[REPORTAGE] Les agriculteurs ne comptent pas lâcher le combat !

agri bernés A1

Jeudi 1er février, alors que Gabriel Attal annonçait de nouvelles mesures pour le monde agricole, les principaux concernés n’entendaient pas laisser tomber le combat.

Où en sommes-nous de la colère ? Si certains (notamment les membres de la FNSEA) sont satisfaits des mesures annoncées et ont levé les barrages ce week-end, d’autres agriculteurs entendent, eux, « continuer le combat ».

Retour en images sur le barrage de l’A1, il y a quelques jours, avec Jordan Florentin au micro et Julien Tellier à la caméra.

 

Jordan Florentin
Jordan Florentin
Journaliste à BV

Vos commentaires

12 commentaires

  1. Et ils ont entièrement raison ! Il faut poursuivre la lutte et le combat, afin d’exercé une pression permanente, dans cette campagne électorale, du parlement Européen ! Le scrutin aura lieux le Dimanche 9 Juin 2024 prochain ! Il faut vraiment se mobiliser et aller voter ce jour la ! Parce que c’est existentiel, pour notre indépendance, notre liberté et pour notre souveraineté ! Au de la il serra trop tard ! Et les Européiste auront les mains libre, pour nous imposer l’Europe Fédérale ! C’est la dernière fois, que nous votons librement ! En 2029 nous voterons dans un cadre fédérale, surtout n’oubliez jamais ca ! C’est maintenant où jamais, après il serra trop tard ! Amitiés à tous Hervé de Néoules !

  2. Mais, bon sang ! Vous, et moi, les consommateurs : VÉRIFIEZ BIEN LES ÉTIQUETTES DES PRODUITS que vous achetez !!! C’est pas très très compliqué quand même… Et puis essayez d’éviter certaines magasins allemands… Alors nos excellents Fermiers s’en porteront mieux ! Et n’oubliez pas le bon mot de Coluche : il suffit de ne pas acheter pour que ça ne se vende pas !!!

    • Tout a fait d’accord avec vous Alex.
      Tant que le monde paysan sera défendu par un Arnaud Rousseau (Exploitant aux 700 Ha et Président du Groupe Avril) Le Gouvernement peut dormir tranquille et… les petits paysans continuer à se suicider. C’est à vomir!

  3. C’était FAttal !
    Les agriculteurs se sont fait :
    – Avoir par Macron,
    – Amadouer par Darmanin et sa police,
    – Endormir par Attal et Fesneau,
    – Manipuler par le milliardaire Rousseau, patron de la FNSEA,
    Retour à la case départ.
    La prochaine fois les 5 sus-cités et leurs sbires de Bruxelles n’auront plus qu’à longer les murs peints au lisier.

    • Effectivement, mais la lisiérisation de l’Elysées aurait pu et va certainement être mise en action afin de remédier à cette situation.
      L’humiliation a toujours été génératrice de réflexion, parfois salvatrice.

    • Par ailleurs, je suis presque certain que le Sieur Rousseau patron de la FNSEA et donc collabo du gouvernement ainsi que des précédents, doit posséder en propre ou louer des milliers d’hectares de bonnes terres à céréales en Ukraine, sachant que 60 % des terres agricoles d’Ukraine sont propriété d’entrepreneurs céréaliers des États Unis d’Amérique. L’on comprend ensuite beaucoup mieux pourquoi le BIDEN Américain tient tant à ce que l’Ukraine ne tombe pas sous le joug de la Russie ! Idem pour les Européens.
      Dans cette affaire,nos « paysans » sont bien roulés dans la farine de blés non cultivés en France…

    • L’espoir fait vivre dit-on mais pour l’agriculture c’est plutôt la mort au bout du chemin !
      Règlementation, administration, concurrence déloyale, citadins qui n’aiment pas les effluves ni le chant du coq à la campagne, dates imposées de semis et de récolte sans référence aux conditions climatique…
      De la pure folie et du massacre d’une population. Serait-elle une population à euthanasier selon les « non élus » de Bruxelles ?

  4. Que la Coordination rurale prenne la tête de la révolte si on le lui demande : la population (à 90 % d’accord) la suivra.

  5. Tant que le problème des échanges agricoles ne sera pas réglé et sous contrôle de cette U.E. manipulatrice effectivement les agriculteurs se sont fait berner avec des mesurettes . Le gouvernement français n’a plus aucune autorité et se soumet totalement à Bruxelles. Quand il reviendront les agriculteurs ce ne sera pas avec le sourire, la bonhommie et la courtoisie. Le passé a démontré que les agriculteurs vraiment en colère c’est dangereux.

  6. Nous consommateurs exigeons que tous les produits importés soient soumis à la même règlementation que celle imposée à nos paysans , qu’aucun cadeau de douane ou de transport ne soient fait à ces pays sauf si les notres en sont aussi exonérés . Stop à la conccurence déloyale et à la malbouffe . Soutien aux agriculteurs , ne lâchez rien . Méfiez de ces menteurs qui vous enfument et qui nous enfument tous .

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois