Attentat de Strasbourg : Audrey Mondjehi écope de 30 ans de réclusion criminelle

Brève breve

Au terme du procès de l'attentat du marché de Noël de Strasbourg qui s'est ouvert le 29 février, le principal accusé, Audrey Mondjehi, a été condamné à trente ans de réclusion criminelle, rapportent les Dernières Nouvelles d'Alsace.

Le verdict est tombé jeudi soir. La peine est conforme aux réquisitions du parquet. Les trente ans de réclusion criminelle sont assortis d'une période de sûreté des deux tiers ainsi qu'une interdiction définitive du territoire français. Cet Ivoirien de 42 ans a, en effet, servi d'intermédiaire dans l’acquisition du revolver utilisé par Cherif Chekatt, le soir de l’attentat du 11 décembre 2018. Pour rappel, cette attaque terroriste avait fait cinq morts et onze blessés.

Le terroriste Cherif Chekatt avait, quant à lui, été abattu par la police le 13 décembre 2018, après deux jours de cavale.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois