« L’Église fait l’expérience de la nuit obscure »,écrit le cardinal Sarah dans son dernier livre d’entretien Le soir approche et déjà le jour baisse.

Ici même, Gabrielle Cluzel évoquait ce « cardinal ascétique venu d’Afrique avec son bâton de pèlerin pour rendre avec détermination aux Occidentaux, à leur corps défendant, le dépôt qu’ils lui ont confié quand il était enfant et qu’il a précieusement gardé ». Un dépôt, un présent, un cadeau en quelque sorte. Car dans la nuit obscure, il y a aussi une étoile…

Une idée de cadeau pour ceux qui s’intéressent à la crise culturelle et identitaire de l’Occident.

À lire aussi

Isère: le corps de Victorine, 18 ans, a été retrouvé

Victorine, 18 ans, était portée disparue depuis samedi soir. Elle n’était pas rentrée chez…