Alors que la décision a refait surface, ce jeudi, cela fait déjà plus d'un an que le maire écologiste de Strasbourg, Jeanne Barseghian, a banni le foie gras des réceptions officielles. À l'approche de Noël et du jour de l'An, le débat revient à l'ordre du jour, rapporte CNews.

Le foie gras banni par le maire dès sa prise de fonction

Sous l'impulsion de son maire écologiste, la mairie de Strasbourg ne propose plus de foie gras lors des réceptions officielles depuis juillet 2020, au nom du « bien-être animal », rapporte Europe 1. « Depuis ma prise de fonction en qualité de maire, j'ai pris la décision de ne plus servir cette spécialité gastronomique lors des événements officiels organisés par la ville de Strasbourg », explique Jeanne Barseghian, dans un courrier daté du 16 novembre, à l'attention de l'association de de la cause animale PETA France. L'association a diffusé un communiqué ce jeudi, se réjouissant de cette « bonne nouvelle pour les oies et les canards ».

À la veille de l'ouverture du marché de Noël strasbourgeois, où de nombreux producteurs alsaciens tiennent des stands de foie gras, le maire a reconnu que « la tradition a ancré solidement cette consommation dans notre culture alsacienne », ajoutant : « La légende ne veut-elle pas que le pâté de foie gras ait été inventé à Strasbourg par Jean-Pierre Clause, cuisinier du maréchal de Contades ? » L'élue a donc fait savoir que « le service du protocole de la mairie strasbourgeoise [...] veille particulièrement au respect de cette démarche en adéquation avec notre politique du bien-être animal », toujours selon Europe 1.

Une décision loin de convaincre tout

De leur côté, les producteurs de foie gras déplorent cette mesure qui vient, une nouvelle fois, porter préjudice à une filière déjà fragilisée. La directrice du comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras, Marie-Pierre Pé, dénonce, quant à elle, une décision idéologique de la part des écologistes. « Après avoir mis fin aux sapins de Noël dans des communes, des repas sans viande, maintenant, on veut enlever le foie gras. Bientôt, on va faire des marchés de Noël sans Noël et sans père Noël », a-t-elle déploré. Et d'ajouter : « C'est une véritable offense de prendre une telle décision au pays du foie gras, l'Alsace étant l'un des territoires du foie gras. »

3497 vues

26 novembre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.