Editoriaux - 23 juillet 2018

Omar Sy, bientôt Arsène Lupin ?

Tous ceux de ma génération se souviennent d’Arsène Lupin, le héros de la série télévisée éponyme, dont les 26 épisodes ont ravi notre enfance. Arsène Lupin, c’était Georges Descrières, toujours tiré à quatre épingles, dont nos mères raffolaient, tant elles le trouvaient « distingué ». Eh bien, les temps changent. Pour reprendre le rôle du raffiné personnage, Netflix a pensé à… Omar Sy.

Cela devient vraiment une manie, au cinéma ou à la télévision, en France comme en Amérique, de revisiter les héros blancs, vrais ou imaginaires, pour les remplacer par des gens de couleur. Surtout, c’est drôle de crier d’un côté que nous sommes « tous des humains » au point d’avoir fait supprimer de la Constitution le mot « race » pour, de l’autre, quand cela arrange, naturellement, souligner bruyamment les origines extra-européennes, par exemple, de certains de nos champions du monde de football.

Omar Sy en « gentleman cambrioleur », donc. En effet, le monsieur est agréable à regarder : visage avenant au sourire éclatant, grand et bien fait de sa personne, portant beau le costume tel qu’il s’est montré dans le flop Docteur Knock, pourquoi ne jouerait-il pas « le plus grand des voleurs » ? Aussi, pourquoi ronchonner ? Parce que, ignoblement attachés aux films, feuilletons, livres qui ont bercé notre enfance et façonné les adultes que nous sommes devenus, nous souffrons dans notre chair de voir, dans l’audiovisuel ou dans des écrits, ce temps passé revisité, caviardé. Falsifié.

Arsène Lupin ? Né en 1905, il ne serait naturellement pas venu à l’esprit de son « père » Maurice Leblanc de mettre en scène un héros d’une autre couleur que celle qui était celle de l’immense majorité des Français de l’époque. Mais il fallait bien que le géant américain Netflix donne un coup de pouce aux puissants qui rêvent d’un monde uniformément multiculturel. Et puis, créativité et originalité en matière artistique étant depuis beau temps en panne sèche – Robert Lamoureux, Romain Duris ou encore l’Américain Melvyn Douglas furent aussi des copies d’Arsène Lupin -, Netflix, en proposant le rôle à l’Intouchable, espère certainement se rabattre sur une valeur sûre…

Mais réfléchissons deux secondes. Que ressentirait-on si on apprenait, par exemple, le tournage d’une version de La Chaîne avec, dans le rôle de Sydney Poitier, un acteur blanc ? Non seulement nous trouverions cet échange scandaleux, mais cela nous peinerait beaucoup.

En attendant d’endosser les habits d’Arsène, Omar Sy se réjouit. Jouer « ce personnage charismatique […] l’inspire beaucoup ». Arriver à la cheville du galant Arsène Lupin alors qu’il voyait dans Weinstein « un homme qui aimait les femmes » ? Arsène, alias Georges Descrières, et son papa Maurice Leblanc doivent se retourner dans leur tombe…

Commentaires fermés sur Omar Sy, bientôt Arsène Lupin ?

À lire aussi

La Najat nouvelle est arrivée : pire que l’autre !

L'ex-ministre de l'Éducation Najat Vallaud-Belkacem a gratifié les auditeurs d'une intervi…