En bonne logique, ces instances supranationales devraient s’auto-congratuler bruyamment : soixante-dix ans de Parlement européen, trente de traité de Maastricht et vingt d’euro, ce n’est pas rien. Et pourtant, grande est l’impression que tout cela a, non point été fêté, mais à la va-vite commémoré.

C’est en tout cas le constat dressé par Jordan Bardella lors d’une conférence de presse tenue ce 22 novembre, en cette même enceinte, appuyant là où ça fait mal.

Le premier événement ? Traité de façon « clandestine ». Le deuxième ? « Oublié. » Le dernier ? Célébré de manière plus que « discrète ». Et le nouveau président du Rassemblement national de noter, non sans ironie : « Nous aurions été désolés de ne pas honorer cet anniversaire. Cela aurait été discourtois. Les anniversaires sont l’occasion de faire le bilan des années qui se sont écoulées. Mais là, pas de feux d’artifice, de défilés, de fêtes grandioses. […] Juste un entre-soi parlementaire, presque en catimini. » Bref, un « recueillement sans fleurs ni couronnes ».

Et pourtant, que ne devait-elle nous apporter, cette Europe, en matière de voluptueuses félicités. Prospérité économique, plein-emploi, sécurité du Vieux Continent pour les siècles à venir et même possibilité de créer un vaste ensemble géopolitique susceptible de faire pièce à la puissante Amérique, à la Chine montante, sans négliger cette qui, même malmenée, entend retrouver toute sa place au sein du concert des nations. On voit le résultat : économie en berne, impuissance politique, hégémonie allemande aux dépens de la France, vassalisation vis-à-vis de l’OTAN, submersion migratoire et impuissance structurelle à créer ne serait-ce qu’un début de semblant de diplomatie et d’armée européennes. Comme on dit de manière triviale : pas une seule balle dans le panier.

Jordan Bardella, dont la liste est arrivée en tête lors des élections européennes de 2019, dirige donc la première délégation parlementaire française au Parlement. À ce titre, son avis n’a rien d’anodin et au moins mérite-t-il d’être entendu.

À l’entendre, Élisabeth Borne en aurait décidé autrement : « J’ai été sommé par la présidence du de céder mon temps de parole face à la Première ministre, au motif que les échanges politiques n’avaient pas lieu d’être. Drôle de conception d’une assemblée parlementaire censée être élue pour représenter les peuples. » Et le même d’ajouter, toujours aussi taquin : « En moins de vingt-quatre heures, madame Borne supprime le débat français par un cinquième 49.3 à l’Assemblée nationale et musèle le débat européen en empêchant le Rassemblement national de s’exprimer. »

Il est un fait que ça commence à faire beaucoup. Car si cette fameuse construction européenne n’était que bonheur quotidien doublé d’un chemin pavé de violettes – ce qui aurait fini par se savoir, tôt ou tard, il y aurait eu des fuites –, comment expliquer ce manque d’assurance face à des interlocuteurs dont le seul crime consiste manifestement à avoir été élus par les Français ; comment expliquer ce comportement ? À croire que ce système si bien incarné par Élisabeth Borne commence par avoir peur que son impuissance structurelle ne finisse par éclater au grand jour.

Souvent, les grands bouleversements surviennent quand l’État ne peut plus et que le peuple ne veut plus. Le « super État » européen peut de moins en moins. Quant aux peuples européens, ils auraient plutôt tendance à accorder leurs suffrages à des mouvements politiques, eurosceptiques a minima, lorsqu’ils ne sont pas franchement anti-européens, tel que cela s’est vu au Royaume-Uni avec le Brexit.

Comparaison n’est certes pas raison, mais Louis XIV fut enterré de nuit et le plus discrètement du monde. Les instances européennes prendront-elles un jour le même chemin ? Au moins, dans le premier cas, s’agissait-il du Roi-Soleil. Alors que nos instances européennes paraissent aujourd’hui à peu près aussi c… que la Lune, ayant même été jusqu’à discréditer l’idéal européen. Il fallait le faire. Ils l’ont fait.

21239 vues

23 novembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

71 commentaires

  1. Les Français….des petochards !Réveillez vous il ne fera jamais plus noir qu’à minuit ! Sinon bientôt vos gosses vous demanderons des comptes et je ne parle pas de vos petits enfants !!!!!!!

  2. Bien policé ce discours d’un jeune homme bien élevé. Malheureusement ce n’est point de cela que l’UE a besoin mais bien de paroles fortes, voire même discourtoises, face à des mollusques politiciens. Bref…parler pour ne rien dire !
    Au secours Jean-Marie : REVIENS !

  3. Une démocratie à la sauce Mc Kinsey que même les Américains détestent sauf les gauchistes et les escrocs.

    1. Surveiller davantage les élections, faire un procès parce que les comptes des résultats ont été délégués à une société américaine, et surveiller les dépouillements.

      Déjà, je pense que nous serions plus proche de la réalité.

    2. Je compléterais la liste par ,autruches , moutons , bœufs , , pigeons ou ânes ! On a le droit de se tromper mais pas aussi longtemps dans la durée ! Je serais encore plus méchant en disant que les bonnes bêtes désignées ne mérites pas la comparaison ; elles servent à quelque chose , elles !

  4. C’est très bien mais expliquez pourquoi les Français ont réélu Macron Sont -ils devenus sourds et aveugle après avoir fait le vaccin contre le covid ?

    1. Etes-vous sûre que les français vont garder Macron jusqu’au bout de son mandat ?
      Rien n’est moins sûre car nous ne sommes ni sourds ni aveugles .

    2. En êtes vous sûrs.
      En regardant la remontée des votes pour manu et la baisse curieuse de MLP, je me pose des questions..
      Ceci dit, il est vrai que chez la majorité des gens injectés, on a l’impression que leur possibilité de réfléchir a diminué.
      Mais ce n’est peut être qu’un sentiment.

      1. On peut en effet se poser la question ?!? Cependant j’ai dans mon entourage des gens qui ont voté Macron par dépit en se disant « oh non quand même pas l’esstrême drouatte » comme quoi la diabolisation fait encore son effet, de plus relayée largement par les médias complices…

    3. Le covid… il a pleinement joué son rôle de destructeur de la libre pensée !
      Les zélites plaident tous qu’ils ne savaient pas… il y avait pourtant un film de 2011 hier soir sur tmc : « contagion » tout y est dit…

  5. Ils l’ont pourtant réélu et vous verrez qu’aux prochaines élections ils recommenceront certes pas pour macron Dieu soit loue !

  6. Très bon article, excellent Jordan Bardella, mediocre U.E. Plus que jamais le FREXIT s’impose. Cette assemblée ne sert qu’à gaver tous ceux qui la compose et décomposent notre souveraineté nationale. Des profiteurs incapables.

  7. Merci pour cet excellent article. Saluons aussi la lucidité de M. BARDELLA, dont la valeur, semble-t-il, n’attend pas le nombre des années.

  8. Décevant Bardella pour une fois !.
    Top de belles phrases trop polies .
    La FRANCE avait répondu NON au Traité de Maastricht , par référendum national !
    Qu’à cela ne tienne … faisant fi de LA VOX POPULI , Sarkozy s’arrogea le droit de trahir la FRANCE en signant le fameux Traité de Lisbonne , ( copier-coller ) de celui qui nous avait amené aux urnes pour dire que nous le refusions .
    Depuis , comme  » en douce  » , nous avons perdu tout l’héritage gaullien : la préservation de notre Souveraineté Nationale .
    L’ UE a reçu  » les clefs  » de la France de la façon la plus déloyale qui soit .
    ( Shenghen ou la libre circulation , la fin des frontières étant un des plus fameux exemple de cette aberration )

    1. si bardella ne vous plait pas il faudra revoter pour la clique à macron !!!parce qu’avec macron tout est bon…

    2. Décevant?
      Pas pour moi et pas, non plus, chez la majorité des gens que je côtoie (je suis de droite dans un milieu de gauche, voire d’extrême gauche, qui m’ont encore dit hier avoir voté MLP au second tour et aimer J B.. C’est dire)

  9. Du temps de l’URSS l’union des Européens non communistes était indispensable, donc personne ou presque n’en voulait. Le Mur tombé et la vague rouge s’étant ainsi répandue sur le continent l’Europe se fit contre les avis des peuples d’Ouest . Qu’à cela ne tienne : l’€ fera ciment et la grande Commission unira et mènera les peuples là où ils refusaient d’aller. Heureusement cette monnaie est sur ses fins et l’Union n’y survivra pas .

  10. « Louis XIV fut enterré de nuit et le plus discrètement du monde » : toujours cette même légende !!! Très tenace légende, car, comme tout un chacun peut le vérifier sur Wikipedia : « Le rituel veut qu’e les enterrements des rois se déroulent la nuit et , pour Louis XIV, le cortège funèbre est formé de plus de mille personnes, dont huit cents à cheval et portant un flambeau de cire blanche.

    1. Vous croyez encore à Wikipédia?
      Ah, « ils » étaient là lors de l’enterrement de Louis le XIVeme et ont compté le nombre de personnes qui ont formé le cortège funèbre…

  11. J’ai 71+ J’ai connu la CECA, parler d’Europe à l’époque avec mes parents et grandparents, n’avait rien à voir avec le monstre qu’elle est devenue et imposée aux européens.
    Le Général de Gaulle n’aurait jamais accepté « ça », ce désastre, cette Europe dirigée par l’Allemagne, même s’il fût le premier, à titre personnel, à inviter Konrad Adenauer à la Boisserie, signe fort de la réconciliation.
    Toujours français, j’ai fini ma carrière professionnelle en Grande-Bretagne où je suis resté, de dégoût j’ai voté « oui » au Brexit.

  12. Bruxelles a choisi de ne pas célébrer ces dates fatidiques car elle veut faire oublier qu’elle a assumé les pouvoirs de ses états membres lui ont cédés. Et tout ça pour un rêve devenu cauchemar pour les peuples du Continent. L’Europe a construit une bureaucratie non imputable aux peuples. Aussi revenir à Louis XIV, l’état c’est MOI.

  13. Après l ‘ anniversaire , à quand l ‘ enterrement ?
    Il n ‘ y a plus grand monde pour vouloir de cette Europe destructrice ,ruineuse et autoritaire , qui ne fait que soumettre les peuples à ses caprices , la Borne en donne un bel exemple ;
    Excellent article et bravo à Bardella pour son franc parler

    1. Je pense que ce sera comme l’enterrement de Louis XIV.
      un cortège funèbre énorme, une quantité inimaginable de chevaux suivant le cortège funèbre (selon Wikipédia)
      Il y aura, je l’espère des chants, des danses et une joie fantastique, tant nous serons enfin libérés de cette dictature ignoble.

  14. Au parlement européen Il est un peu moins á l’aise que parfois, il a pris des notes, mais il est quand même d’un bon niveau Jordan Bardella … Il s’exprime clairement et simplement , avec bon sens et pertinence … Un opposant sympathique à cette politique de soumission à l’UE , et qui ne peut que se bonifier étant donné son jeune âge ….

  15. Une minorité de français a voté pour un fossoyeur de la France, un destructeur de la nation qui n’a de cesse d’aduler l’europe dont il se rêve président au détriment de son propre pays et du peuple français. Tant que nous aurons des politiques ploutocrates accrochés à leur gamelle, comme les moules sur leur corde, le pays continuera de sombrer car il n’est pas dirigé dans le but de défendre les citoyens nationaux mais, sur les conseils de cette europe maudite, de les remplacer par des migrants incultes pouvant être manipulés comme des esclaves au service de la finance macroniste.
    L’europe est un leurre dont il faudrait sortir.

  16. Excellent article merci .Soyez rassuré la majorité des français a constaté leur impuissance , leur suffisance , leur mépris à l’égard de nous les français et bien compris que Macron n’aime ni la France ni les français qu’il s’acharne à détruire .

    1. tout à fait , mais plus ça va plus on a de sots qui ne sont pas prêts de comprendre .. et notre grand remplacement est en marche ..

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter