Armées - Audio - Cinéma - Culture - Editoriaux - Entretiens - Histoire - 21 février 2018

Jeanne d’Arc à Orléans : « la petite Mathilde est parfaitement légitime »

La journaliste Charlotte d’Ornellas avait été désignée, en 2002, pour être Jeanne d’Arc lors des Fêtes johanniques à Orléans. Elle réagit à la polémique venant d’éclater au sujet de l’origine de la jeune fille choisie cette année. Pour elle, cette polémique est particulièrement triste car les gens qui l’ont initiée ne connaissent pas ces fêtes, n’ont pas compris comment la Jeanne d’Arc était choisie et pourquoi la petite Mathilde est, de ce fait, parfaitement légitime. Aucun critère physique de ressemblance ne rentre en compte dans le choix. Et le multiculturalisme n’est pas le sujet ; au contraire, c’est la culture française qui est célébrée !

Charlotte d’Ornellas, en plus d’être journaliste, vous avez été désignée Jeanne d’Arc en 2002.
Une petite polémique a éclaté notamment sur la couleur de peau de la jeune fille qui a été choisie pour être Jeanne d’Arc.
Qu’en pensez-vous ?

Je trouve cette polémique particulièrement triste. Et je pense que les gens qui l’alimentent ne connaissent pas les fêtes de Jeanne d’Arc. Ce n’est pas un mal en soit ou un reproche de ma part, mais il faut essayer de comprendre comment la Jeanne d’Arc est choisie à Orléans et pourquoi la petite Mathilde cette année est parfaitement légitime.
Jeanne d’Arc n’est pas élue pour ressembler à Jeanne d’Arc physiquement. Elle est choisie sur des critères très simples. Il faut habiter à Orléans depuis au moins dix ans, être baptisée, catholique pratiquante et donner du temps bénévolement pour les autres. Il faut effectivement connaître l’histoire de Jeanne d’Arc, savoir l’incarner et la comprendre pour faire passer son message aujourd’hui.
Elle a servi trois ordres, Dieu évidemment, car c’est sa devise ´´Dieu,premier servi’’, elle a accepté d’être chef des armées pour assurer sa mission, et elle a été au service de son pays la France. Aujourd’hui, c’est ce message-là que les fêtes de Jeanne d’Arc cherchent à faire passer.
L’élection de Jeanne d’Arc n’est pas l’élection d’une miss France ou d’une miss Orléans ou même d’une miss Jeanne d’Arc. C’est beaucoup plus profond que cela. Tout se joue sur le message.
Si Mathilde a été choisie pour incarner Jeanne d’Arc, c’est qu’elle a été choisie par un comité qui ne s’est absolument pas attardé sur des critères physiques, et ne l’a certainement pas choisi parce qu’elle incarnait je ne sais quelle diversité. Ce comité l’a vraiment choisie parce qu’elle avait compris ce message et qu’elle était capable de l’incarner.
Il faut essayer de ne pas mélanger des crispations par ailleurs sans doute légitimes, et ce choix. Il faut rester sur le message de Jeanne d’Arc.

La plupart de ceux qui ont critiqué ce choix disent que cela rentre dans un plan de remplacement culturel et de personnages historiques blancs qui sont joués par des noirs.

C’est une confusion.
Quand on veut jouer Lancelot ou Jeanne d’Arc au cinéma et qu’on prend un acteur noir, il y a une volonté claire de transformer l’Histoire. On demande dans ce cas à un acteur d’être la personne qu’il incarne et surtout de lui ressembler, car c’est elle qu’on va voir à l’écran.
Là en l’occurrence, c’est une transmission qui se fait dans la population. La jeune fille est choisie non pas pour ressembler à Jeanne d’Arc, mais surtout pour l’incarner.
Pour aller un peu plus loin sur cette volonté multiculturelle imposée par certaines personnes, ce n’est pas le sujet à Orléans. Le multiculturalisme n’a absolument pas sa place dans ces fêtes de Jeanne d’Arc. Au contraire, la culture française est évidemment extrêmement présente à Orléans. Il me semble que ce sont les seules fêtes en Europe organisées par les trois ordres à la fois civil, militaire et religieux. C’est précisément la culture française, c’est-à-dire le message de Jeanne d’Arc qui est imposé à tous et qui n’est absolument pas trahi sur le fond.
Les questions physiques n’entrent pas en compte dans les fêtes de Jeanne d’Arc. C’est l’inverse qui se passe à Orléans. C’est précisément la culture française et la culture orléanaise qui sont célébrées. Ce message-là n’est absolument pas trahi.

Commentaires fermés sur Jeanne d’Arc à Orléans : « la petite Mathilde est parfaitement légitime »

À lire aussi

« Personne n’a jamais regardé Friends en se sentant oppressé par le patriarcat ! »

Le "révisionnisme" féministe ou progressiste qui consiste à "épingler" tous les aspects de…