Tout comme la pandémie de Covid installa de nouveaux rendez-vous dans notre quotidien médiatique, la crise de l’énergie dans laquelle nous entrons est, elle aussi, source d’initiatives.

En ce lundi, c’est Le Monde qui inaugure une nouvelle chronique sous le titre « Le divan du monde ». La première invitée est la psychanalyste Claude Halmos, bien connue des auditeurs de France Info où elle intervient régulièrement pour tenter de guérir nos bobos et apaiser nos souffrances existentielles sur un ton lénifiant. Le thème de cette première chronique est inspiré de l’actualité et porte sur nos angoisses de manque : « Aurons-nous assez de gaz et d’électricité cet hiver ? » Le Monde aurait pu ajouter l’

Claude Halmos n’a pas le bouton du nucléaire, pas plus que la main sur le robinet du gaz, elle ne répond donc pas à la question. Ce qu’elle examine, c’est notre vulnérabilité à la trouille. Alors, comme nous nous sommes rués sur les rouleaux de PQ et les pots de moutarde en prévision des confinements, elle craint que les prévisions apocalyptiques sur un hiver rigoureux sans électricité ni chauffage ne nous fassent péter les plombs.

« On évoque souvent une " du manque", mais les réactions à la perspective d’une pénurie sont très complexes et supposent, pour être appréhendées, que l’on distingue deux notions que l’on confond souvent : la et l’angoisse », dit-elle. Or, ce sont deux sentiments qui méritent d’être distingués : « On peut en effet parler de quand le danger redouté est réel », alors que l’angoisse survient « quand il est imaginaire ». Et la psychanalyste d’expliquer que la du manque peut être comblée par l’accumulation (je stocke de la moutarde et du PQ) quand l’angoisse, elle, ne peut être que difficilement comblée en ce qu’elle fait écho à nos histoires personnelles.

Celle-ci, dit-elle, « peut naître d’abord de la gravité de la situation car, du fait de la nature de l’objet sur lequel elle porte, ou parce qu’elle vient s’ajouter à d’autres, la perspective d’une pénurie peut faire surgir, pour ceux qui vont la subir, le spectre terrifiant d’un manque total ». C’est sûr, notamment pour ceux qui sont « en état de sobriété subie », comme dit Mme Pannier-Runacher. Et puis, ajoute Claude Halmos, cela ravive en nous la situation tragique du « nourrisson dont la survie, puisqu’il ne peut l’assurer lui-même, dépend totalement de l’autre ». Allez vous étonner, après cela, que l’État nous infantilise…

De l’État il n’est nullement question dans cette tribune. Pas plus qu’il n’est question de la psychose instillée chaque jour par des propos anxiogènes et des mesures qui visent à nous y enfermer. Par exemple, cette nouveauté, apparue ce week-end sur les chaînes de France Télévision qui offrent, au terme du bulletin , un nouvel indicateur : EcoWatt. Dorénavant, en plus de la des plages et des neiges, nous aurons donc une météo de l’électricité. Un peu comme on égrenait chaque soir le nombre des malades du Covid, un code couleur vert, orange ou rouge nous dira s’il faut couper le radiateur et enfiler la combinaison en pilou.

Voilà trois ans, bientôt, qu’on nous conditionne. Les années Covid ont servi de répétition générale. Maintenant, la chose est rodée, il suffit d’appuyer sur le bouton de la et ça roule. De ViteMaDose en TrackMyWatt, le conditionnement est parfait. S’y ajoute, cette fois, une culpabilisation du citoyen qui ne cherche même plus à se dissimuler : il est coupable de tout ce qui lui arrive.

Ainsi Pannier-Runacher a-t-elle expliqué, sur BFM TV, ce dimanche, que la pénurie de carburant était due à une « augmentation inhabituelle de la consommation » – encore l’angoisse du nourrisson, sans doute – et d’enchaîner : « J’en appelle aussi à la responsabilité de chacun. »

Bref, tout cela est de notre faute.

3737 vues

10 octobre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

24 commentaires

  1. On peut tourner en dérision « le sentiment d’insécurité ou de pénurie  » orchestré par le gvt, mais on ne peut effacer l’inquiétude pour l’avenir. A voir tout ce qui nous est arrivé comme contraintes administratives depuis des décennies sur le transport (surtout l’automobile), le logement et la propriété ; et toute la vague déferlante des interdits de dire depuis la loi Gayssot ainsi que l’irruption invasive de l’immigration sud-méditerranéenne, le tout allant crescendo, nous serons dépossédés du droit de propriété dans le sens où nous ne serons plus libres d’action et serons hyper-taxés sur la maison individuelle du privilège de ne pas vivre empilés dans les tours; nous n’aurons plus droit à la libre expression comme dans  » fahrenheit 451″, et nous devrons nous plier devant les nouveaux arrivants.

  2. A défaut de savoir gouverner, prévoir et gérer avec bon sens, Macron ne sait que propager la peur, et enfermer les Français dans la psychose. Tellement plus commode pour faire n’importe quoi et échapper à ses responsabilités sous le couvert des  » crises  » , aussi appelées  » guerre » pour terroriser un peu plus.

  3. Ben voyons! TOUT est de notre faute. Fessenheim, covid, gaz, électricité, carburant, insécurité, guerre en Ukraine etc… Tout est dans notre tête, ce n’est que « sentiment ». Que dit Claude Halmos dans son discours? Elle ferait mieux d’aller psychanalyser un grand malade qui se prend pour Dieu, grand psychopathe connu de tous. Mais il est peut-être déjà trop tard.

  4. Pour moi, j’ai véritablement « peur », quand je vois l’irresponsabilité et l’incompétence de nos gouvernants.

  5. Ils se sont tout simplement inspirés des Religions, et en particulier de la Chrétienté qui promet l’Enfer avec tous ses désagréments, de ne pas pouvoir aller au Paradis pour son âme et la vie éternelle, à toutes celles et ceux qui vivent dans le péché…Et l’Islam qui promet une nouvelle vie au milieu de 1000 vierges, etc…pour ceux qui pratiquent la Religion d’une façon conforme au Coran…etc, etc, etc…
    Maintenant écoutez bien la Voix du Conseil de l’U.E., de la Macronie, des Psy frères ou soeur maçons mondialistes, et vous serez du Wokisme, qui n’a pas encore divulgué tout ce que vous serez obligé de vivre pour être un bon citoyen(ne).
    La Politique sera les nouveaux Pasteurs du Wokisme., quelles que soit les religions d’origines

    1. Ne confondez pas le Catholicisme et l’Islam; l’Eglise promet le Paradis, voire menace de l’Enfer si vous voulez le voir comme cela, mais ne sanctionne pas les « contrevenants » (chez les musulmans, si).
      Alors que l’Etat promet et menace… la grande différence, c’est avec l’Etat français, les menaces ne sont pas mises en exécution, et beaucoup de promesses non plus! Il y a une loi des années 70 qui a imposé 19°C dans les locaux administratifs, sous peine de fortes amendes, ce qui n’a jamais été appliqué….

  6. Pourquoi un pays avec autant d’experts, de spécialistes, de professeurs de toutes sortes, surtout dans la presse et la télé etc.etc. est-il en train de passé au sous-développement, si cela n’est déjà fait ?

  7. la stratégie de la peur, notre gouvernement (pour ne pas dire le seul Président) est un as de la communication pour hypnotiser, anesthésier, angoisser les cerveaux… hier soir Arte en a remis une couche en rediffusant « soleil vert ». Alors que j’avais vu ce film plusieurs fois depuis 1973, cette diffusion dans le cadre actuel a pris une autre dimension, je ne crois aucunement que ce soit sans but ni parti pris qu’Arte l’a rediffusé. Je ne pense pas non plus que les publicités télé et page orange en bleu et jaune soient le fait du hasard comme l’habit de Von den Leyen, l’interrogation s’impose, bien que sans pouvoir affirmer que la manipulation est à grande échelle, et de plus en plus subliminale, « . Je vois très bien notre Président au col roulé (il a l’art de changer de costume en fonction des messages à passer) en joueur de flûte de Hamelin, après les rats, réussira-t-il à emmener la totalité des français vers la « catastrophe » ? à souhaiter que tout ce bon monde se prenne les pieds dans le tapis.

  8. On ne voit pas pourquoi Macron et sa clique s’en priveraient : après le succès remarquable autant qu’inexplicable de la Manipulation de Masse du Covid, ils savent qu’ils peuvent désormais amener les moutons où ils le veulent. C’est vrai que vu de leur côté, ce doit être follement amusant, et jouissif !

  9. Track my Watt évidemment encore en ANGLAIS .
    En tant que membre de le « Défense de la langue Française « je ne regarde jamais les pubs ,injonctions en ANGLAIS

    1. En effet, je me demande encore maintenant pourquoi il faut claquer quelques mots en globish en fin de chaque pub.

  10. Il y a des personnes qui feraient mieux de se taire plutôt que de bavasser pour ne rien dire .
    La manipulation par la peur est mise en place et va battre son plein .

  11. Pénurie de médecins, d’enseignants, d’ouvriers qualifiés, pénurie de gaz, de carburant, d’électricité…
    Nous finirons par envier les Amish, pourtant moqués par notre président visionnaire !
    Eux ont choisi la sobriété alors que nous sommes en « situation de sobriété subie » pour reprendre la formule de notre ministre de je ne sais plus quoi.

  12. Mais nous ne sommes pas dans « la perspective d’une pénurie », nous SOMMES dans la pénurie, surtout en campagne !
    Pénurie de médecin, pénurie d’essence pour se rendre chez un médecin qui voudra bien de nous, ou simplement pour faire ses courses, pénurie de certains produits, magistralement orchestrée par la clique de Davos et ses affidés !!! Cela n’engendre pas la peur et la soumission, mais l’EXASPERATION contre la caste dirigeante nous qualifiant de « sans dents » et de « gens qui ne sont rien »…Qu’elle se souvienne comment cela s’est terminé en 1789 !
    Le 21 ème siècle est le siècle de la régression tous azimuts, à commencer par une dramatique pénurie de l’intelligence pour comprendre cette gigantesque manipulation !

    1. En 89, au moins jusqu’au 14 juillet, on anoblissait des citoyens qui s’étaient montrés bons serviteurs de l’Etat.

    2. « Cela n’engendre pas la peur et la soumission, mais l’EXASPERATION contre la caste dirigeante nous qualifiant de « sans dents » et de « gens qui ne sont rien »…Qu’elle se souvienne comment cela s’est terminé en 1789 ! »
      .
      Totalement en ce qui me concerne et ce qui concerne mon entourage.
      .
      Il va falloir que ces pervers prennent conscience que dans nos campagnes, nous avons encore des fourches, des bêches, des tisonniers et autres outils ne nécessitant pas d’essence pour fonctionner.

    3. Il n’y a pas pénurie de publicités par contre…Et même des publicités pour des produits nocifs !

  13. Quelque part, la convalescente covidienne APR, comme la si bien nommée Monsieur le colonel Michel sur ce site, est dans le vrai quand elle affirme: « J’en appelle aussi à la responsabilité de chacun. » . Si en avril dernier, les électeurs avaient fait preuve de responsabilité après avoir constaté de par leurs yeux l’incompétence de celui qui briguait un second mandat, n’en serions nous pas là et APR non plus d’ailleurs. Honte à cette clique gouvernementale de bonimenteur qui n’est même plus capable de vendre des cravates.

  14. Moi ce qui me fait peur, c’est macron et sa clique de béni-ouioui, et ce n’est vraiment pas une angoisse, c’est une réalité.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter