Le jeudi 19 novembre, en milieu de matinée, les policiers sont intervenus dans la cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption de Clermont-Ferrand en raison de la présence inappropriée d’un homme vêtu d’une djellaba qui entonnait des prières et des chants en arabe, relate le quotidien régional La Montagne.

Les policiers ont été alertés par des soldats de l’opération Sentinelle, en patrouille dans le secteur et intrigués par les agissements d’« un homme en djellaba [qui] accomplissait des prières musulmanes », à l’intérieur de l’édifice, dans un contexte suscitant l’inquiétude et la prudence depuis l’attentat islamiste de Nice.

L’homme a dû décliner son identité mais son geste ne constituant pas une infraction et ne présentant pas d’agressivité sur le moment, il a été laissé libre. « Avec, on l’espère, des indications pour trouver le chemin de la mosquée… », conclut La Montagne.

19 novembre 2020

À lire aussi

Les micro-trottoirs de Boulevard Voltaire : La France au Mali ? “Il ne faut pas laisser les djihadistes l’emporter !”

Alors que des soldats français continuent de tomber au Mali, des voix s’élèvent en F…