Ce mercredi 16 février, Gabriel Attal a annoncé une possible levée du dès le 15 mars.

Il y a quelques jours, il en était question pour fin mars ou début avril. La coïncidence avec le calendrier électoral (rappelons que le 1er tour de l’élection aura lieu le 10 avril...) avait suscité de vives réactions, y compris de la part de sénateurs LR, nous en parlions cette semaine.

Ce soir-là, après la levée de certaines restrictions (réouverture des discothèque et des concerts debout ; autorisation de consommation dans les stades, les cinémas et les transports en commun ; autorisation de consommer « debout » aux comptoirs des bars) et l’annonce par Olivier Véran d’un allègement du pour la mi-mars, Gabriel Attal a eu l’occasion de s’exprimer dans l’émission « L'Heure des pros » animée par Pascal Praud en présence de Véronique Jacquier, Ivan Rioufol et Gilles-William Goldnadel.

Après nous avoir offert une magnifique perle - Pascal Praud lui faisait remarquer que le lien avec le calendrier électoral paraissait évident, ce à quoi le porte-parole du gouvernement a répondu « c’est le virus qui fait un effort ». On va faire un effort et se contenter de sourire... -, il a évoqué l’idée de « commencer à lever le » tout en étayant les propos d’Olivier Véran sur les discothèques : « peut-être garder le passe dans certains lieux encore quelques semaines ».

Il semblerait que les demandes aient été entendues, mais seulement à moitié. Le passe ne serait pas levé deux mois, mais seulement un mois avant la date déterminante du 10 avril. À quand la date de rétablissement ? Suivant l’hypothèse selon laquelle Emmanuel Macron serait réélu, le rétablissement aurait-il lieu un mois après le 2nd tour des élections législatives ?

De nombreux citoyens - si le terme citoyen est bien autorisé par M. le Président - affirment ne pas être dupes, comme en témoignent ces sorties sur les réseaux sociaux : « Juste une levée, pour pouvoir le remettre à chaque variant qui va se présenter, suivi d’une dose supplémentaire bien évidemment !!! » ; « Ils vont relâcher dès le 15 mars, puis les élections. Pendant ce temps tout se prépare dans notre dos »...

Du côté de nos voisins européens, la situation est plus réjouissante. Après le Danemark, le Royaume-Uni et l’, ce sont l’Autriche et la Suisse qui lèvent les restrictions. Ce même mercredi 16 février, le chancelier autrichien Karl Nehammer a annoncé la suppression du couvre-feu et du à l’entrée des hôtels, restaurants, concerts et événements sportifs.

Pendant ce temps, en Suisse, le Conseil fédéral révoquait la situation extraordinaire déclarée le 16 mars 2020 ; le lendemain, ce jeudi 17 février, sont prévues : la fin du masque obligatoire pour accéder aux magasins, aux restaurants, aux établissements culturels, aux établissements ouverts au public et aux manifestations ; la fin du passe sanitaire dans les établissements tels que cinémas, théâtres, salles des restaurants et manifestations ; la fin des jauges dans les espaces à forte concentration de personnes ; la fin de la réglementation des réunions de famille et entre amis ; le télétravail n’est plus recommandé ; le port du masque obligatoire seulement dans les transports en commun et les centres de soin.

En France, il serait évidemment imprudent de la part de nos dirigeants de leur emboîter le pas trop rapidement. Mieux vaut pour eux rester dans une vision court-termiste au vu du calendrier électoral !

 

4234 vues

17 février 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

61 commentaires

  1. Vivement avril que ces « scientifiques » soient éjectés de notre vue, de nos oreilles, de nos vies. Tant de mensonges, tant de pseudos spécialistes qui nous ont pourri la vie depuis 2ans, obligeant à la vaccination sans l’obliger vraiment (il vaut mieux éviter d’assumer les conséquences par la suite) opposant les français vaccinés contre les non-vaccinés …
    Ces prétendues libérations à dates contrôlées pour encore et toujours diriger par la crainte. Les élections approchent ça rend libéral

  2. Vous savez, lorsqu’on tient le collier étrangleur de son chien on le fait marcher droit… Pourquoi voudriez-vous que ceux qui tiennent les Français par les c……. se gênent ! Les citoyens – enfin, certains – semblent en effet ne pas se rendre compte de ce qui se passe autour d’eux tant ils sont inconsidérément trouillards et prêts à se soumettre.

  3. N’est- il pas remarquable que ce soit toujours le porte parole qui soit en première ligne, alors que le sieur Castex, premier ministre, a disparu totalement des écrans radars depuis plusieurs semaines? En tout cas on l’a senti un peu tendu même si P. Praud et son équipe ont été somme toute, pas trop incisifs.

  4. La France veut être la dernière à lutter avec acharnement contre ce covid qui ne fait plus de mal à personne. Elle fut la dernière à mettre enfin un masque, elle sera la dernière à abandonner celui-ci. Si en plus ça peut coïncider avec un petit cadeau macronesque pour assurer sa réélection, soyez certains qu’il vous fera attendre jusqu’au moins le 8 avril. Merci mon prince, votre peuple reconnaissant !

  5. Un document, qui indique les livraisons de Pfiser, prévoit un arrêt de mars à avril, pour reprendre ensuite !
    Bizarre, non ?

  6. Je n’ai rien tiré de cette émission – promotion du jeune porte parole de l’Eysée, si ce n’est une tentative (réussie ..? ) de Pascal Praud de faire ami ami avec un pion actuellement en odeur de sainteté à la cour du roi Pétaud..

  7. Ils se foutent carrément de nous , ils s’amusent avec nous , nous sommes devenus leurs jouets favoris  » on va peut être  »  » non c’est trop tôt  » « on va attendre un peu  » .
    Ce n’est pas la levée du pass qui nous intéresse c’est sa suppression totale , car levée veut dire suppression  » temporaire  » et les connaissant , ils le réactiveront quand bon leurs semblera , non mais là , on en peut plus de ces tortionnaires .

  8. Les Français comprendront-ils enfin, qu’ils ont élu des gens qui ne les aiment pas, les méprisent, qui ne sont là que pour se remplir les poches le plus vite possible, et les e.merder?
    Vont-ils les virer? C’est la seule question qui vaille…

  9. du pur bonheur cette émission ! Des journalistes qui osent dire en face tout le mal qu’ils pensent des mesures absurdes du gouvernement en fac d’un des membres de ce gouvernement. ça a été un grand moment de télévision. Merci messieurs, Merci Monsieur PRAUD !!! CHAPEAU BAS

  10. Merci à l’équipe de Pascal Praud ! Mille merci même. Vous l’avez bien remis à sa place le gamin. J’étais aux anges durant toute l’émission. Je conseille à ceux qui peuvent faire du VOD ou un truc dans le genre, d’essayer et de la revoir. Pour une fois des journalistes ont dit en face ce qu’ils pensaient . DU PUR BONHEUR !

  11. Bravo à l’équipe de Pascal Praud sur CNEWS.Avec ces collaborateurs, il a donné une bonne leçon au porte parole du gouvernement . « Ce sale gamin s’est pris un bonne fessée  » amplement méritée. J’espère que nous avons été nombreux à voir l’émission. Moi je buvais du petit lait de plaisir. Merci messieurs mais ce fut un grand moment ! Pour une fois des journalistes ont dit en face ce qu’ils pensaient et non pas servis la soupe . Chapeau bas Messieurs !

  12. Nous marchons sur la tête comment peut-on expliquer qu’on ouvre les discothèques alors qu’on oblige encore les jeunes enfants à porter le masque en classe.

  13. S’ils remettent le pass vaccinal après les élections ça serait vraiment trop « gros ». Est-ce que les français se laisseront encore avoir ? J’ose espérer que non mais franchement, on a vu que tout était possible….L’espoir que j’ai eu à l’annonce de la levée du pass mi mars fait maintenant place au doute et même au désespoir !

  14. Mon pass vaccinal est échu depuis le 15 février ! Je ne peux plus prendre le train ni aller au restaurant ni prendre un café !Heureusement j’habite à côté de la frontière Suisse . La Suisse a tout supprimé : masques et pass sanitaires ! Je prends donc ma voiture pour aller l’air de la liberté en Suisse et déjeuner au restaurant avec un bon vert de fendant à la santé des Suisses !Vive la Suisse le pays de toutes les libertés ! On se sent mieux qu’en France macronienne devenue une vraie dictature

Les commentaires sont fermés.