Le maire de Grenoble, Éric Piolle, a vraiment tout compris à la société dans laquelle nous vivons. Au milieu de notre cour des miracles quotidienne, il sait comme personne épouser les courbes de l'évolution du monde. Un clin d'œil vers l' politique, avec l'autorisation du burkini, et, depuis cette rentrée, un petit coup de barre en direction de l'écologie punitive, avec la mise en place de menus végétariens « par défaut » dans les cantines scolaires.

La rentrée est le temps des retrouvailles, des découvertes, des cahiers neufs et des crayons bien taillés - le moment où les enfants se font la solennelle promesse, vite oubliée, de prendre soigneusement leurs cours jusqu'au mois de juin. Chez les écolos de Grenoble, on a donc également pris de bonnes résolutions. Les menus des cantines seront ainsi végétariens et les parents devront, au jour le jour, demander que leurs enfants mangent du poisson ou de la viande. On n'ose évidemment pas croire que cette viande en option puisse être du porc...

Le régime végétarien, m'apprend le dictionnaire Vidal (référence du monde de la médecine), réduit les risques de diabète et de maladies cardio-vasculaires. Cependant, il est carencé en vitamines B12 et en zinc ; par ailleurs, si ce régime est végétalien, c'est-à-dire ne comprend aucun aliment d'origine animale (par exemple, pas d'œufs, pas de lait, voire pas de miel pour les plus « ultras »), il cesse d'être bénéfique puisque les carences deviennent majeures. Il peut même provoquer d'importants problèmes chez les enfants et les adolescents : retard de croissance ou fragilité des os sont les symptômes les plus graves, mais on pourrait également citer l'anémie, l'asthénie ou les troubles du sommeil.

On a bien compris, depuis longtemps, que la question du bien-être des enfants passait largement derrière celle du bien-être animal, dans les consciences médiatiques. On a également compris que l'écologie à la française n'avait rien à voir avec la de la nature (puisque le nucléaire, énergie propre et sûre, est dans le viseur des écolos) ni avec la préservation de sa beauté (il n'y a qu'à voir les champs d'éoliennes, qui défigurent désormais, en mer, la ligne d'horizon de Saint-Nazaire). On a bien compris, encore, que ces amis du règne animal refusaient la régulation par la chasse, que ces pourfendeurs de l'élevage intensif ne trouvaient rien à redire à l'égorgement rituel. On sait désormais que ces gens qui veulent préparer un « meilleur futur » le feront avec cinq fruits et légumes par jour, mais sans un gramme de viande, sauf sur demande. On imagine bien, d'ailleurs, la honte de ces enfants, à un âge où le conformisme social remplace trop souvent l'éducation, lorsqu'ils devront murmurer : « Avec un peu de viande, s'il vous plaît... »

Levez-vous, à présent, enfants verdâtres de Grenoble, bambins mangeurs de pousses, adolescents déconstruits nourris au grain ! Debout, anémiés, bossus, maigrichons de toutes les provinces ! de France nourrie aux légumes et aux d'échappement, gonflez vos thorax de pigeon, bombez vos mollets de coq, penchez vers la Terre Mère vos cous plissés par la cyphose et répétez en chœur : « Vive le retour à la nature ! » Adieu veau, vache, poisson, poulet, cochon (bien sûr) et autres esclaves de la frénésie androcène de barbaque. Encore dix ans et on aura du mal à distinguer les photos de classe individuelles des clichés d'autopsie. Il suffit de tous s'y mettre !

3642 vues

5 septembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

24 commentaires

  1. Avec Sardine, il fait la paire !
    Pourquoi les écolo s’évertue à dire (ou faire) une bêtise chaque matin ?

  2. A propos de carences, il convient d’ajouter que nos « petites cellules grises » ont besoin, elles-aussi, de protides d’origine animale. Leur absence explique la diminution des capacités cérébrales, déjà faibles a priori, chez ces humains herbivores!

  3. Il demeure qu’il faille comprendre comment, en Bretagne, une cantine scolaire mette au menu du jour du poulet venant du Brésil alors qu’il existe un élevage à quelques kilomètres seulement. Ou encore, pour un porcelet né en France, ce dernier va visiter trois pays avant de terminer en côtes de porc sous cellophane dans votre supermarché. Dans ces deux cas, les éleveurs sont à peine rémunérés au-dessus du coût de production. Voilà les questions qu’un écolo digne de ce nom pourrait se poser.

  4. À part le fait que Piolle est un cinglé, à l’instar de son « jumeau » lyonnais, la situation ne me semble pas aussi dramatique que celle décrite. Après tout, les gosses peuvent manger carné le soir, chez eux.

    1. Tout d’abord, manger de la viande le soir n’est pas recommandé, surtout que nous dînons de plus en plus tard et qui, comme dans d’autre pays où on le fait plus sagement en mangerait le matin ? D’ailleurs la cantine devrait pallier aux carences que rencontrent certains enfants dans leur famille , par manque de moyens, de mauvaises habitudes alimentaires ou de facilité, aux carences alimentaires. Le choix inverse eut été plus raisonnable, de même que celui au droit de manger du porc, mais ceci est un autre débat ! J’ai connu une époque où pour combler les carences des enfants on nous servait tous les après-midi du lait chocolaté, même si on pouvait y voir aussi l’intérêt d’écouler une grande quantité de lait.

  5. Le maire de Grenoble il faudrait lui réserver une pièce pour lui et Sandrine Rousseau au Trocadéro (musée de l’homme) ou à Suresnes (en tant que mètre étalon). D’ailleurs c’est à se demander si jean Jacques Rousseau n’y serait pas pour quelque chose …

  6. Après les masques inutiles qui freinent le développement des enfants le végan à la cantine pour carencer davantage…à quand la « douche » aussi ?

  7. Pour une fois, il me sera impossible d’être d’accord avec les propos d’Arnaud Florac, ce qui est rarissime. Je suis un écolo de la première heure, un vrai, c’est-à-dire pro-nucléaire et végétarien. Le manque de méthylcobalamine (B12) et de zinc (sous forme d’orotate, de picolinate, de bisglycinate, de gluconate et de citrate) est un manque enfantin à combler. En revanche le végétalisme est un peu niais, en ce sens que l’œuf de qualité -1 offert par une poule gambadant en toute liberté est un des plus beaux cadeaux de la Nature. Comme Délégué de la Fondation Brigitte Bardot et inconditionnele de la Défense Animale, je suis totalement pour les menus végétariens qui de toute façon, à moyen terme, seront les seuls moyens de nourrir tout le monde, comme en Inde, où seule la viande de poulet est seule hélas encore légèrement utilisée. Enfin, la « régulation de la Nature », loin de l’action des viandards et tueurs que sont les chasseurs, serait bien plus avantageusement obtenue en supprimant les fermes d’agrainage et les méthodes de reproductions forcées du monde animal pour reproduire artificiellement les animaux et enrichir les lobbies qui vantent les apports de la barbaque sur la virilité.

    1. « les menus végétariens qui de toute façon, à moyen terme, seront les seuls moyens de nourrir tout le monde, » Votre discours commence bien, mais, comme toujours avec les écolos, survient un dérapage sournois qui vient tout mettre à terre. Pas davantage que Madame Irma dans sa boule de cristal vous ne connaissez l’avenir de la Terre et de sa population (pour mémoire, René Dumont, écolo préhistorique, annonçait en 1970 l’épuisement du pétrole pour l’an 2000).
      Quant aux « viandards et tueurs que sont les chasseurs, » je vous laisse aisément la paternité de cette épithète empreinte d’humanisme. Il est vrai que ce ne sont que des humains. Que ne sont-ils animaux!

    2. Heureusement qu’il y a la chimie pour combler vos carences. Quand aux chasseurs, c’est très bien qu’ils nous débarrassent des nuisibles quand ils sont en trop grand nombre,des renards ont bouffé toutes les poules du village et en plein jour, voilà leur triste sort quand elles sont élevées en liberté dans la journée . PS je ne suis pas chasseur.

  8. Le mieux serait que l’on arrache a TOUS les enfants leurs quatre dents CANINES, caractéristiques des espèces carnivores « viandardes » !, comme les chiens, les chats, les renards, les lions, les coyottes, les hérissons, les tigres, les lycaons, les ours, les guépards, les loups, les panthères, les hyènes, les ocelots, les léopards, ….

  9. Mr Piole n’a rien d’un écolo ou si peu, mais il a tout d’un islamo-gauchiste et les repas végétariens ne sont qu’une tromperie pour cacher un problème de religion et une fois de plus le maire de Grenoble se couche devant les islamistes, les repas de viande ne saurait être servis sans viande Hallal, pour contenter Grecs et Troyens il supprime carrément la viande, e pour tromper le petit peule le poisson est banni aussi pour ne pas donner trop de visibilité a la viande Hallal.

  10. Ne pas oublier que la carence en vitamine B12, que l’on ne trouve que dans la viande et le poisson, provoque aussi des retards mentaux, mais c’est très bien pour produire des moutons débiles manipulables à souhait.

  11. A une époque révolue, la NASA avait déjà testé les différences statistiques sur des groupes et leurs évolutions en fonction de leur alimentation. Les herbivores et les super carnés présentaient sur 6 mois des différences avec les omnivores et l’évolution des performances n’était pas positive

  12. Si le bien-être était le souci de la Mairie, les enfants mangeraient du poisson ou de la viande au moins 2 fois par semaine scolaire. Evidemment la viande serait hallal comme pour nous, adultes, qui n’en consommons plus d’autre (sans vouloir le savoir) contrairement au Code Rural qui exclut ce mode d’abattage rituel « proprement » islamique . Le totalitarisme se lit aussi dans nos assiettes . Il se doit de déformer dès le plus jeune âge la cervelle de nos enfants .

  13. Puis je en tant que médecin rappeler au Maire de Grenoble que l’homme est un OMNIVORE et NON un HERBIVORE. Où ces gamins en pleine croissance vont entre autre aller chercher leurs acides aminés indispensables, je pense qu’il y a matière à un bon procès contre le Maire pour maltraitance sur enfants dans l’impossibilité de se défendre. Mais soyons honnêtes ce sont quand même les grenoblois qui ont élu ce Maire.

  14. Nous avons des canines . Pourquoi ? ¨Parce que nous sommes des omnivores par construction . Vouloir le nier est idiot . Vouloir imposer aux autres de le nier est monstrueux .

  15. Que disent, que font les parents ? Pauvres jeunes qui connaîtront des problèmes de santé ! Je n’entends aucune révolte de la part des grenoblois , sont-ils si soumis ? Surprenant !

  16. Eric Piolle que j’ai côtoyé professionnellement pendant de nombreuses années, est un illuminé doté d’un égo surdimmentionné. Comme les hommes véritablement dangereux pour la société, il n’abdiquera jamais,surtout si il est pris en défaut.

  17. « Ancienne couleur du diable, le vert est celle de la bonne fortune et des esprits liés à la chance comme les lutins. ». Avec nos écolos, on ne peut que penser à un retour en arrière. Lamentable cette manie des « vert » à se croire défenseurs de la nature alors qu’ils ne voient pas que seuls ceux qu’ils critiquent ne font que perpétuer l’équilibre plu-ri millénaire réalisé harmonieusement entre l’Homme et la Nature.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter