[Satire à vue] Affiche modifiée : cachez ce rien que je ne saurais voir

affiches_festival_dieppe_649bcc6548b84_0

Les derniers tenants de la Ligue pour la vertu créée en 1933 aux États-Unis se sont réjouis de la décision de la mairie de Dieppe. Sur l'affiche annonçant le festival de la BD, une jeune femme accoudée sur deux piles de livres apparaissait dans une robe d'été* laissant apparaître... oserons-nous le dire ? Il est des indécences difficiles à décrire, allez, tant pis pour les âmes sensibles. La robe présentait un décolleté d'où émergeait le début d'une esquisse d'un commencement de poitrine. Voilà ce que le machisme le plus décomplexé se permet à l'heure où l'abaya recouvre les jeunes lycéennes, à l'heure où les associations féministes explosent à la moindre étincelle et à l'heure qui sonne au clocher de l'église woke. ll va sans dire que la préposée municipale aux affaires discriminantes accourut auprès du responsable de cette débauche mammaire. Il devait revoir son dessin des seins. Recouvrir, cacher, remonter les bretelles de la robe, éliminer tout risque d'accusation sexiste.

Sous peine de voir peut-être la modeste subvention et le soutien logistique accordé au festival disparaître, le responsable de l'événement se plia au fantasme municipal : « J’ai accepté le changement pour le bien du festival, à contrecœur. » À regret, l'auteur de l'affiche s'en fut ajouter une pile de livres devant la désignée impudique. Craignant encore une remontrance, il s'appliqua à élargir les bretelles de la robe. Fallait-il la voiler, l'habiller d'une combinaison de ski ? Dieppe, ses remonte-pentes, ses pistes noires... Un simple panneau à l'entrée de la ville pouvait justifier la tenue de son héroïne. L'idée fut, hélas, retoquée par le comité en charge de la vertu municipale.

La responsable de cette opération « sauvetage de la bien-pensance » explique sa démarche « [...] pour le grand public qui n’a pas forcément toutes les clés de lecture au regard de l’œuvre de l’auteur, il peut dès lors y avoir une incompréhension ». À Dieppe, le festival du charabia woke bat son plein. Vente de porte-clés de lecture et autres gadgets progressistes : « Nous avons pensé que la représentation d’une jeune femme en pose lascive, avec un décolleté, certes léger, n’entrait pas dans la vision que nous nous faisons de la lutte contre les discriminations. »

À titre exceptionnel, le festival de la BD de Dieppe sera suivi d'un colloque sur le thème « Comprendre ce que la discrimination vient faire dans le dessin anodin d'une jeune fille vêtue d'une robe d'été ». Prévoir matériel de camping, réchauds, sacs de couchages. Cols roulés en vente sur place.

*Marie, héroïne de la série d'album Une nuit à Rome du dessinateur Jim

Jany Leroy
Jany Leroy
Chroniqueur à BVoltaire, auteur pour la télévision (Stéphane Collaro, Bêbête show, Jean-Luc Delarue...)

Vos commentaires

32 commentaires

  1. C’est pitoyable, pauvre France, elle tombe chaque jour un peu plus bas. A force de se soumettre, on va bientôt bouffer la moquette. Si on comprend bien cette Mairesse, elle n’aura pas obtenu sa subvention si le décolleté de cette jeune femme sur l’affiche n’avait pas été voilé comme s’il était choquant ! Qui risque d’être émoustillé pour si peu ? à moins d’être un obsédé. Comme si ce décolleté était choquant ! Franchement, la débilité gagne du terrain chez bien du monde en ce 21e siècle ! Et les DRAG QUEENS vulgaires à vomir, sauf erreur, elles n’ont jamais de remontrances, pas d’interdit, elles peuvent donc exhiber tout ce qu’elles peuvent, il est vrai qu’elles n’ont pas de subvention à perdre.

  2. Un maire qui est frustré. On est en France, une femme est une femme et les seins sont des parties du corps dont une femme n’a pas à avoir honte. Que le ou la maire mette un voile et quitte notre beau pays car la racaille n’a rien à faire chez nous.

  3. Que dire qui soit publiable ? Quel qualificatif employer pour caractériser ces intégristes élus ? Peut-on imaginer que quand des femmes se mettent en valeur, c’est pour qu’on ne les regarde pas ?

  4. Tartuffes aux regards en coulisse ! peut-on en apprendre un peu plus sur l’édile au petit pied ? J »espère que sa religion ne considère pas une femme comme un dessert à l’exclusivité du légitime propriétaire !

  5. Bretelles, livres modifiés, il aurait pu aller jusqu’à transformer la cathédrale du plan arrière en mosquée !

  6. Encore un effort et toutes les dames apparaîtront voilées. Décidément le ridicule ne tue plus dans notre pays.

  7. Le Coran et les préceptes de l’islam seront-ils bientôt obligatoires en France ? Ce nouveau « fait d’hiver » semble bien prouver que nous en avons pris le chemin …. L’autorisation de porter le voile dans le sport confirmera t’elle cette dérive islamiste ?

  8. Que l’on regrette le temps du gendarme à saint Tropez, le temps de la France libre. Merci les écolos-gauchos de cette nouvelle société ou tout est sujet à l’interdît. Ou sont donc passé les idéologies des soixante huitard? C’était donc cela le monde qu’il voulait construire?

  9. Bretelles, livres modifiés pour cacher une poitrine que l’on ne voit pas. Le censeur aurait pu se laisser aller jusqu’à transformer la cathédrale du plan arrière en mosquée !

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois