Coupures d’électricité : il y en aura « et en même temps » pas vraiment..

Olivier Véran

Dans le célèbre film Forrest Gump la mère du héros lui disait : « La vie, c'est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. » Eh bien, voyez-vous, j'ai l'impression que c'est un peu pareil avec les interviews d'Olivier Véran. Le masque ne sert à rien, puis il faut le porter tout le temps. Le vaccin ne protège pas, mais il faut le faire. Et puis on enlève le masque. Et on remet le masque. Une telle habileté au ministère de la Santé ne pouvait pas passer inaperçue : Véran devint donc porte-parole du gouvernement. N'incarnait-il pas à la perfection cet art du grand écart mental, théorisé par Gide sous le nom de « disponibilité » et que Macron, qui posa sur son bureau, pour sa photo officielle, avec un exemplaire des Nourritures terrestres, avait repris à son compte ?

Véran, avec ce nouveau poste, a vu ses attributions s'élargir notablement. Il a désormais le redoutable privilège d'expliquer, avec le même art filandreux du démenti, la politique erratique du gouvernement en matière d'économie d'énergie. Eh oui, l'hiver arrive. Avec un sens presque surnaturel de la lapalissade stratégique, le secrétaire général de l'OTAN a d'ailleurs déclaré, cette semaine, que Poutine comptait utiliser l'hiver comme une arme. Idée révolutionnaire et inédite, car on sait bien que Napoléon et Hitler furent retardés, dans leur conquête de la Russie, par des pluies de sauterelles et des chutes de météorites. Bref, pour se préparer à cet hiver rigoureux, il ne faudra pas seulement, comme dans la blague bien connue, que l'homme blanc coupe du bois.

Non content d'imposer à un peuple d'enfants le slogan stupide « Je baisse, j'éteins, je décale », le gouvernement a envoyé Olivier Véran en première ligne. Et on peut dire qu'il n'a pas déçu. À 8 heures 40, ce jeudi, alors qu'il répondait aux questions de l'élégante Apolline « ça va bien se passer » de Malherbe, le ministre déclarait : « Nous ne sommes pas en train de dire aux Français qu'il y aura des coupures. ». Façon de dire « il y en aura, mais on n'est pas encore en train de le leur dire ». OK, on a saisi. 8 h 46, soit six petites minutes après cette prophétie sybilline, le même Véran déclare en effet : « Les Français seront prévenus du jour pour le lendemain et il faudra faire un petit effort. » Mais un effort de quoi, « du coup » ? Un effort sur l'électricité ? Mais s'il n'y a pas de coupures ? C'est à n'y rien comprendre, vous l'avouerez. Si l'on ne connaissait pas la valeur de la parole de la Macronie, on en perdrait son latin.


Essayons de décrypter les éléments de langage du bon docteur Véran : on ne dit pas vraiment aux Français que ça va être la pénurie, sinon ces cons seraient capables de descendre dans la rue. On va leur demander un effort, et cela permettra de jeter l'opprobre sur celui qui ne « fait pas d'effort ». On pourra également resservir le fameux plat du « nous sommes en guerre »: 1 minute 30 au micro-ondes et c'est prêt. C'est plutôt malin.

La solidarité, ça marche toujours. Solidarité nationale : accepter les coupures surprises, comme dans un sinistre jeu de « 1 2 3 soleil », mettre son masque et avoir ses 40 doses pour « être responsable ». Solidarité internationale : accueillir 234 clandestins aussitôt évaporés sur le territoire français, parce que c'est notre devoir, évidemment. Au fond, Véran a bien saisi qui était son public : 60 millions de Forrest Gump.

Arnaud Florac
Arnaud Florac
Chroniqueur à BV

Vos commentaires

38 commentaires

  1. Extraordinaire de drôlerie ! Mais on pourrait de plus suggérer à M. Véran, quand il évoque la disponibilité des centrales nucléaires, qu’il ajoute à son discours « dont deux réacteurs arrêtés à Fessenheim suite à une décision du président de la république ».

  2. En France on n’a pas de pétrole, on n’a pas de gaz, on n’a plus d’électricité, mais on a des migrants. Merci qui ?

  3. Gouvernement criminel ayant pour objectif de faire disparaître par manque de chauffage les gens de plus de 60 ans. Morts de froid ! Ah mais ! Puisqu’ils ont résisté à la Covid , à la canicule on va essayer autre chose … le froid. Dommage que le zyclon n’existe plus sinon je crois que nous y aurions droit
    Vous souvenez vous de Ceaușescu qui justifiait le manque de beurre et de viande par son souhait que les Roumains ne soient pas « surnutris »
    La France va bientôt emprunter à Haïti ou au Zimbabwe. Quelle indignitude

  4. Je sens que la crise de l’énergie va être encore plus mal gérée que celle du COVID. Celle-ci nous avait planté ses banderilles, l’EDF va nous donner l’estocade. Écoles fermées, etc…
    Nous ne nous en remettront pas !

  5. Avec un aplomb monumental, cet individu nous a même annoncé que nous n’aurions pas un mois de décembre très froid, mais que ce serait plutôt de janvier qu’il faudra se méfier. Une chaine de télé ne pourrait pas l’embaucher comme monsieur Météo?

  6. Ce gouvernement d’incapables essaye de se cacher de ses erreurs en matière d’énergie et comme avec le covid infantilise les Français. Après comment se laver les mains, maintenant c’est comment éteindre la lumière ou comment réduire le chauffage. Ce n’est pas aux Français à payer les frasques du gouvernement. Ne nous laissons pas faire.

  7. 2 réflexions suite à cela. Issu d’un département du massif central, j’ ai connu des coupures d’ électricité suite à des ruptures de câbles sous le poids de la neige. 1 quid des voitures électriques = comment les recharger à ce moment-là ? Idem pour les « thermiques » car la pompe à essence est électrique… Votre frigo et congélateur devront être fort étanches car leurs moteurs ne fonctionneront plus…Vous devrez réinitialiser tous vos appareils ( plus nombreux qu’on le croit) car leur « puce interne  » intègre souvent une horloge!!! En HLM, plus de surpresseurs qui propulsent l’ eau potable dans les étages ! Croyez-moi, petite multitude de gestes qui fatigue vite, tant on ne soupçonne plus la présence systématique de la fée « électricité ».
    2 Je croyais qu’on manquait de médecins? Qu’ attendent désormais tous ceux qu’on croise sur les plateaux TV ou à l’ assemblée pour reprendre du service ?

    • Ce n’est peut-être pas tant aux ministres qu’il faudrait faire un test QI, mais probablement plus aux français afin de savoir ce qu’ils ont exactement dans la tête pour avoir réélu macron et son équipe de guignols et accepter de se faire infantiliser avec des slogans d’une débilité profonde. La situation devient de plus en plus inquiétante

      • C’est le but! La peur, la peur, la peur. Le gouvernement dramatise à outrance la situation actuelle pour qu’en fin de compte la situation se révèle être moins dramatique que prévue officiellement et pouvoir dire « Voyez comme nous avons bien géré la crise et évité le pire ». Et les gueux féliciteront ce gouvernement qui les aura sauvés du pire. Superbe supercherie, comme : « Les vaccins ont sauvé… X personnes de la mort ». Comment ont-ils fait pour compter ceux qui auraient dû mourir et ne sont pas morts. Question que j’ai déjà posée sur BV mais restée sans réponse.

  8. Nous n’avions trouvé d’égal masculin à cette « Robespierre en jupon » (je parle bien sûr de Mme Rousseau ) , voilà qui est fait !!! Encore un à « déconstruire » et pour le coup j’approuverai.

  9. « Menteur un jour, menteur toujours ». Ce personnage est bien à sa place dans ce rôle où il s’agit de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. (Lejeune nous expliquait bien celà hier soir dans face à l’info). C’est ce que les amerlocks expliquent aux « Young leaders » : Mentir est un art.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois