Audio - Editoriaux - Entretiens - 5 septembre 2018

Patrick Jardin : « Il est inadmissible et scandaleux que Médine se produise au Bataclan ! »

Un entretien exclusif de Boulevard Voltaire

Patrick Jardin a perdu sa fille lors des attentats au Bataclan. Scandalisé par la tenue prochaine d’un concert de Médine dans ce lieu, il a écrit à Françoise Nyssen, ministre de la Culture, à Olivier Poubelle, directeur du Bataclan, et à Arnaud Lagardère, le propriétaire.

À ce jour, il n’a reçu aucune réponse. Mais il n’en restera pas là.

Vous avez perdu votre fille lors de l’attentat au Bataclan.
Vous êtes contre la tenue du concert du rappeur Médine qui va bientôt se produire au Bataclan.
Pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

99 personnes, dont ma fille, ont été tuées par des islamistes. Je ne connais pas monsieur Médine particulièrement, mais j’ai eu l’occasion de lire ses textes. Ces derniers appellent aux meurtres des blancs et aux djihads. Par ailleurs, il appartient à une association appelée « le Havre de savoir », une association très favorable aux Frères musulmans. J’estime donc que c’est inadmissible et scandaleux de se produire dans cette salle qui est devenue aujourd’hui une salle mythique.
Certaines choses ne peuvent plus être dites et certains chanteurs ne peuvent plus se produire. C’est quand même la salle où 99 personnes ont rendu leur dernier souffle. Par respect pour ces personnes, on ne peut plus faire n’importe quoi dans cette salle.

On vous opposera la sacro-sainte liberté d’expression. Médine n’était pas un terroriste, mais vous estimez qu’il n’a pas le droit de se produire dans cette salle.

Absolument. Je sais bien que monsieur Médine n’est pas un terroriste, mais ses idées appellent aux meurtres des blancs. Je suis entièrement pour la liberté d’expression. Au vu du nombre de salles à Paris, je pense qu’il serait souhaitable qu’il puisse faire son concert ailleurs. Il ne peut pas faire son concert au Bataclan.

Envisagez-vous des actions pour protester ?

Je vais créer un collectif. J’ai écrit à la ministre de la Culture, j’attends une réponse. J’ai également écrit à monsieur Poubelle, que j’ai eu l’occasion de voir à trois reprises, car c’était le patron de ma fille. Il avait organisé fort sympathiquement un pot à la Goutte d’or en mémoire de ma fille. Il avait également affrété un bus pour que les autres salariés du Bataclan puissent se rendre à l’inhumation de ma fille. Je n’ai pas encore de réponse à mon courrier ni aux messages que je lui ai laissés.
J’ai écrit à monsieur Arnaud Lagardère, propriétaire du Bataclan. J’espère qu’en tant que père de famille, il réagira favorablement à ma demande. Je vais charger mes avocats de voir s’il est possible de faire annuler ce concert, car c’est un trouble public et surtout un trouble à la mémoire des personnes décédées dans cette salle.

Cher lecteur,
Chaque jour, nous travaillons d'arrache-pied pour donner de l'information alternative gratuite et de qualité à plus d'un million et demi de personnes.
Ce travail n'existe que grâce à la générosité de citoyens qui ont à cœur de lutter contre
les mensonges du politiquement correct et de rétablir la liberté d'expression en France.
Si vous acceptez d'aider Boulevard Voltaire dans cette mission salutaire pour notre pays, s'il vous plaît cliquez sur le bouton ci-dessous :


D'avance, un grand merci !
L'équipe de Boulevard Voltaire

À lire aussi

Patrick Jardin : « Je ne pouvais pas accepter qu’un islamiste souille la mémoire de ma fille et des 98 autres victimes du Bataclan »

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleLe rappeur Médine ne se produira pas au Batacl…