D’un côté, la France que l’on contraint et que l’on restreint (port du , rassemblements limités, culpabilisation et injonctions menaçantes…), de l’autre, la France que l’on craint et qui peut manifester et conspuer la police sans danger.

Cette période post-confinement aura été un immense révélateur de la fracture française !

Gabrielle Cluzel interroge Charles Gave et Verlaine.

À lire aussi

Formule 1 : le pilote Carlos Sainz refuse de s’agenouiller et dénonce les pressions

Le président de la Fédération internationale de l'automobile, Jean Todt, a quant à lui est…