[Dans vos commentaires] : Ils peuvent reprendre ces « chances pour la France »

algérie (1)

Cette semaine, dans BV, jamais le sujet de l’Algérie n’aura autant été abordé. Raphaëlle Claisse, dans son article « Retour au bled : nouvelle tendance des jeunes issus de l’immigration algérienne », évoque une nouvelle tendance sur les réseaux sociaux. Des jeunes issus de l’immigration, dont les parents ou grands-parents sont notamment originaires d’Algérie, font part, face caméra, de leur désir de quitter la France, « pays raciste », pour rentrer au bled. « Je leur souhaite bon voyage », réagit Shoopy 83, à la lecture de cet article. « Pour que ces retours soient pérennes, nous devons supprimer la double nationalité », complète DSG, avec pragmatisme. Mais d’autres lecteurs se montrent moins optimistes. « Ce que je lis, c’est que ce sont des jeunes diplômés qui veulent retourner au bled ; les racailles, elles, restent en France et quand quelques-unes y retournent, c’est pour se planquer et continuer à gérer leur business de trafiquant de drogue à l’abri de la police française », analyse Gérard Fournier. Christian Laborde, quant à lui, craint que ce retour au pays ne soit que de courte durée : « Faut dire les choses telles qu’elles sont. Ils retournent au bled, quelque jours, en vivant là-bas, comme des riches, avec l’argent que leur donne la France, et puis reviennent, à la "gamelle". C’est tellement vrai que les jeunes qui sont au "bled" n’ont qu’une envie, c’est de venir en France. Je ne les en blâme pas, je serais à leur place, je ferais pareil. C’est nous qui sommes des lâches. » Et Ray1349 de calculer : « Pour deux qui prétendent partir et ne jamais revenir (ils ont sans doute de la famille au FLN au pouvoir), combien se précipitent quotidiennement ici pour être des "chances" ? » Loutronne conclut : « L’Algérie demande le rapatriement de tous ses biens. Quel bien plus précieux qu’une jeunesse enthousiaste. Et si ces jeunes sont consentants, tant mieux pour eux ! »

En effet, au même moment, l’Algérie transmettait à la France une liste officielle de biens à lui restituer. Marie Delarue revient sur cette demande dans son article « Restitutions : et si le musée d’Alger nous rendait nos peintures ? » Comme notre journaliste, plusieurs lecteurs de BV considèrent que « cette affaire du musée d’Alger est une preuve parmi tant d’autres de notre faiblesse ». Marie William, pour sa part, ironise et rebondit sur l’article cité ci-dessus en commentant : « Ils peuvent aussi reprendre toutes ces "chances pour la France". » Jazz43, sûrement un fils de pied-noir, ose une réclamation : « M. Tebboune [président de l’Algérie, NDLR] pourrait-il aussi me rendre les deux maisons et le commerce qu’a laissés mon père et la ferme de mon grand-père achetée en économisant sou par sou ? »

Tout autre sujet, cette semaine, nous avons également franchi un cap symbolique : nous sommes désormais à moins de 50 jours de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Paris. Et qui dit JO dit polémique sur le ou les chanteurs invités à venir animer l’événement. Depuis un article du Canard enchaîné sur deux artistes payés 2,7 millions d’euros pour l’ouverture, les rumeurs vont bon train. Jean Kast revient sur celle qui concerne la plus célèbre chanteuse canadienne dans son article « Céline Dion en ouverture des JO de Paris ? C’est déjà mieux qu’Aya Nakamura ! » Si certains lecteurs assument préférer l’interprète de My Heart Will Go On, d’autres proposent d’autres noms. « On pourrait trouver une chorale d’enfants, ou un groupe folklorique, représentatif de notre culture et qui coûterait bien moins cher au contribuable spolié. L’occasion, aussi, de montrer au monde entier un petit morceau de notre vraie culture française, comme l’ont fait les Grecs à l’occasion du départ de la flamme olympique », suggère Loutronne. Même son de cloche du côté de Le Gafet, qui commente : « J’adore Céline Dion, mais je pense qu’il serait préférable de faire ce "cadeau mondial" à l’un des nôtres. La France ne manque pas de vrais talents, dans la variété comme dans le classique, alors restons français. Par contre j’espère que celui ou celle qui sera retenu chantera en français ! » « Sardou aurait été un bel exemple », écrit Le Templier. Juju propose « Mireille Mathieu ». Et François de clore le débat : « Avec les Petits Chanteurs à la croix de bois, ce sera beaucoup moins cher et beaucoup plus charitable. »

Toujours dans la rubrique « Musique », les lecteurs de BV ont, dans l’ensemble, été ravis de (re)découvrir le rappeur Eminen, aujourd’hui accusé d’être « réac » à cause de son dernier titre qui va à rebours de la cancel culture et de la transidentité, comme l’explique Jany Leroy dans son article « Eminem confirme sa vocation à bousculer la bien-pensance ». Marie-Odile Stouff de s'exclamer : « Je vais me mettre à apprécier le rap ! »

Vos commentaires

16 commentaires

  1. Cette soit_disant « vague de retour au bled » est virtuelle et n’existe que sur le réseaux sociaux, aucune réalité tangible dans les faits. Il s’agit surtout d’une énième forme de dénigrement de la France.

  2. La mère du petit ange de Nahel, après avoir perçu une cagnotte de 90 000€ a décidé de quitter la France pour retourner en Algérie, le pays qu’elle aime tant ! ……. au suivant … chiche !

  3. Abrogation immédiate des accords de de gaulle avec l’algérie, et suppression de toutes aides à leurs ressortissants.

  4. La suppression des accords bilatéraux avec l’Algérie devrait être le préalable à tout le reste.

  5. L’Algérie réclame ses biens , eh bien rendons lui tout et récupérons les nôtres.
    Quant l’ouverture des JO , payer 2.4 millions d’euros à un chanteur , voire deux , relève de l’ânerie la plus redoutable . Qui a osé suggérer cette connerie ? Pensait il aux agriculteurs , aux chefs d’entreprise qui déposent le bilan parce que payé par l’Etat à 150 jours , aux contribuables rackettés par des incapables?

  6. Encore un sujet brulant entre la France et l’Algérie a régler. La valise ou le cercueil donc des Français on laissé leur bien en Algérie, çà fait beaucoup pour ce pays a rendre à leur propriétaires.

  7. Qu’ils quittent la terre qui les a nourris ! Pas seulement pour aller reposer après leur décès ! Qu’ils partent maintenant en laissant leur papier français, n° de sécu, d’alloc et tout ce que la France leur a donner !

  8. Pour nous, c’est la double peine. Nous les subissons: violences, délinquance etc… et ils sont à notre charge.
    Pourquoi ne pas changer les règles de la CAF? Pourquoi ne pas limiter le RSA à ceux qui rentrent au bled? Le contraire des règles actuelles.
    Tu rentres au bled, tu continues à bénéficier des aides. Tu reviens, tu n’as plus droit à rien.
    Avec ce type de règles, les HLM se videraient et les avions seraient pris d’assaut.

  9. Ces commentaires résument bien la réalité. Il ne faut pas pavoiser car ce reportage n’est qu’un mirage.

  10. Déjà supprimer le droit du sol.
    Et que la déchéance de nationalité pour les binationaux délinquants soit la norme

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois