Abaya et Grand Remplacement : c’est la presse algérienne qui en parle le mieux

abaya

Rien de mieux pour montrer la réalité française, celle de l'abaya par exemple, que le regard d'un Gaspard Proust, judicieusement décrit par Arnaud Florac comme cet enfant d'Andersen seul capable de voir le réel, en l'occurrence l'abaya que vient d'interdire le ministre Attal. Rien de mieux qu'un enfant, sans filtre ni préjugé, un Candide, ou un étranger, Huron ou Persan, pour dire la réalité de l'islamisation de la France que certains se refusent toujours à voir. Et notre Persan du jour est... algérien ! Je ne parle pas de Boualem Sansal, qui nous alerte courageusement depuis des années, en vain, sur le triste sort qui nous attend et dont il faut relire l'interview accordée à Gabrielle Cluzel il y a à peine un an. Non, la voix algérienne du jour, c'est celle de la presse qui se penche sur le sort du colonisateur honni en prise avec l'abaya reçue de l'Arabie saoudite. Gaspard Proust nous disait qu'à son apparition en Algérie, les Algériens se moquaient des « Saoudiennes ». Visiblement, les choses ont un peu changé.

Le Point, grâce à son envoyé spécial à Alger, a eu la bonne idée d'aller lire les grands titres algériens. Pas de surprise : l'ex-colonisateur a tort. Tort de donner raison à l'extrême droite. Tort de créer une « situation contre-productive » (Le Quotidien d'Oran).

Mais le plus intéressant est l'analyse du quotidien Echourrouk, qualifié de « conservateur » par Le Point, et qui est le plus vendu en Algérie (plus de 500.000 exemplaires, selon Wikipédia qui cite l'OJD). Pour lui, la réponse au sondage de Boulevard Voltaire de la semaine dernière est sans appel : « Toutes les données démontrent que la guerre contre l'abaya et le qamis en France, comme auparavant la guerre contre le voile et le niqab, est perdue d'avance. » Une victoire de l'abaya en France étayée par quatre arguments très intéressants. « D'abord, le fait que les grandes marques et enseignes mondiales de la mode adoptent de plus en plus la "modest fashion", inspirée par les codes vestimentaires des monarchies du Golfe. » Ensuite, « l'augmentation du marché mondial de l'abaya : de 243 milliards de dollars en 2015 à 368 milliards de dollars en 2017, selon Reuters ». Troisième argument : « Le poids de plus en plus important des influenceuses de cette "modest fashion", à l'instar de la Britannique Dina Tokyo, icône de la "hijabista", la communauté des musulmanes voilées. » Jusque-là, on se dit qu'en se réveillant, en démultipliant les initiatives Attal, on devrait arriver à faire mentir Echourrouk.

Mais son quatrième argument est imparable. Lisez bien : « La courbe démographique de la société française va vers une domination de l'élément non français au détriment des Français, ce qui signifie que d'autres cultures, notamment arabo-islamiques, connaîtront à l'avenir une tendance ascendante dans la société malgré les tentatives d'occidentalisation au nom de la laïcité [...] La majorité des enfants qui naîtront dans les décennies à venir en France seront des enfants d'immigrés pour qui la laïcité à l'école publique ne sert à rien. Et la France ne pourra rien y faire car, sans eux, ce pays s'effondrera démographiquement. » Jamais on n'a donné plus juste définition du Grand Remplacement.

Ce n'est pas Renaud Camus qui parle. Pas Éric Zemmour. Non : le plus grand quotidien algérien. Il faudrait que la gauche française, nos amis LFI et quelques millions de Français aussi, lisent plus souvent la presse algérienne. Il ne tient qu'à nous de faire mentir le sinistre destin français qui ravit Echourrouk. ll est minuit moins le quart.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 18/07/2024 à 11:14.

Frédéric Sirgant
Frédéric Sirgant
Chroniqueur à BV, professeur d'Histoire

Vos commentaires

46 commentaires

  1. C’est déjà le cas. Sur 722 500 naissances en 2019, 260 000 était le fait de couples dont un membre au moins était migrant extra-européen. Si l’on ajoute les naissances dont les deux parents étaient issus de l’immigration ( français ou pas), soit au moins 50 000 naissances, on constate que les maternités sont bel et bien le lieu où change la population. Depuis la déclaration de Boumediene en 74, cela a été dit et répété à plus soif, mais n’a jamais été entendu par nos dirigeants.

  2. Vous notez comme moi que ce journaliste ne considère pas comme « français » ces gens arrivés en France originaires d’Afrique du Nord où subsaharienne !

  3. Les Français ne veulent plus faire d’enfants et voilà le résultat. C’est d’ailleurs tout l’Occident qui est concerné. Voilà le résultat de l’impact du « progrès » sur nos sociétés. J’en ai le haut le coeur en pensant que d’ici quelques décades, Notre Dame sera reconvertie en mosquée.

  4. Tous ces volontairement aveugles de nombreux de nos politiques mériteraient les tribunaux.
    C’est tellement évident ce que disent ces journaux algeriens qu’il y a de quoi vomir et de tirer à boulets rouge sur nos lanceurs d’alertes Français, honte à vous pauvres lamentables.

  5. Il faut se souvenir de ce que disait Le Pen dans les années 80 à propos de l’immigration. 40 ans après nous y voila. Il ne fait pas bon d’avoir raison trop tôt.

  6. Pour comprendre il faut lire Décadanse de Buisson. 250 000 avortements par an en France. Les Français ne font plus d’enfants. Ils refusent les travaux pénibles. Les aides sociales les plus généreuses du monde rendent le travail très cher. Nous ne sommes plus compétitifs. Nous votons depuis 40 ans pour ceux qui nous promettent plus en travaillant moins. Nous sommes pleinement responsables de cette France qui se transforme. Ces aides sociales attirent les foules qui viennent combler nos vides.
    L’effondrement de la France est d’abord démographique mais c’est facho de le dire. Sauf à promouvoir la GPA et la PMA .

  7. Quand des immigrés, et leur descendance, tendent à imposer au pays d’accueil leurs coutumes, leur mode de vie, leurs habitudes alimentaires et vestimentaires, et bien entendu leur religion, cela porte un nom. Cela s’appelle colonisation.

  8. D’abord interdire à toutes ces grandes enseignes de vendre ces costumes , bien sûr il ne faut pas baisser pavillon devant les pays du golfe qui inondent le monde avec leurs pétro dollars , mais là il faut du volontarisme et nos dirigeants en sont dépourvus. Et qui sait l’avenir peut voir ressurgir un patriotisme redoré , alors la société changera de cap , la France à travers les siècles a subi des affronts, des conquêtes mais les français ont toujours su se relever.

  9. Le plus curieux c’est de se rendre compte du mépris que l’Islam a envers sa gente féminine que l’on ne peux retrouver dans d’autre cultures où les femmes recouvertes de pied en cap le sont que pour des raisons climatiques comme les hommes.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois