LGBT école éducation nationale

« Mes enfants viennent d'une école élémentaire publique à Saint-Étienne. Dans chaque classe, ils sont trois quarts enfants "petits Blancs". Ce sont les mots des autres élèves, mais aussi les "gwers", les "cochons", "les tout rose"... Toute l'année, ils subissent insultes, coups, harcèlements, intimidations. »

Ou encore : « Mon fils en Master 2 s'est vu opposer une fin de non-recevoir par son professeur, lors d'une intervention, sous prétexte qu'on ne donne pas la parole à "un mâle blanc dominant", et ce, sous les éclats de rire de l'assemblée majoritairement féministes. » Ce type de témoignage afflue sur la plate-forme protégeons-nos-enfants.fr.

Stopper le Grand Endoctrinement

C'est parce qu'ils ont décidé de stopper « ce Grand Endoctrinement de l'école » que les cadres de Reconquête ont lancé l'initiative de cette plate-forme. « Tous les parents d'élèves et leurs enfants sont concernés. Dans l'enseignement public comme dans le privé, dans les universités et partout en France, il n'y a pas un seul département qui n'échappe aux tentatives d'endoctrinement LGBT, à la propagande woke, à l'entrisme islamique, à l'idéologie immigrationniste et gauchiste, à la violence qui fait rage dans les établissements et à l'effondrement du niveau scolaire », nous confie Agnès Marion, la porte-parole. « J'ai même été contactée par des parents de départements comme la Corrèze ou le Doubs qu'on aurait imaginé plus préservés. Nous avons créé cette initiative pour recueillir, recenser, médiatiser ces témoignages de parents démunis et briser leur isolement. Nous voulons être des vecteurs pour porter leur parole. Parmi eux, certains nous disent n'avoir aucun point commun avec Reconquête, mais ils s'adressent à nous parce qu'ils ne trouvent rien ailleurs. Nous incitons les parents à signer une pétition destinée au ministre Pap NDiaye et à rejoindre notre réseau de Parents vigilants. »

Récemment, sur le plateau de CNews, Éric Zemmour expliquait : « Ce sont près de 40.000 personnes qui nous renvoient ce qu'ils vivent tous les jours. Ils confirment le diagnostic que je pose sur l'école. » Ce que nous confirme Agnès Marion : « Nous avons été les premiers surpris par l'ampleur de notre succès. » Preuve, malheureusement, que si le désarroi et l'isolement des parents ne fait que croître, c'est bel et bien le signe que les opérations de propagande prolifèrent. En toile de fond, le délitement de ce lien social qui unissait les parents à la sortie des écoles et qui tend à disparaître à la faveur des confinements et des soucis professionnels des familles. Agnès Marion y voit une aubaine, pour les associations, les syndicats gauchistes comme la FCPE ou le PEEP et l'école, de s'engouffrer dans la brèche.

Des révélateurs de la multiplication de délires au sein des établissements scolaires

« On ne parle de l'école que lorsqu'il y a de grandes catastrophes », mais pour Parents vigilants,  il n'y a pas de témoignages de parents ou d'enfants qui ne soient anecdotiques. Comme cette affaire de banc de l'amitié (destiné à « aider les enfants seuls à se faire des copains ») repeint aux couleurs LGBT dans une cour d'école ou  l'initiative woke de profs qui, dans un lycée, ont décidé de féminiser la fable de La Fontaine devenue « La Corneille et la Renarde ». Des histoires qui pourraient être comiques si elles ne rendaient compte de cette multiplication de délires au sein des établissements scolaires. « Ces signaux faibles nous intéressent parce qu'en réalité, ils sont des faits de société », précise Agnès Marion qui nous rapporte ce cas de harcèlement dont sont victimes de très jeunes garçons traités de porc à la cantine par leurs petits camarades qui, eux, se refusent à en consommer.

L'initiative du mouvement Reconquête s'enorgueillit d'un première victoire, emblématique, puisque c'est grâce à la mobilisation de Parents vigilants qu'une sortie scolaire prévue par une enseignante militante auprès des migrants de Calais a été annulée. Mais Agnès Marion ne compte pas en rester là. Un Livre blanc de tous les témoignages recueillis est en préparation. Et la rentrée 2023 qui marque l'élection des représentants de parents d'élèves dans les conseils des établissements scolaires pourrait bien être l'occasion, pour ces Parents vigilants, de faire leur entrée dans les organes décisionnels des écoles. Si l'union fait la force, parviendront-ils à renverser le mammouth ?

9332 vues

07 mars 2023 à 19:50

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

29 commentaires

  1. Si Reconquête ! promeut une nouvelle association de parents d’élèves il ne faudra pas qu’elle se contente de dénoncer l’endoctrinement. Il lui faudra se présenter dans toutes les écoles et proposer une réforme de l’enseignement conforme au programme d’Eric Zemmour : suppression du collège unique, examen d’entrée en 6ème, refonte des programmes du primaire vers un plus haut niveau d’exigence (en fait celui des années 1950 !), fin de la distribution automatique du BAC, développement de l’enseignement professionnel (métiers non pourvus). Cette association se démarquerait de toutes celles qui existent et attirerait les parents soucieux de rétablir la qualité de l’enseignement.

  2. Oui, il faut que Reconquête! promeuve la création d’une nouvelle association de parents d’élèves se présentant aux prochaines élections dans les écoles ! Il faudra l’ouvrir à tous les parents voulant que l’école enseigne au plus haut niveau possible.

  3. Je ne peux m’empêcher de penser que la déchéance morale ronge la société Française et la mène vers la perdition .Et les autres pays « d’europe » occidentale glissent vers les mêmes égouts que la société Française . Le pire dans tout cela c’est que nos enfants et nos petits enfants sont en danger .

  4. Un grand merci à Reconquête, à cette association et à Madame Agnès Marion pour cette initiative que beaucoup de parents attendaient. Un jour ou l’autre, la vérité finit toujours par triompher.

  5. Une bonne initiative, mais, à par BV, qui va en parler, pas ceux qui commentent à foison les élucubrations grotesques de Geoffroy de Lagasnerie et qui sont omnipotents. Cependant étendre ce genre d’initiatives à d’autres sujets qui mettraient en exergue les agissements sournois des minorités pourrait être intéressant.

Les commentaires sont fermés.