Invité de la chaîne Franceinfo, le 30 mars, Jean-Luc Mélenchon s’est énervé contre le journaliste Gilles Bornstein, après une question insistante sur . Ce député insoumise de la Somme avait déclaré à l’Assemblée nationale : « Je ne reconnais plus votre autorité » aux membres du gouvernement. Dénonçant leur gestion de du Covid « calamiteuse et liberticide », il avait ajouté : « Nous n’allons plus attendre votre permission pour vivre. »

Gilles Bornstein, sur le plateau de l’émission « Votre instant », attendait une condamnation de la part de Jean-Luc Mélenchon, président du groupe LFI à l’Assemblée nationale.

Face à l’insistance du journaliste jugeant le comportement de François Ruffin « peu républicain », Jean Luc Mélenchon explique : « Mon truc, c’est pas l’, c’est un groupe parlementaire. Chaque parlementaire parle librement. Il s’est exprimé à sa manière ! » Et lorsque son interlocuteur à la poursuit en lui demandant s’il comptait « prôner la désobéissance civile », l’homme politique lui a lancé « Allez-vous faire voir ! »

1 avril 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

Dix fois plus d’actes antichrétiens que d’actes antimusulmans en France !

Ce week-end, des tags sur la mosquée de Rennes ont provoqué les réactions des médias et po…