audacieux (ou les plus dangereux).

  8. A l’évidence, quand un pays se dote d’un président de République incompétent, il s’entoure d’encore plus incompétents que lui.
    Souvenons nous des Plilippe et autres hauts fonctionnaires passés par Matignon.

  9. Qu’attendre d’autre d’individus qui sont nés avec un vélo dans la tête ? Ils s’occupent admirablement de notre santé, qui passe par le vélo ! Prendre son vélo pour aller aux urgences à l’hôpital à 30 km, surtout pour les plus de 65 ans, c’est bon pour la santé ! Et sur nos petites routes de campagne défoncées et jamais réparées, c’est encore plus de sport ! Macron nous a prévenus, nous sommes en guerre ! Nous voilà effectivement revenus à la dernière guerre, où nos parents se déplaçaient presque toujours à vélo, sous l’oeil goguenard des schleus ! Mais cela n’a duré que 5 ans, alors qu’après cinq ans de democrature, nous rempilons pour 5 ans !

  10. Une fois de plus, voilà la démonstration que ces soi-disant décideurs sont complètement déconnectés des réalités, qu’ils ne veulent surtout pas voir car elle viennent percuter leur idéologie bobo-wokiste. Ils ne se rendent pas compte que tout le monde, fort heureusement d’ailleurs, n’habite pas Paris, et que hors de ces métropoles, utiliser la voiture est incontournable. Qui plus est, je n’ai pas du tout envie que ma ville ressemble à Paris, où règne une totale anarchie au plan de la circulation. La crise énergétique a bon dos, pour faire passer les projets les plus délirants. S’il y a crise énergétique, ce sera le résultat des décisions stupides de nos dirigeants depuis des années, et de leur soumission à l’Union européenne, dans laquelle nous avons perdu notre souveraineté et notre indépendance énergétique.

    1. Exact, seuls macron et son gouvernement sont responsables de la situation actuelle, ils devront rendre des comptes !
      Pour les autres le temps viendra

      1. Il convient tout de même d’y ajouter tous les Français qui ont porté des incapables au pouvoir depuis 1981…

  11. Les cyclistes, qui ne respectaient déjà pas beaucoup le code de la route, en sont désormais et très officiellement dispensés: plus de sens interdits, plus de règle de priorité dans les ronds points, confusion avec les des droits des piétons sur les passages « cloutés », aucune restriction de stationnement…. Bientôt on entérinera leur irrespect des feux rouges…. Et comme la plupart des cyclistes (et trotinettistes) ignorent délibérément les pistes cyclables construites à grands frais des contribuables, les embarras et accidents qu’ils provoquent sur les routes ne vont cesser de croître et embellir… Qu’une première ministre s’occupe d’aggraver ces dérives prouve bien qu’elle n’a plus rien à faire d’utile dans cette Europe de Maastricht…..

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter