Le ronronnement des causeries animées par Bruce Toussaint sur BFM TV était parvenu jusqu'aux oreilles des dirigeants de TF1. Vedette d'une chaîne d'info en perte de vitesse, dynamisme d'édredon, l'homme présentait le profil idéal pour rendormir les téléspectateurs venus jeter un œil sur la nouvelle matinale. Bonjour ! Le titre de l'émission affublé d'un point d'exclamation marquait la tentative de sortir l'animateur de sa torpeur légendaire. Rien à faire. Sa bien-pensance, sa bonhomie toute de macronisme auréolée étaient à contre-courant de la sensibilité populaire.

Au premier jour, 512.000 tombés du lit vinrent examiner ce « Télématin » repeint aux couleurs du progressisme. Leur retour à la version originale en place sur France 2 depuis 1985 fut massif dès le deuxième numéro. Une lente dégringolade s'amorçait alors. 235.000 en fin de semaine dernière. Joyeuse comme en un jour de Toussaint, la direction s'en allait examiner les chiffres communiqués par Médiamétrie. Waterloo lundi, Bérézina mardi. Les noms de champs de bataille évocateurs de défaites cuisantes venaient à manquer. Quinquennat Macron ? Hollande ?

Pas gentil avec les méchants de droite et tout miel avec les gentils de gauche

Esprit d'entreprise oblige, toute personne surprise à lancer un bonjour enjoué dans les couloirs de la chaîne est désormais évincée du comité d'entreprise. La multitude de chroniqueurs pimpants n'a pas réussi à surpasser la sobriété du « Télématin » concurrent. L'image d'un animateur pas gentil avec les méchants de droite et tout miel avec les gentils de gauche a plombé l'ambiance. Le réveil en fanfare promis n'est qu'un dur retour à la tristesse du temps. Semblant ployer sous la masse de conformisme dont il se fait l'avocat, Bruce Toussaint fait immanquablement penser à ces ténors du barreau contraints de défendre l'innommable. Son lyrisme réduit à quelques paroles dénuées de la moindre trace d'enthousiasme achève le tableau. Le choix entre se recoucher ou filer vers d'autres cieux télévisuels est le dilemme qui déchire les foyers.

Cyril Hanouna a brillamment illustré le naufrage de l'émission. La parodie de Bonjour ! devenue « Au revoir ! » par la faiblesse de ses audiences était très drôle. Le bateleur de C8 prétend avoir prédit publiquement l'échec du projet. Le renversement de tendance constaté de toutes parts réduit le mérite du prophète.

18444 vues

16 janvier 2024 à 19:26

Partager

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

35 commentaires

  1. Si TF1 aurait eu du flair et vouloir s’imposer face aux autres chaînes, il aurait fait une matinale info destinée aux enfants, surtout qu’avant il y avait les dessins animés le matin.

  2. Il faudra que cette « aristocraties médiatique » redescende sur terre et retrouve le peuple, sinon, elle se retrouvera bientôt « à la lanterne ».

  3. Le franchissement de la Berezina sur des pont construits à la hâte, en territoire ennemi , fut tout sauf une défaite . Merci . Sinon ce genre de type est à vomir .

    1. Nous sommes d’accord. Une armée française, en tout cas ce qu’il en reste, c’est à dire le corps de Victor, et une bonne partie de la Garde, le reste étant déjà bien abîmé, échappe à 3 armées russes… Le génie militaire de Napoléon trouve à s’exprimer! Oui. Une immense victoire.

  4. Excellent article (comme d’habitude) mais ce personnage méritait-il ne serait-ce que quelques lignes d’article ? J’en doute ….

  5. « Waterloo lundi, Bérézina mardi. Les noms de champs de bataille évocateurs de défaites cuisantes… ». Non ! la Bérézina, du 26 au 29 novembre 1812, n’est pas une défaite cuisante, c’est un succès tactique et stratégique, en leurrant (tactique) les Russes, Napoléon sauve (stratégique) son armée. Sinon très bon article, merci.

  6. Bruce Toussaint appartient à la clique (Patrick Cohen, Thomas Sotto etc…) de cette gauche-bobo qui a participé à la chute vertigineuse d’Europe1.
    Heureusement qu’un certain Vincent Bolloré a repris les choses en main…

  7. Ce Toussaint qui se foutait des prescriptions anti covid en allant s’empiffrer à la campagne. Il se permettait de rembarrer les politiciens patriotes avec sa morgue inhérente au macronisme.
    Ce larvaire se recasera après ce four.

  8. Qui ose encore regarder TF1, A2, FR3 et écouter France Inter, France Info etc… Voilà des medias à zapper définitivement. Le mieux est de supprimer l’accès à ces chaines sur votre TV.

  9. BFM avait fait la même bêtise avec Ruquier. C’est fou de voir comment ces dirigeants de chaines n’apprennent pas. La méthode Coué a ses limites.

  10. Bon, la messe est dite… Plus qu’à changer de trottoir ! Peut-être qu’en se rasant de plus près visage et cerveau çà ira mieux.

  11. Voilà un garçon parfaitement lisse et inconsistant qui pourrait parfaitement entrer au gouvernement. Je suis étonné que Macron n’ai pas songé à lui…

Les commentaires sont fermés.