La piscine Nakache de Toulouse, située sur l'île du Ramier, est une piscine historique à trois titres. Elle est l'une des plus grandes du monde, avec son bassin de 150 x 50. Elle a conservé son style Art déco avec la célèbre rocaille qui a été consolidée. Enfin, elle porte le nom du célèbre nageur d'Auschwitz, Alfred Nakache, un immense champion, qui découvrira à son retour des camps que la piscine de sa ville porte son nom, car on le croyait mort. Destin tragique (sa femme et sa fille ont été immédiatement gazées à leur arrivée au camp) retracé par le chanteur Amir, ce printemps, sur les planches à Paris.

Mais en ce chaud mois de juin 2022, la piscine Nakache de fait parler d'elle pour... le burkini.

Une semaine après la décision du Conseil d'État interdisant le port du dans les piscines de Grenoble, une nouvelle offensive a en effet eu lieu depuis une semaine à Toulouse.

D'après les informations de La Dépêche, il y a visiblement eu du flottement dans la réaction des autorités toulousaines. Les surveillants auraient d'abord « fermé les yeux ». Et ce n'est qu'après les réactions et les courriers d'usagers mécontents que la mairie aurait enfin rappelé que tous les usagers devaient se conformer au règlement intérieur des piscines municipales. Le communiqué de la mairie reconnaît d'ailleurs des « entorses » à ce règlement en début de saison.

Mais le communiqué de la mairie a choisi d'éviter d'affronter directement la revendication islamique : « Il est d’abord question d’hygiène. Plus la tenue vestimentaire est couvrante, plus elle transporte de matière organique polluant l’eau et créant ainsi des chloramines, puis, par dégazage, des trichloramines dans l’air. Les chloramines nuisent à la santé, non seulement des baigneurs, mais aussi des maîtres-nageurs sauveteurs. Et nous souhaitons, de fait, protéger le plus possible les usagers des piscines. Une personne portant une tenue couvrante sera plus difficilement réanimable qu’une personne en maillot de bain simple. Il faudra, en plus du temps nécessaire pour aller la chercher au fond de l’eau, découper ou arracher ses vêtements qui seront alors une entrave pour un sauvetage optimal. » Que de circonlocutions chloraminiques...

Très éloignées de l'ordonnance du Conseil d'État qui qualifie bien de « revendication de nature religieuse » le et qui valide son interdiction au nom de la laïcité, de la neutralité du service public, mais aussi du risque de troubles à l'ordre public qu'il occasionne.

On aurait donc pu croire qu'après le message de fermeté envoyé par le Conseil d'État, mais aussi avec le succès du RN dimanche dernier et la défaite du candidat macroniste Pierre Baudis (fils et petit-fils des anciens maires de Toulouse) qu'il soutenait, le maire de la ville rose, Jean-Luc Moudenc, aurait adopté une position claire. En tout cas, on constatera que son rappel à l'ordre, alors que l'on « burkinisait » tranquillou depuis trois semaines au bord de ses piscines, n'intervient qu'après ces élections. Comme s'il avait fallu ne pas braquer un électorat qu'Ensemble et NUPES se disputent.

En tout cas, après la bataille de Grenoble et l'escarmouche de Toulouse, la guerre du burkini ne fait sans doute que commencer. Été chaud ou pas, elle risque de se poursuivre dans d'autres villes, dans les piscines mais aussi sur les plages, ce qui permettra de tester le degré de résistance des élus, plusieurs maires RN ayant déjà pris des arrêtés anti-burkini.

3135 vues

25 juin 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

27 commentaires

  1. Toulouse d’où je suis natif, ville rose/rouge depuis fort longtemps, il suffit d’aller dans le centre ville pour y voir un type de population hétéroclite qui fait la force de cette gauche nauséeuse, mais la pseudo droite ne vaut pas mieux, eux aussi sont des traites à la nation. Désormais la question qui se pose aux jeunes Français d’origine européenne est la suivante : comment vont-ils éviter de devenir minoritaires sur la terre de leurs ancêtres !?

  2. Mais POURQUOI l’arrêt du Conseil d’Etat s’applique au cas par cas, et n’est pas général ?

  3. Petit à petit, le coucou fait son nid. Tout d’abord, il pond son oeuf dans le nid d’une autre espèce en l’abandonnant aux bons soins de l’hôte choisi. Dès sa naissance, l’oisillon coucou s’empresse de pousser ses « frères » de couvaison hors du nid. Et sans ménagement. Bientôt, nous atteindrons ce stade, si nous ne nous rebiffons pas de manière musclée.

    1. Bien sûr, cela a d’ailleurs déjà été dit: « ce que nous ne gagnons pas par la force, nos femmes le gagneront par leurs ventres ».

    2. C’est une histoire que j’ai déjà racontée sur BV. Merci de nous rafraîchir la mémoire.

  4. La loi est là, la police doit la faire respecter et le fera.
    A la plage ou ailleurs, les particuliers qui observent une infraction provocatrice islamiste de ce type doivent s’abstenir d’intervenir personnellement, pour éviter les coups de couteaux qui sont coutumiers (au sens étymologique du mot!) à ces « gens-là » et avertir directement la police.
    Stop à cette agressivité islamiste.

    1. La police suit les directives du préfet et celui-ci, celles du gouvernement, donc Macron.

  5. Ces gens là ne veulent pas de notre façon de vivre mais ils veulent bien recevoir toutes nos aides et « allocs » !! Faisons un marché : intégrez vous sinon pas d’allocs et je suis certain que cela serait plus efficace que tous ces grands discours !!

  6. Cette guerre n’aura lieu que si le politique détourne les yeux : il s’agit de courage politique et là ce n’est pas gagné.
    Le courage n’est pas de modifier, par pure tactique politicienne, la Constitution pour une loi déjà votée mais de faire respecter la loi existante concernant par exemple les tenues cultuelles qui n’ont pas leur place dans l’espace public ou dans ceux qui les interdisent

  7. « tu as voulu voir Grenoble et on a vu Toulouse …. » tu as voulu voir Rennes et on verra Bordeaux , Lyon , Strasbourg ..(pour faire court les villes vertes )

    1. C’est bientôt les vrais bons Français qui la quitteront. Mes enfants sont déjà partis!!!

  8. Le burkini doit être interdit dans toutes les piscines , d’une part pour une question d’hygiène et d’autre part parce qu’il affirme une appartenance communautariste . Mais ce gouvernement a bien du mal à lutter contre ces revendications communautaristes, on le voit avec ce que déclare M Pap Ndiaye , pour qui le voile est un Fichu !

  9. Le burkini et autres tenues vestimentaires identitaires islamistes vont se multiplier partout dans la société , le but est d’être visible, d’occuper le terrain, de créer l’évènement.
    Le nombre, toujours le nombre, la France est le pays de l’UE qui compte le plus de musulmans dans sa population, et entre l’immigration volontairement non contrôlée (merci Macron et ses prédécesseurs merci l’UE), et la natalité importante , l’avenir leur appartient.

  10. Pourquoi ne parlez -vous jamais de RENNES qui a autorisé le burkini avant Grenoble ? La municipalité islamo-gauchiste de cette grande ville est gangrenée par les trafics en tous genres : drogue , vols , alcool , prostitution … Et l’islamisme y prolifère dans certains quartiers , comme au Blosne , Maurepas , à l’E comme à l’O de la ville au S comme au N … Les soi-disant « mineurs étrangers » y sont protégés et font parler d’eux tous les jours tant leur délinquance est patente …

  11. Il faut arrêter de pinailler. Le Conseil d’Etat a livré sa décision. Elle est valable sur tout le territoire français, sinon ce serait discriminatoire.

  12. TRop de reculades et de tergiversations qui alimentent négativement le débat – on interdit un point c’est tout et ces « belles » naïades se baignent dans leur baignoire.

    1. Cette guerre a déjà commencé.
      Pour l’instant, ce ne sont que des escarmouches là où la résistance est molle ou inexistante. Mais ces gens qui veulent transformer la société selon leur idéologie conquérante ne renonceront pas tant qu’ils ne rencontreront pas une opposition ferme, déterminée et intransigeante.

    2. Une idée… Tout le monde devrait aller à la piscine et se baigner tout habillé, car si le burkini est autorisé et considéré comme un simple vêtement alors tous les vêtements devraient être permis!!! L’été en effet risque d’être chaud!

  13. suite: verset […] 33-33 Ô gens de la maison (du prophète), et vous purifier pleinement. » donc comme les croyantes n’ont pas le droit de s’exhiber dans les piscines (terrain de foot, volley etc..) vos vetements n’ont aucun sens! Soit vous êtes musulmane et vous respectez la parole du prophéte en restant chez vous, soit vous êtes des mécreantes et mettez un maillot de bains! ARRETEZ DE FAIRE COMME ALAIN. JUPPE QUI SAIT CE QU’IL Y A DANS LE CORAN CAR IL NE L’A PAS LU!

    1. Selon le coran (33-33) les musulmanes doivent rester à la maison et ne doivent en sortir qu’accompagnées de leur mari ou d’un homme de leur famille, le port du voile et du burkini n’est que le drapeau de l’islam conquérant. Les musulmanes ne doivent donc pas se promener non accompagnées dans nos rues et n’ont pas à aller à la piscine.

    2. ils veulent la guerre, je crois que nous y allons, il ne faudra pas venir pleurer après en disant » je pensais que »

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter