outragé, brisé, Kiev martyrisé, mais Kiev réparé grâce à . Au Forum de Bruxelles où les maires des grandes villes européennes se sont réunis, l'ordre du jour est à la remise en marche de la capitale ukrainienne. Indisponible, le premier magistrat de la ville s'est fait représenter par son frère, l'ancien champion de boxe Wladimir Klitschko. Un fort gaillard à l'allure peu commode. Sur la partie droite de l'image, commence son intervention. Son anglais est laborieux, mais avec force moulinets de la main droite, elle illustre son propos. Celui-ci est limpide : pour un bon redémarrage, la ville de Kiev doit passer de la voiture au vélo. Impassible, l'ex-boxeur accuse le coup. Il en a vu d'autres et des plus coriaces. Dans une volonté d'achever son interlocuteur, Anne Hidalgo développe le concept. « It is very intersting... It is the new model. Copenhague was an example for Parisss. » Wladimir Klitschko est KO assis. Hagard, il fixe la dame qui vient de lui assener le pire choc de sa carrière. Jusqu'alors, les intervenants débattaient autour de la rénovation du métro... Que se passe-t-il ?

Lancée dans sa démonstration, l'experte offre généreusement son aide pour sortir de l'ornière automobile. L'homme redoute le pire. Des parachutages massifs de Vélib' viendraient ruiner le moral des habitants déjà fortement éprouvé par l'invasion russe. Pourquoi ne pas envoyer des trottinettes à Poutine et, ainsi, provoquer le chaos dans les rues de Moscou ? Les intervenants s'interrogent...

Selon divers observateurs, l'ancien roi du ring serait rentré en fortement sonné par cette séance de conseils extraterrestres. À son frère, il aurait fait un croquis. Là, une dame qui s'exprime dans une sorte de patois anglais. Derrière elle : des bataillons de vélos. Faut-il fortifier la ville pour parer à un assaut de la folie parisienne ? La menace est prise au sérieux par les autorités.

Chacun redoute désormais que, lors du second Forum de Bruxelles, le maire de missionne un cousin éloigné pour le représenter face à Anne Hidalgo. Dans un anglais balbutiant, celle-ci peut proposer d'envoyer des rats pour repeupler les égouts de la ville, prêcher l'implantation de Paris Plages sur les bords du Dniepr ou conseiller le recours aux chars militaires pour détruire les voitures. Un conflit armé entre automobilistes et bobos sur deux roues surviendrait. Kiev à feu et à sang. Brrrr... Au terme de la première réunion, un constat s'est imposé. doit limiter son expression à des moulinets avec les deux mains. Un ventilateur écoresponsable pour relancer la production d'électricité sur la région. Enfin du concret.

6636 vues

1 décembre 2022

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

36 commentaires

  1. Hidalgo, la spécialiste des zones dévastées, propose la bicyclette (sans Paulette), elle en connaît un rayon pour remettre en selle Wladimir dans une conversation sans frein. Perdrait-elle les pédales ? A-t-elle déjanté ? A-t-elle brisé les chaines de la raison ?… pneu s’en faut !

  2. C’est la honte quand on l’entend s’exprimer laborieusement en anglais ! Et elle continue son travail de nuisible, tels les rats qui peuplent notre capitale, en limitant la vitesse à 30 km/h, ce qui va paralyser complètement Paris, mais pas les rats, qu’elle soit rassurée !

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter