Après des semaines de bataille politique, sociale, médiatique, et la validation du Conseil constitutionnel annoncée vendredi 14 avril, la loi sur la réforme des retraites a été promulguée dans la nuit de vendredi à samedi par Emmanuel Macron. Cependant, le 3 mai, les « sages » rendront leur décision quant au projet de référendum d'initiative partagée déposé par la gauche sénatoriale, jeudi 13 après-midi. En attendant, l'intersyndicale regroupant huit syndicats refuse de se rendre à l'invitation du président de la République et promet un 1er Mai historique. Alors...

Ce sondage a été clôturé. Voici les résultats.

982 lecteurs ont participé au sondage.

227   23 %   OUI

729   74 %   NON

  29     3 %   Ne se prononcent pas

 

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 22/04/2023 à 11:07.

6213 vues

15 avril 2023 à 17:00

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

17 commentaires

  1. Bien sûr il faut tourner cette page maintenant ! Tout ce cinéma pour un mini réforme de 2 ans de plus. Les syndicats qui ont trouvé ce moyen pour essayer de reprendre en popularité alors qu’ils sont en baisse constante et je ne suis même pas sûr que les manifestants défilent dans les rues pour cette cause mais davantage pour le pouvoir d’achat quand aux autres qui viennent pour casser se battre avec la police et piller les magasins et les jeunes qui manifeste pour une retraite qu’ils n’auront peut être même qui de nous peut dire avec certitude comment sera la dans 30 ou 40 ans et même si elle existera encore. Tout ça c’est de la bêtise c’est un combat de matchos à qui gagnera au détriment de la France et des français.

  2. Non, surtout pas !
    Il faut obliger Macron à avaler son dédain, et son arrogance.
    Lever le pied serait lui donner à croire qu’il peut donc tout se permettre, faire fi du système, et continuer ses basses œuvres de destructions en tout genre.

  3. personne ne semble relever, relever encore et relever toujours, à chaque fois, l’incongruité, l’immaturité politique, la mauvaise foi, de ce remue ménage de syndicats et partis qui avaient pourtant voté pour macron et sa retraite à 65 ans. Je vous le dis tout net, je n’avais pas voté macron, mais je suis satisfait que ces haineux, car il s’agissait bien de haine pure, contre le « choléra » marine Le Pen, récoltent ce qu’ils ont semé.

  4. Non, il ne faut pas tourner la page, parce que cela deviendra une habitude et pour tout et n’importe quoi : « un 49-3 et hop, c’est bon. On ne va pas s’embêter avec un peuple illettré, un peuple de riens ne sachant même aps traverser la rue »!

    1. personne ne semble relever, relever encore et relever toujours, à chaque fois, l’incongruité, l’immaturité politique, la mauvaise foi, de ce remue ménage de syndicats et partis qui avaient pourtant voté pour macron et sa retraite à 65 ans. Je vous le dis tout net, je n’avais pas voté macron, mais je suis satisfait que ces haineux, car il s’agissait bien de haine pure, contre le « choléra » marine Le Pen, récoltent ce qu’ils ont semé.

  5. Non, il ne faut pas tourner la page de cet épisode des retraites. Cette réforme, comme tout ce que font depuis des années nos politiques ne prend pas le problème par le bon sens. Si le peuple est contre cette réforme c’est qu’il a bien compris qu’avec la grande difficulté d’avoir un emploi après 60 ans voire à partir de 50 ans, ce sont les annuités pour le calcul de la retraite qui sont de facto diminuées. Plutôt que de parler de souveraineté Européenne, c’est de réindustrialisation que la France a besoin. Et dire que le nombre de chômeur n’a jamais été aussi bas, est un autre mensonge qui participe du rejet de cette réforme. Puisse cet épisode faire réagir les électeurs pour les prochaines consultations et participer du nettoyage des écuries.

  6. Encore un mensonge énorme de la part de Machiavel, Borne, Dussopt, Attal et cie et de toute la presse ! Ce nq’est pas la retraite à 64 ans qui nous a été imposé antidémocratiquement ! C’est la retraite à 64 ans, mais seulement pour les salariés du privé ! Dont le régime est excédentaire …. Lorsque l’on compare avec l’Allemagne et les autres pays civilisés, a t’il aussi une quarantaine de régimes de retraite dont certains hyperprivilégiés et financés toujours par les mêmes con-tribuables spoliés ! Et les conditions de « retraite » des anciens présidents de la république : combien nous coûtera Macon si l’on tient compte de l’espérance de vie ? Les présidents ont-ils plus de mal à retrouver un emploi qu’un citoyen qui « n’est rien », vous savez celui à qui « il suffit de traverser la route pour trouver un emploie » Et d’ailleurs, quelle loi a été votée pour octroyer ces privilèges de nabab à une poignée d’anciens président ? A quelle date a t’elle été votée et promulguée ? Avant ou après la révolution française ? Démocratiquement ou pas ?

  7. En démocratie, les députés et le Conseil Constitutionnel ont parlé. La loi est validée et même promulguée. Elle s’applique. Même si l’on n’est pas d’accord. Le reste n’est que désordre inutile. Il fallait voter correctement auparavant.

  8. Il est bien temps de manifester contre cette politique ! E. Macron a été élu et réélu, les français l’ont voulu. 100 fois plus efficaces que les manifestations, les bulletins de vote sont à disposition de tous pour changer de politique en changeant les politiques. — Oui, mais voilà, la plupart des français se sont laissé berner encore et toujours par la propagande grossière et éculée de « Marine le Pen = extrême droite ». Les macronistes, manipulateurs, doivent se tordre de rire et être ahuris de la naïveté des français, avec des trucs aussi usés mais qui marchent encore. — Dans un dilemme, on choisit « le moins pire ». Il faut savoir ce qu’on veut, ou plutôt, ce qu’on ne veut pas. J’aurais même voté Mélenchon contre Macron ; il est tout aussi mauvais mais surement plus fantoche et donc moins dangereux pour la France.

  9. Il était probable que cette loi, d’une manière où d’une autre, serait promulgué car, vue le niveau des retraites, tout au moins en Europe, le régime des travailleurs Français semble parmi les meilleurs. Si la France peut encore emprunter malgré un taux d’endettement inhumain, alors l’exécutif devait passer par l’allongement du temps de travail, voir même diminuer les retraites. Madame la directrice de la grande Europe, fauteuil dans le quelle ils l’ont assis car nommé mais pas élus, à pour vocation de niveler le social Européen par le bas, sans cela le fauteuil s’écroulerait.

  10. Chaque génération paie la retraite de la précédente. Faute d’enfants le système déraille. C’est une évidence .

  11. Les Français n’en veulent de CETTE réforme. Macron est comme un pilote d’avion qui dirait au passagers , « prenez un billet et en cours de route on discutera des modalités de paiements des conditions de confort du voyage ». C’est bien ce qu’il veut faire puisque maintenant il veut  » discuter » avec les syndicats des conditions de travail de l’emploi des séniors , etc… C’est avant qu’il fallait le faire !

  12. Non seulement il ne faut pas tourner la page mais étendre les revendications sur bien d’autres sujets : fraude sociale , immigration , droit du sol , subventions aux associations etc …La meilleure façon n’est pas de manifester dans la rue mais de rester tout simplement chez soi , ne pas bouger .

Les commentaires sont fermés.