150 personnes tirées au sort peuvent-elles décider du sort de 67 millions de Français ? C’est la question qu’on peut se poser au sujet de la pour le climat qui vient de refaire surface. Mesure phare proposée par cette assemblée tirée du chapeau : passer la vitesse sur les autoroutes de 130 à 110 km/h. Une mesure adoptée à 60 %, soit, si l’on a bien suivi, par 90 personnes.

Donc, je repose ma question : 90 personnes tirées au sort peuvent-elles décider du sort de 67 millions de Français ? Vous me direz qu’on dit que, l’élection présidentielle passée, un seul décide de tout. Dans un sens, il y a du mieux. On connaît la fameuse phrase de Pompidou : « Mais arrêtez donc d’emmerder les Français ! » Une phrase que le Premier ministre de l’époque aurait lancée à un chargé de mission venant lui proposer une pile de décrets à signer. Le sadisme de l’administration ! Emmerder, casser les pieds, faire c… les Français, les habitants, les citoyens, les résidents, les consommateurs, les usagers, les détenteurs, les bailleurs, les preneurs, les propriétaires de maisons, de voitures, de cabanes de jardin, etc. Tout un peuple innombrable.

Mais le sadisme ne va pas sans le masochisme. On a fait tout plein de bouquins sur le sujet. Avec ou sans images. Avec, c’est mieux. Fouette-moi, fais-moi mal Johnny, on connaît la chanson. Alors, mettez 150 pékins dans une pièce qui ressemble à autre chose qu’une salle polyvalente de banlieue, histoire de leur donner l’illusion qu’ils sont, comme qui dirait, les hommes et femmes du XXIe siècle, et là, tout d’un coup, le génie collectif français donne la pleine mesure de ses moyens. Les gilets jaunes voulaient qu’on abroge le 80 km/h sur les routes départementales ? Qu’on revienne au 90 km/h ? Qu’à cela ne tienne : on va proposer de réduire la vitesse à 110 sur les autoroutes.

Maintenant, vous me direz, que les Français ne viennent pas pleurer si de telles propositions sont suivies d’effet. Vu qu’ils se déplacent de moins en moins, à pied, à cheval ou en voiture, lorsqu’ils sont appelés à voter, que la nature a horreur du vide – c’est bien connu -, il n’y a donc pas de raison que ce coquin de sort ne vienne pas s’occuper de leur vie et décide à leur place. Dimanche prochain, il paraît qu’on vote dans environ 5.000 communes de France…

20 juin 2020

À lire aussi

Valéry Giscard d’Estaing, né sous Gaston Doumergue, mort sous Emmanuel Macron

Que retenir du septennat de VGE ? Giscard laissant Chirac décider par simple décret le reg…