La période que nous vivons est un concentré de la présidence Macron. Il est indéniable que l’incompétence de Macron et ses ministres n’a d’égale que leur confusion mentale. Malgré cela, les éditorialistes de gouvernement chargés de sa propagande saturent les médias de leur présence pendant que des « experts autorisés » nous assurent de l’extrême compétence de nos dirigeants et que des journalistes serviles ne mettent jamais en doute la parole des autorités publiques. Invariablement, cette nomenklatura refuse de mettre en œuvre les solutions évidentes qui s’offrent à nous.

Les masques en sont l’exemple le plus flagrant. Tout le monde a bien compris, malgré les explications à dormir debout des ministres et de leurs perroquets médiatiques, que comme les frontières, ils sont une forme de confinement. Ils permettent aux porteurs asymptomatiques de ne pas contaminer les autres. Le seul exemple hongkongais démontre qu’une population adoptant dans sa totalité le port du arrête la propagation du virus. Hong Kong n’a eu que quatre morts du Covid-19 malgré sa surpopulation et alors qu’elle se trouve en Chine. Certes, il existe une pénurie de , mais elle est l’œuvre de ceux qui nous gouvernent actuellement.

Produire des masques est d’une simplicité extrême et à des coûts très modiques. De plus, des stocks et des capacités de production titanesques sont disponibles en Chine. En un week-end, LVMH en a commandé 40 millions. Le Puy du Fou, lui, en a fait venir 500.000. Mais notre gouvernement de dieux vivants, avec ses millions de fonctionnaires, peine à en trouver ?

Ensuite, et surtout, ceux qui sont en charge de nous fournir des masques sont à l’origine de la pénurie. L’actuel directeur général Salomon était le conseiller chargé de la sécurité sanitaire du ministre de la Santé Marisol Touraine au moment où celle-ci a fait réduire les stocks de masques. Le ministre de la Santé actuel, Olivier Véran, à la même époque, était député PS et suivait les dossiers relatifs à la santé pour les élus de la majorité. Véran et Salomon étaient les principaux conseillers de Macron pour tous les sujets liés à la santé durant la campagne présidentielle. Ils sont donc aussi responsables du démantèlement des hôpitaux opéré par Macron.

Et pourquoi avoir évacué si vite les déclarations de Buzyn qui démontrent l’impréparation criminelle de Macron et Philippe : « Je pense que j’ai vu la première ce qui se passait en Chine […] J’ai alerté le directeur général de la santé [Salomon]. Le 11 janvier, j’ai envoyé un message au Président sur la situation. Le 30 janvier, j’ai averti Édouard Philippe. » La presse la moque, mais il est fort probable qu’elle ait pris rapidement conscience du danger du Covid-19. Surement grâce à son mari qui, quand il était à la tête de l’INSERM – nommé aussi par Touraine ; pour la petite histoire, Touraine avait aussi comme conseiller Grivaaux –, collaborait sur les maladies infectieuses avec les Chinois et a contribué à la construction du laboratoire de haute sécurité biologique de Wuhan.

Nous pouvons éviter une catastrophe sanitaire et une crise économique en faisant ce qu’ont fait avec succès les pays asiatiques. Il faut massivement tester pour mettre en confinement les malades et, si possible, les soigner, par exemple en laissant sa chance au traitement à l’hydroxychloroquine du Dr Raoult. Offrir des masques et du gel à tout le monde, désinfecter les lieux publics pour pouvoir continuer à travailler.

C’est une évidence mais nous ne le faisons pas. Pourquoi ? Je crois qu’il faut se rendre à l’évidence : nous sommes gouvernés soit par des incapables soit par des racailles, l’un n’excluant pas l’autre. Faire l’unité nationale derrière Macron et ses complices médiatiques nous mènera droit à la catastrophe. Nous devons les en exclure et dénoncer systématiquement leurs mensonges.

Partager

À lire aussi

Élection présidentielle en Pologne : le bastion tient bon !

La Pologne d’aujourd’hui ressemble beaucoup à la France d’hier, celle dirigée par le génér…