Roland-Garros pour Amazon, les JO pour Netflix ? Ainsi va la start-up nation…

©Carine06/wikimédia
©Carine06/wikimédia

Lorsque est apparue cette publicité sur l’écran, tous ont cru à un énorme canular. Mais non. C’était seulement la nouvelle série Netflix, intitulée Sous la Seine, dont la diffusion débute en France le 5 juin. On y voit un requin, la gueule en sang, croquer à pleines dents les nageurs du triathlon sur fond de tour Eiffel.

Formidable timing ! À cinq semaines de l’ouverture des Jeux olympiques, et alors que la France attend avec impatience le plongeon d’Anne Hidalgo, on ne peut rêver mieux comme publicité. Car ce n’est pas un canular et le pitch est des plus affriolants : « Lorsqu'un requin géant apparaît dans la Seine, une scientifique en deuil doit affronter son passé tragique pour sauver Paris d'un bain de sang au retentissement international. »

Il y a des amateurs pour les films d’horreur, et des amateurs de gros sous qui ont flairé, dès l’annonce des festivités au cœur de la capitale française, tout le profit qu’ils pouvaient tirer d’un pareil décor. Depuis le 1er juillet 2017, date à laquelle est tombé le choix du CIO, la firme a eu le temps de peaufiner son scénario dans un Paris victime « d'un bain de sang au retentissement international ».

Les JO à la sauce Netflix

Question : est-il prévu pour Paris et son comité des JO un retour sur investissement ? Autrement dit, Netflix va-t-il verser des royalties à la capitale, voire un dédommagement pour contribution active à la psychose générale ? On ne sait pas.

Ce que l'on sait, en revanche, c’est que le sport français est vendu à l’étranger, on serait même tenté de dire qu’il est « fait pour ». Ainsi, au-delà du monde des amateurs de tennis, le match Novak Djokovic contre Lorenzo Musetti, ce week-end, a défrayé la chronique. Commencé peu avant 23 h, dernier délai pour commencer un match, il a duré plus de quatre heures et s’est achevé par la victoire du Serbe à 3 h 15, dimanche matin.

Le plus étonnant, c’est qu’il y avait encore des spectateurs sur le court Philippe-Chatrier pour suivre la rencontre. Au point que le numéro 1 mondial s’en est étonné : « C'est incroyable que vous soyez restés, a-t-il lancé à ses fans. Quelle heure est-il ? Trois heures du matin... beaucoup d'enfants : tu dois dormir, mon ami, qu'est-ce que tu fais ici ? Tu es très jeune », dit-il à un spectateur.

Les commentateurs ont décrit un Djokovic « complètement essoré ». Il l’a dit lui-même : « Physiquement, je suis vraiment allé jusqu'à mes limites pour gagner ce match. Quand vous jouez des rallyes de plus de vingt coups, à deux heures du matin... Qui joue à deux heures du matin ? On joue peu de matches, dans notre vie, à cette heure-ci. » On n’en doute pas un instant, alors pourquoi une heure aussi tardive ?

La cause, c’est le public américain

À cause du mauvais temps, nous dit-on. Pas totalement faux, mais à peine vrai. La cause, c’est le public américain qui, à l’heure où les Français sont au lit, peut voir son match en rentrant du boulot. Voire au boulot, et ce n’est pas un hasard.

La retransmission de ces grands matches, ces fameuses night sessions qui commencent en principe à 20 h 30, est en effet l’exclusivité d’Amazon Prime. S’y affrontent les têtes de liste du circuit mondial, soit les matches les plus prestigieux du tournoi, et quand France Télévisions retransmet l’ordinaire, Amazon Prime Vidéo va diffuser onze rencontres, dont deux quarts de finale.

C’est la quatrième année consécutive que la Fédération française de tennis octroie ce privilège à la plate-forme, laquelle - grande nouveauté cette année - a rendu à France Télévisions les droits de diffusion des matches ayant lieu sur le court Simonne-Mathieu.

Et pour les Français qui veulent voir les night sessions en direct ? Eh bien, c’est simple, qu'importe qu'ils financent déjà France Télévisions, ils n’ont qu’à s’abonner, en plus, à Amazon Prime ! Ainsi va la start-up nation d’Emmanuel Macron…

Marie Delarue
Marie Delarue
Journaliste à BV, artiste

Vos commentaires

14 commentaires

  1. Netflix… américain. Amazon… américain. Le président… un vendu.
    Faire jouer des athlètes à une heure indue, c’est vouloir leur mort et c’est absolument honteux. Les décideurs devraient être traînés en justice, et que la justice soit ferme!
    Moi, je n’achète jamais de livres sur Amazon, même si c’est ce qui est proposé en premier. Je préfère trouver l’éditeur francais et acheter francais.

  2. Cette faiblesse chronique pour l’oligarchie « amazonienne » de ces malades mentaux de tous âges qui ne comprennent pas pourquoi ces réseaux seront fatals à notre mode de vie libre et civilisé sera fatale au monde entier y compris à eux mêmes . Mais le comprendront-ils eux-mêmes ? Pas si sûr! La bêtise est parfois tellement crasse !

  3. « Formidable timing ! « ,  » Night sessions », « Start up nation »
    Mme Delarue, je vous en prie, cessez de parlez la langue de nos maîtres !
    Ou ne vous plaignez pas que leurs médiats supplantent nos médiats nationaux…
    PS : Même Djokovic fait l’effort de parler en Français à la fin de ses rencontres.

  4. Ne regardant ni les JO, ni Roland-Garros, Amazon et Netflix peuvent aller se faire voir. Ils n’auront pas ni mon temps, ni mon attention, ni mon pognon.

  5. C’est un manque de respect pour les joueurs la direction de Rolland Garros est responsable de cette situation, tous joueurs devraient refuser de commencer un match à 22h30 Novak était épuisé c’est scandaleux c’est toujours le fric la déshumanisation.

  6. Ça fait déjà quelques années qu’on est privé de Formule 1 sauf à s’abonner à Canal et personne n’a trouvé à y redire.

  7. A titre personnel, aucun abonnement TV, de Canal à Amazon, en passant par BeIN et Netflix. C’est beaucoup trop onéreux pour la piètre qualité de ce qui y passe, et tant pis pour le sport ( que j’adore avec mon épouse ), on regarde les résumés sur Internet ( tant qu’ils sont gratuits !! ).

  8. Heu? Comment dire, canal+ n’est accessible aussi que sur abonnement et diffuse nombre de matchs, gp de f1, moto etc. Ce serait différent ?

  9. Le monde du sport n’est qu’un volet de la Mondialisation Occidentale financière, libérale et libertaire : fric, idéologie putride, politique politicienne, manipulation des peuples, soumission idéologique. Il n’y a rien à attendre de toutes ses manifestations qui ne sont que spectacles abrutissants.

  10. Si les français arrêtaient de payer et de cautionner ces magouilles on les respecterait mais là impossible . Prêts à dépenser des fortunes pour enrichir ces sportifs et ces enseignes et se plaignent du prix des produits frais et de la viande qui nourrissent à peine nos paysans . Chacun ses priorités mais perso je préfère manger de bons produits bien de chez nous que de payer pour ça .

  11. Les gens résistent-il en refusant de s’abonner? Non ils se conforment et paient. Ils ne veulent pas se sauver. Il est beaucoup plus facile d’être esclave que d’être libre donc ils vont au plus simple, en grognant certes, mais à la fin la majorité s’exécute.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois